Nouvelles

27 projets acceptés dans le cadre du fonds de la ruralité de la MRC de Drummond pour l’année 2010-2011

Publié le 20 septembre 2011

27 PROJETS ACCEPTÉS DANS LE CADRE DU FONDS DE LA RURALITÉ DE LA MRC DE DRUMMOND POUR L’ANNÉE 2010-2011

Drummondville, le mardi 20 septembre 2011 – Ce mardi 20 septembre 2011, la Société de développement économique de Drummondville a dévoilé la répartition des subventions accordées par le Fonds de la ruralité de la MRC de Drummond, soit un total de 327 325 $ alloués à l’année 2011-2012. L’annonce a été faite en présence des membres du comité d’analyse de ce fonds, soit le préfet adjoint Jean-Pierre Vallée (Saint-Guillaume), les maires Jean-Guy Hébert (Sainte-Brigitte-des-Saults), Suzanne Pinard Lebeau (Saint-Lucien) et Benoît Bourque (Saint-Pie-de-Guire) ; et du directeur général de la SDED, Martin Dupont. Au total, vingt-sept projets ont été acceptés.

« Ces projets représentent 327 325 $ de subventions sur un montant total de 2 186 413 $ que la ministère des Affaires municipales et des Régions s’est engagée à verser pour la MRC au cours de la période 2007 à 2014, soit la période correspondant au 2e Pacte rural », a déclaré le directeur général de la SDED, Martin Dupont. « Pour cette année, la SDED a versé la totalité du montant reçu du palier de gouvernement provincial. Avec les montants distribués en subventions à ces 27 organismes,
2 132 425 $ seront investis dans notre communauté, ce qui démontre la vitalité de notre milieu rural », a-t-il conclu.

Le Fonds de la ruralité a été créé afin de répondre aux enjeux que vivent les milieux ruraux tels que l’évolution démographique, l’occupation du territoire, la croissance économique, l’amélioration de la qualité de vie rurale, la participation et la prise en main par le milieu. C’est ce qui a amené le préfet adjoint de la MRC de Drummond, Jean-Pierre Vallée, à déclarer : « Pour cette cinquième année du 2e Pacte rural, nous avons reçu encore plusieurs demandes de financement. Il ne fait aucun doute que ces projets diversifiés viendront donner un coup de pouce au développement des communautés rurales touchées. La MRC de Drummond ainsi que la SDED sont donc heureuses de pouvoir y contribuer, et ce, en favorisant la mise sur pied de ces projets rassembleurs. »

La SDED espère maintenant que les promoteurs de projet seront de nouveau au rendez-vous l’an prochain. À ce sujet, les gens désirant obtenir de l’information sur le fonds peuvent contacter la SDED par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel à info@sded-drummond.qc.ca.

UNE REVUE DES PROJETS

1. Une somme de 20 000 $ a été octroyée à la municipalité de L’Avenir afin de réaménager, rafraîchir et sécuriser le parc intergénérationnel existant situé à l’école L’Avenir, le tout en partenariat avec la Commission scolaire des Chênes. Ce parc se voulant un lieu de rassemblement pour tous les âges, différentes aires de jeux ou de repos, de pique-nique y sont aménagées. Les travaux ont consisté à réparer certains jeux existants, à installer de nouveaux jeux pour les enfants, à mettre en place une aire de nature pour repos, un minisoccer ainsi que refaire l’asphalte de la cour de jeux des enfants.

2. Le S.I.U.C.Q. (Service d’intervention d’urgence Centre-du-Québec) a fait l’acquisition en mai dernier d’un véhicule d’urgence pouvant être déployé en tout temps et en toute condition climatique sur des scènes de sinistres, de mesures d’urgence ou d’événements à grand déploiement. Celui-ci permettra l’accueil, l’identification, le réconfort et les premiers soins aux victimes directement sur les lieux de sinistres ou d’événements majeurs. Sinistrés, partenaires et population en général pourront bénéficier de ce véhicule polyvalent. Le rayon d’action de cet équipement multifonctionnel couvre l’ensemble des municipalités de la MRC de Drummond. C’est avec fierté que le Fonds de la ruralité contribue à ce projet innovateur à la hauteur de 20 000 $.

3. Le Moto Club Drummond a reçu un montant de 20 000 $ afin de procéder à l’achat d’un nouveau tracteur à chenilles équipé d’une pelle plus large qui permettra de procéder à un agrandissement des sentiers et d’augmenter leur durabilité. Ce nouvel équipement permettra également de desservir la nouvelle clientèle grandissante des quads côte à côte.

4. Pour le réaménagement du jeu de croquet de Notre-Dame-du-Bon-Conseil village, la municipalité a reçu un montant de 3 403 $. Afin de pouvoir poursuivre la mission du club de croquet, il était essentiel d’installer un échangeur d’air afin de réduire l’humidité et d’assainir l’air du local. De plus, le club a fait l’acquisition de différents nouveaux équipements afin de pouvoir mieux desservir ses membres et ses visiteurs.

5. L’organisme Les Loisirs de St-Edmond-de-Grantham a procédé à la mise en place d’un nouveau chalet des loisirs à la fin de l’année 2010. La construction de ce bâtiment adapté aux besoins actuels mais aussi futurs, face à une population comptant une forte proportion de jeunes familles, était devenue une nécessité. Ce nouveau bâtiment abrite le chalet des loisirs pour les activités courantes, une section garage et rangement, un deuxième étage en partie offrant la vue sur la patinoire et pouvant être utilisé pour des jeux intérieurs tels que le ping-pong et une section où il sera possible d’y tenir de petites réunions. C’est un montant de 20 000 $ qui fut octroyé.

6. Le Club de l’Âge d’Or de Saint-Guillaume a reçu la somme de 1 426 $ pour la mise en place d’activités visant à offrir à ses membres de nouvelles façons de bouger. C’est pour cette raison que ce dernier s’est équipé d’un téléviseur, chaîne stéréophonique et Blu-ray (pour faire du conditionnement sur DVD) ainsi qu’une WII afin de faire bouger les membres du Club qui sont au nombre de 185. Cela a eu un effet très bénéfique et les gens participent en grand nombre aux nouvelles activités.

7. Suite à la mise en place de la nouvelle médiathèque, la municipalité de Wickham a dû aménager un nouveau local pour les patineurs. Des centaines de personnes utilisent la surface multisportive chaque semaine en saison hivernale. Il est important d’offrir un abri permanent attenant à celle-ci afin de leur permettre d’enfiler leurs patins au chaud, se changer, de pouvoir profiter d’un local sécuritaire pour leurs pauses et de se rassembler dans le but de pratiquer des sports de groupe, et ce, en toute saison. Une somme de 10 691 $ sera accordée pour supporter ce projet.

8. La municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham a mis en place un comité chargé d’étudier les possibilités de conversion de l’église du village et de lui faire ensuite des recommandations afin d’éviter sa fermeture dans le cadre des fusions de paroisses. Le projet déposé au Fonds de la ruralité consistait à chiffrer les coûts de conversion du bâtiment afin de répondre aux besoins de la communauté. La firme Demers Pelletier, architectes a été mandatée pour évaluer les coûts de conversion de l’église en un centre multifonctionnel à l’usage de la communauté et de répondre aux différents besoins exprimés par la population au niveau sportif, social, culturel, religieux, communautaire et municipal. C’est une somme de 2 400 $ qui fut remise pour l’étude préliminaire.

9. En février 2011 s’est déroulée l’activité « Hiver en fête » à Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Dans le cadre d’une journée extérieure, les gens ont été conviés à plusieurs activités pour tous les groupes d’âge : jeux gonflables, glissade, tours de calèches, tournoi de ballon-balai sur neige, patinage, volleyball des neiges, traîneaux à chiens, maquillage et animation musicale. Cette fête estivale a rassemblé plusieurs citoyens et a été grandement appréciée par la population. Le Fonds de la ruralité a contribué pour un montant de 2 009 $ afin de permettre à la Commission de développement socio-économique de Notre-Dame-du-Bon-Conseil d’organiser cet événement local.

10. La Fondation L’Avenir en héritage a reçu un montant de 20 000 $ afin de mettre la touche finale à la Maison de la Culture de L’Avenir. Le projet permettra de faire l’acquisition d’immobilisations pour rendre l’endroit plus attirant et plus confortable aux visiteurs. Du mobilier et l’installation d’une chaîne stéréophonique pour les deux terrasses extérieures, l’aménagement paysager, l’installation d’un système d’air conditionné pour la grande salle et l’éclairage extérieur ambiant du bâtiment et de ses terrasses sont prévus.

11. Un tout nouvel événement a vu le jour dans la municipalité de Saint-Pie-de-Guire, soit une fête familiale qui s’est tenue en août dernier. La municipalité désirait réunir ses citoyens ainsi que ceux des municipalités environnantes dans le cadre d’une activité culturelle. Cet événement deviendra une tradition, à la grande demande des citoyens. De plus, la municipalité a fait l’acquisition d’équipements pour son camp de jour durant la période estivale. C’est un montant de 2 163 $ qui fut octroyé pour cet événement familial.

12. La municipalité de Saint-Germain-de-Grantham, via son Service des loisirs, s’est donné comme objectif de favoriser et faciliter l’émergence de petits et grands événements en plein air, rassembleurs, populaires ou familiaux. Les gradins que possède la municipalité sont nettement insuffisants pour combler les besoins des événements existants. Puisque d’autres activités devraient voir le jour dans un avenir rapproché, la municipalité a donc fait l’acquisition de quatre gradins. Le Fonds de la ruralité y a contribué pour un montant de 6 675 $.

13. Dans le cadre du plan stratégique de la municipalité de Notre-Dame-du-Bon-Conseil village, une des priorités fut de se doter d’un plan de mesures d’urgence et d’un centre de services aux sinistrés. En cas de sinistre, ce dernier sera situé au Centre communautaire, au coeur du village. Les gens évacués pourront s’y diriger et recevoir les services essentiels. La municipalité était déjà bien équipée au Centre pour accueillir les gens en cas de sinistre (douche, dortoirs et matelas, garderie sur place, etc.). Par contre, elle n’était pas en mesure d’assurer adéquatement le chauffage, l’éclairage et le fonctionnement en électricité de celui-ci. L’achat d’une génératrice pour le centre de services aux sinistrés est nécessaire. Une somme de 20 000 $ fut accordée pour contribuer à cette acquisition.

14. Pour un projet de construction d’une patinoire couverte à la municipalité de Notre-Dame-du-Bon-Conseil village, une somme de 20 000 $ fut octroyée. La mise en place d’une patinoire couverte permettra de répondre aux besoins des adeptes de hockey et de patinage de la municipalité et des environs. De plus, cette structure, munie de bandes amovibles, pourra être utilisée à la manière d’un chapiteau lors de regroupements et de fêtes organisées (ex. : Saint-Jean-Baptiste).

15. Une somme de 15 000 $ fut accordée à la Société d’agriculture du district de Drummond pour la tenue de l’exposition agricole de Saint-Cyrille-de-Wendover qui a eu lieu du 30 juin au 3 juillet 2011. Sur place, nous retrouvions plusieurs activités telles que journées familiales, tir de tracteurs, spectacles de musique, concours d’attelage de chevaux, salon agroalimentaire, une petite ferme et un circuit éducatif de l’Association des expositions agricoles du Québec. De plus, les jeunes ruraux, les jeunes éleveurs de bovins de boucherie ainsi que les jeunes de la Relève hippique du Québec ont pu présenter leurs magnifiques bêtes et se faire reconnaître dans le milieu.

16. Afin de procéder à la mise en place d’une patinoire sécuritaire pour le secteur village, la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover a reçu une somme de 2 652 $. Cette nouvelle patinoire se retrouvera sur le terrain de balle et sera non fixe afin de pouvoir être déplacée après la saison hivernale. Elle permettra aux jeunes de pratiquer des sports d’équipe sur la glace, ce qui était impossible actuellement. Ce projet a pour but de stimuler l’exercice physique, d’encourager les citoyens de tous les âges à pratiquer des activités sportives pour une meilleure qualité de vie et de créer un lieu de rencontre dans la municipalité.

17. L’organisme Les Loisirs de Ste-Brigitte-des-Saults a mis de l’avant un projet d’amélioration des infrastructures du terrain de balle. Dans un premier temps, il s’agissait de remplacer la clôture par une autre plus sécuritaire et répondant aux normes. De cette façon, il sera possible d’organiser des ligues de balle durant l’été. Avec un terrain réglementaire, cela permettra par ailleurs aux Loisirs de mettre en place une ligue de balle pour les jeunes, ce qui était impossible actuellement. Afin de bien outiller les nouvelles équipes, des équipements pour le terrain de balle seront également acquis. De plus, afin de s’assurer que ces infrastructures ne subissent pas de vandalisme, un système de surveillance par caméra sera installé. Une somme de 8 899 $ fut donc octroyée à cet organisme.

18. La municipalité de Saint-Germain-de-Grantham a réalisé un plan d’aménagement complet du parc Yvon Lambert afin d’orienter les investissements nécessaires dans le but d’accroître et développer, de manière durable, l’offre de loisir du parc. Ce plan d’aménagement s’inscrit dans la démarche de la municipalité visant à améliorer la fonctionnalité et l’aspect des aménagements récréatifs et paysagers du parc. L’objectif est d’être en mesure d’enrichir l’offre de loisir tout en proposant une mise en valeur paysagère qui fasse valoir les attraits du parc. Pour ce projet, un montant de 6 900 $ fut accordé à la municipalité.

19. La municipalité de L’Avenir fêtera ses 150 années d’existence en 2012. Afin de souligner en grand cet anniversaire, une programmation festive des plus colorées a été élaborée. Les festivités se composent d’un volet destiné à la commémoration et au legs, carnaval d’hiver, tombola en été et l’accueil de la Course Vélocité. L’ensemble de la programmation prévue se consacre aux arts et patrimoine local, aux parcours et panneaux d’interprétation, à la capsule temporelle, aux pièces de théâtre, aux expositions d’oeuvres et d’artisanat, au lancement d’une publication éditée pour la dernière fois en 1932, aux expositions de type muséal, aux activités d’embellissement, etc. Cette programmation a été élaborée en fonction de faire participer la collectivité à la mise en valeur du patrimoine local, mais aussi afin de réaliser des éléments promotionnels qui permettront d’embellir le village. C’est donc une somme de 20 000 $ qui fut offerte pour réaliser cette année de festivités.

20. L’organisme Réseaux Plein Air Drummond est membre de l’Association des réseaux cyclables du Québec et a pour mandat la réalisation d’un réseau cyclable de 183 kilomètres couvrant le territoire de la MRC de Drummond. En 1997, ce dernier a entrepris l’aménagement du Circuit des traditions qui venait offrir un nouveau produit touchant le plein air dans la région. Celui-ci permettait de doter la MRC de Drummond de plusieurs kilomètres de pistes cyclables, de relier les municipalités entre elles et de créer un lien avec la Route verte. Le projet vise la construction d’une piste cyclable en poussière de pierre de 5 kilomètres dans la municipalité de L’Avenir. Cette construction viendra relier un important secteur résidentiel au coeur du village et s’inscrit dans un projet régional visant à relier éventuellement deux sections de la Route verte, soit les numéros 1 à Richmond et 4 à Drummondville. Une somme de 20 000 $ fut accordée à ce projet.

21. Pour la mise en place de la 8e édition du Festival Country de Durham-Sud, une somme de 10 000 $ sera versée à la municipalité de Durham-Sud. Forte de son succès des années précédentes, cette édition s’est déroulée du 23 au 26 juin dernier. Différentes prestations musicales et activités se sont tenues tout au long de cette fin de semaine. La municipalité voit d’un bon oeil l’organisation de ce festival, année après année. C’est un bon moyen pour attirer des gens venant de l’extérieur. D’un peu partout au Québec, des personnes ont ce goût de connaître ces petits coins de pays au cachet particulier que représentent les municipalités rurales québécoises. Plusieurs localités de la région ont su, au fil du temps, créer leur fête régionale qui permet d’accroître un sentiment d’appartenance de leur population.

22. Le Centre récréatif Saint-Guillaume souhaite, à la demande des jeunes de son milieu, fabriquer des bandes en bois amovibles pour délimiter les deux aires du hockey de terrain (deck hockey). L’ensemble de la surface de jeu devra être peinturé. L’acquisition d’un équipement de hockey de terrain est nécessaire afin de bien desservir les équipes locales. L’installation de trois caméras de sécurité est également prévue afin d’améliorer la surveillance des lieux. Un montant de 2 250 $ fut remis au Centre récréatif Saint-Guillaume pour ces projets.

23. Le Centre récréatif Saint-Guillaume souhaite mettre en place une piste de BMX réglementaire selon les spécifications que la Fédération québécoise des sports cyclistes exige. Celle-ci sera donc beaucoup plus sécuritaire que les anciennes « buttes » de la voirie utilisées par les jeunes actuellement. Cette première piste sera employée trois saisons et permettra au Centre d’augmenter l’offre d’activité pour les jeunes de la communauté de Saint-Guillaume. De plus, cette réalisation permettra aux jeunes de tous âges de la municipalité de bouger et faire de l’activité physique. Une somme de 801 $ sera versée au Centre.

24. En collaboration avec la municipalité de Saint-Cyrille-de-Wendover, la Fabrique Saint-Luc, église de Saint-Cyrille, souhaite favoriser la création d’un espace public au centre du village, lequel permettra de tenir des activités culturelles, éducatives et de détente. Cette première phase vise l’installation d’une allée piétonnière entre la rue et le parvis de l’église sur une longueur de quelque 50 pieds (telle qu’elle existait au moment de sa construction) ainsi que l’aménagement de plates-bandes de chaque côté de l’allée. Ces plates-bandes seront sous le thème des fleurs anciennes du Québec. La création de cet espace public au centre du village permettra la tenue d’activités diverses telles que visite de l’église, cours sur les fleurs anciennes du Québec, spectacles, concerts, expositions, promenades, etc. La fabrique recevra 20 000 $ pour la mise en place de ce lieu public.

25. Le Comité de développement de Saint-Bonaventure désire répondre aux divers besoins en éclairage requis au parc Lalime. L’éclairage du terrain de soccer, du terrain de balle et de la patinoire sera complètement revu. De cette façon, il sera possible d’organiser des activités et événements en soirée comme de jour. De plus, le Comité souhaite procéder à l’achat et à l’installation de certains équipements qui pourraient contribuer à améliorer la sécurité du parc de loisirs et la qualité des services offerts aux citoyens tels que filets de sécurité pour la patinoire, ballons de volleyball, balles, autres jeux, tableau d’affichage extérieur pour annoncer les calendriers et horaires des diverses ligues sportives, minichapiteau, des accessoires divers et jeux récréatifs. Un montant de 12 056 $ sera remis au Comité pour l’ensemble de ces projets.

26. Avec la réalisation de son inventaire patrimonial, la MRC de Drummond s’est dotée d’un véritable outil de connaissance de son patrimoine afin d’assurer la protection de certains des éléments répertoriés et de pouvoir ensuite offrir de l’aide financière aux propriétaires de biens patrimoniaux. Deux outils de protection patrimoniale doivent être faits, soit la mise en forme d’une réglementation de type Plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) et la citation municipale pour les biens plus dispersés ici et là dans les villages. Afin de réaliser cette action, la MRC comptera sur un consultant en urbanisme qui sera mandaté pour mettre en place les mesures décrites ci-dessus en collaboration avec l’agent culturel, l’aménagiste et les municipalités, tout en tenant compte des données recueillies dans l’inventaire. C’est un montant de 20 000 $ qui fut accordé à la MRC de Drummond pour ce projet patrimonial.

27. L’organisme Réseaux Plein Air Drummond souhaite diversifier l’offre de service de La Courvalloise en permettant la descente en radeau (rafting) sur neige. Ce projet implique l’achat de quelques embarcations gonflables pouvant contenir de six à huit personnes pour donner l’expérience de descente en groupe. La piste doit être également modifiée en vue d’accueillir ces embarcations qui sont beaucoup plus larges que les tubes conventionnels. Cette activité sera particulièrement intéressante pour rejoindre les groupes scolaires et les groupes corporatifs. De plus, la sécurité du site sera revue afin d’éviter les incidents, ce qui impliquera l’acquisition d’équipements d’entretien et d’évacuation. Le Fonds de la ruralité est fier de contribuer pour une somme de 20 000 $ à ces projets.

– 30 –

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville
Tél.: 819 477-5511, poste 212
Courriel : f.jutras@sded-drummond.qc.ca
Site Internet : www.sded-drummond.qc.ca
Renseignements :
Danielle Ménard
Agente de développement rural
Société de développement économique de Drummondville
Tél.: 819 477-5511, poste 207
Courriel : d.menard@sded-drummond.qc.ca
Site Internet : www.sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU