Nouvelles

32 projets acceptés dans le cadre du Fonds de la ruralité de la MRC de Drummond pour l’année 2010-2011

Publié le 27 octobre 2010

32 PROJETS ACCEPTÉS DANS LE CADRE DU FONDS DE LA RURALITÉ DE LA MRC DE DRUMMOND POUR L’ANNÉE 2010-2011

Drummondville, le mercredi 27 octobre 2010 – Ce mercredi 27 octobre 2010, la Société de développement économique de Drummondville a dévoilé la répartition des subventions accordées par le Fonds de la ruralité de la MRC de Drummond, soit un total de 371 101 $ alloués à l’année 2010-2011. L’annonce a été faite en présence des membres du comité d’analyse de ce fonds, soit le préfet adjoint Jean-Pierre Vallée (Saint-Guillaume), les maires Jean-Guy Hébert (Sainte-Brigitte-des-Saults), Réjean Rodier (Saint-Majorique-de-Grantham) et Benoît Bourque (Saint-Pie-de-Guire) ; et du directeur général de la SDED, Martin Dupont. Trente-deux projets ont été acceptés.

« Ces projets représentent 371 101 $ de subventions sur un montant total de  2 186 413 $ quela ministre des Affaires municipales et des Régions, Nathalie Normandeau, s’est engagée à verser pour la MRC  au cours de la période 2007 à 2014, soit la période correspondant au 2ePacte rural. D’ailleurs, c’est le plus gros montant distribué depuis la création du Pacte rural. À titre de comparaison, nous avions donné 337 140 $ l’année dernière », a déclaré le directeur général de la SDED, Martin Dupont. « Pour cette année, la SDED a versé la totalité du montant reçu du palier gouvernemental provincial. Avec les montants distribués en subventions à ces 32 organismes, 2 520 593 $ seront investis dans notre communauté, ce qui démontre la vitalité de notre milieu rural », a-t-il conclu.

Le Fonds de la ruralité a été créé afin de répondre aux enjeux que vivent les milieux ruraux tels que l’évolution démographique, l’occupation du territoire, la croissance économique, l’amélioration de la qualité de vie rurale, la participation et la prise en main par le milieu. C’est ce qui a amené le préfet adjoint de la MRC de Drummond, Jean-Pierre Vallée, à déclarer : « Pour cette quatrième année du 2e Pacte rural, nous avons reçu encore plus de demandes de financement que les trois années précédentes. Il ne fait aucun doute que ces projets diversifiés viendront donner un coup de pouce au développement des communautés rurales touchées.  La MRC de Drummond ainsi que la SDED sont donc heureuses de pouvoir y contribuer, et ce, en favorisant la mise sur pied de ces projets rassembleurs. »

La SDED espère maintenant que les promoteurs de projet seront de nouveau au rendez-vous l’an prochain. À ce sujet, les gens désirant obtenir de l’information sur le fonds peuvent contacter Mme Danielle Ménard par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel au d.menard@sded-drummond.qc.ca.

UNE REVUE DES PROJETS

Une somme de 5 424 $ a été octroyée conjointement aux municipalités de Sainte-Brigitte-des-Saults, Notre-Dame-du-Bon-Conseil, village et Notre-Dame-du-Bon-Conseil, paroisse afin de soutenir leur appui au démarrage de la Coopérative de solidarité santé Jean-Pierre Despins. Cette dernière regroupe 2 000 membres et dessert une population de 20 000 habitants (dont 40 % proviennent de la MRC de Drummond). L’ouverture officielle de la nouvelle clinique a eu lieu le 2 juin 2010.

La municipalité de Wickham a reçu 5 776 $ pour effectuer des travaux de modernisation et de réaménagement de son point de chute du CLSC. Suite à l’aménagement du Centre Wickhami, le point de chute a dû être relocalisé et modernisé facilitant l’accès pour les personnes âgées et les personnes handicapées. Ce projet permettra à la population et à celle des municipalités voisines de profiter de certains services du CLSC Drummond en ayant à se déplacer sur de moins longues distances.

Réseaux Plein Air Drummond a procédé à la réfection de la Route verte #4 dans la MRC de Drummond.  Le projet incluait l’ajout de garde-corps, de haltes et d’abris. C’est donc une somme de 14 012 $ qui fut offerte pour réaliser ces travaux.

C’est un montant de 18 080 $ qui sera versé à Réseaux Plein air Drummond pour La Courvalloise dans le cadre d’un projet visant à améliorer l’offre de service et la sécurité des usagers.  Plus spécifiquement, le projet permettra d’acheter plusieurs nouvelles chambres à air, prolonger le sentier de raquette de 3 km, faire l’acquisition de 20 nouvelles paires de raquettes, procéder à la mise en place de panneaux permanents d’un rallye nature, l’achat de bâtons et de ballons pour la pratique du ballon-balai ainsi que l’achat d’un véhicule tout-terrain utilisé pour le traçage des sentiers de ski de fond.

Fort de son succès d’opérateur du parc aventure d’Arbre en Arbre, Parc Aventure Drummond souhaite réaliser une étude visant à mettre en valeur le pôle de la Forêt Drummond, afin d’engendrer une plus grande utilisation par les gens du milieu, d’attirer et retenir de nouvelles clientèles puis renforcer l’image de marque de la destination à travers des activités innovantes. Parc Aventure Drummond souhaite collaborer avec une équipe de consultants afin de valider l’accomplissement de sa vision du développement du pôle de la Forêt Drummond à la hauteur de Saint-Joachim-de-Courval, de Saint-Majorique et de la Pointe aux Indiens. C’est un montant de 18 080 $ qui a été accordé à l’organisme en vue de réaliser son étude de faisabilité commerciale, technique et financière.

Pour la Maison des Jeunes de Saint-Cyrille-de-Wendover, une somme de 18 080 $ a été attribuée afin de mettre en place une toute nouvelle salle de loisirs à l’intérieur de la bâtisse actuelle. L’aménagement de cette pièce requiert de faire lever complètement la maison et de refaire le coffrage. Nous y retrouverons des jeux de table (baby-foot, air hockey) ainsi qu’une table de billard. De plus, un aménagement dans la salle de loisirs sera adapté pour des équipements sportifs que l’organisme possédait déjà, mais que, faute de place, étaient peu utilisés.

Depuis le printemps 2010, la Maison des Jeunes de Saint-Germain est installée dans ses nouveaux locaux. Suite à ce déménagement, plusieurs équipements étaient désuets. Le projet consistait en l’acquisition de bureaux, meubles de rangement, table de ping-pong, table de hockey, jeu de fléchettes, divan, réfrigérateur, poêle, télévision et console de jeu vidéo et de différents accessoires pour meubler la MDJ. Un montant de 7 105 $ a été offert pour l’acquisition de ces nouveaux équipements.

Une somme de 10 179 $ a été accordée à la municipalité de Saint-Germain-de-Grantham pour la construction d’une glissade permanente. Depuis plusieurs années, des aménagements temporaires, improvisés et non sécuritaires furent réalisés afin de répondre temporairement à la demande des citoyens.  La nouvelle structure permanente et sécuritaire a été inaugurée à l’hiver 2010 au grand bonheur des enfants et leur famille.

Le Centre récréatif Saint-Guillaume a procédé à la mise en place d’équipements de loisir. Des travaux de drainage et d’aménagement sur l’ensemble du terrain de baseball, de volleyball et du parc de modules de jeux furent effectués. L’ensemble de ces travaux permettra de garder les ligues de baseball et de volleyball actives et d’éviter l’annulation de parties. De plus, un système de surveillance par caméra fut également installé à l’arrière du chalet des loisirs pour assurer une meilleure surveillance des lieux et de limiter les risques de vandalisme. Un montant de 9 781 $ fut remis au Centre récréatif de Saint-Guillaume pour ces projets.

Le Centre récréatif Saint-Guillaume recevra un montant de 1 913 $ pour  l’acquisition de différents jeux pour les jeunes tels que : table de ping-pong, hockey bulle, soccer sur table et différents jeux de kermesse qui serviront pour le Centre, mais également pour le camp de jour, les « vendredis jeunesse » et les familles qui font la location de la salle durant l’année. Tous ces nouveaux jeux permettront d’occuper en plus grand nombre les jeunes de la municipalité.

Ce sont les 5-6-7 et 8 août dernier que se déroulait la 3e édition du Festival du fromage de Saint-Guillaume. La municipalité, par l’entremise de ce festival, veut faire connaître aux gens de la région les diverses ressources que nous retrouvons chez eux, incluant les produits fromagers qui sont reconnus à travers la province et même à l’extérieur. Également, cet événement permet de faire un clin d’œil à nos ancêtres qui ont cru aux principes de la coopération et ont légué une entreprise florissante permettant à près de 175 personnes d’y travailler encore aujourd’hui. Un montant de 13 560 $ fut remis à la municipalité de Saint-Guillaume pour participer à la réalisation de cet événement.

Depuis août 2008, dans la municipalité de Saint-Guillaume, une équipe de 7 bénévoles, premiers répondants, est également en œuvre. Le projet consistait en de l’acquisition d’équipements, puisque depuis leur création, l’équipement était transféré d’un bénévole à l’autre lors des changements de garde. En procédant à leurs nouvelles acquisitions, cela permet d’éviter le transfert fréquent d’une grande quantité d’équipements et chacun des premiers répondants a son équipement prêt en tout temps afin de répondre à un appel d’urgence.  Ainsi, le projet permet également un meilleur service à la population. Le Fonds de la ruralité a contribué à ce projet à la hauteur de 4 890 $.

Une somme de 18 080 $ a servi à contribuer à la mise en place de l’Écomarché de L’Avenir. Il s’agit d’une coopérative de solidarité à but non lucratif formée de 110 membres.  Le projet a vu le jour grâce à la volonté d’un groupe de producteurs locaux, conscients de la nécessité de développer de nouveaux débouchés pour les entreprises agricoles locales et régionales, car les besoins de la clientèle qui privilégie l’achat local sont nombreux et variés. Par le biais d’un site Web, les adhérents de l’Écomarché de L’Avenir commandent les produits qu’ils désirent parmi ceux mis en vente par les producteurs.  Par la suite, la livraison est assurée par le producteur au point de chute central (la Maison de la Culture) où l’adhérent viendra chercher sa commande. La coopérative vise à offrir les produits de plus d’une vingtaine de producteurs.

En septembre 2009, la Maison de la Culture de L’Avenir a ouvert ses portes et démontre de jour en jour qu’elle est là pour rester. Afin de bien poursuivre sa lancée, la Maison de la Culturea eu besoin d’acquérir des équipements de sonorisation et d’éclairage performants pour la superficie de sa salle de 175 personnes. Ces nouveaux équipements permettent à la Maisonde la Culture de L’Avenir d’être à la fine pointe de la technologie et d’offrir ainsi un son de qualité et un éclairage intéressant pour les spectateurs. Le Fonds de la ruralité a contribué à ce projet pour un montant de 18 080 $, remis à la Fondation L’Avenir en héritage.

La municipalité de Saint-Majorique-de-Grantham a reçu un montant de 17 362 $ afin d’acquérir différents équipements sportifs. Le premier est un tableau indicateur de pointage pour les ligues de balle qui facilitera le suivi des parties de balle des équipes, autant pour les spectateurs que pour les jeunes qui y participent. Également, à la demande des citoyens, deux terrains de tennis ont vu le jour sur la patinoire. Par ailleurs, depuis la cessation par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune des terres du domaine de l’État, la municipalité doit assurer la sécurité des chemins coupe-feu, des abords des sentiers pédestres dans la forêt du Sanctuaire, grandement fréquentés par les citoyens de tout le Centre-du-Québec.  L’acquisition d’une faucheuse fut donc nécessaire pour bien effectuer l’ensemble des travaux. Pour terminer, l’achat d’une surfaceuse usagée (Zamboni) était nécessaire suite à la construction de la nouvelle patinoire en 2009.

La municipalité de Saint-Pie-de-Guire a procédé à l’aménagement de plusieurs nouvelles installations, telles qu’une aire de repos pour les cyclistes et piétons afin de rendre agréables les randonnées. La piste cyclable qui sillonne les rangs et n’avait aucun endroit stratégique pour s’arrêter et dorénavant, il y aura donc un abri pour se reposer. Une autre aire de repos fut instaurée au village, près du bureau municipal afin que des citoyens puissent s’y arrêter. De plus, un terrain de tennis fut aménagé à même la patinoire municipale. Cette installation permettra aux adeptes de ce sport de le pratiquer à proximité. Et finalement, une installation pour feux de camp sécuritaire fut mise en place pour les jeunes afin d’éviter que ceux-ci fassent des feux à des endroits non appropriés. Un montant de 4 283 $ fut accordé pour ces diverses installations.

C’est une somme de 1 808 $ qui fut accordée au Club de Soccer de Wickham afin qu’il procède au renouvellement et à l’acquisition d’équipements qui amélioreront les conditions de jeux actuelles. Il s’agissait donc d’acquérir des équipements tels que chandails, ballons, gants, filets de buts et pare- ballons, abris pour la pluie et/ou le soleil lors des tournois, machine à lignage des terrains de soccer, trousse de premiers soins, etc. L’ensemble de ces équipements permettra d’encourager les jeunes de la municipalité à faire de l’activité physique dans une ambiance agréable et amusante.

L’AFEAS de Notre-Dame-du-Bon-Conseil existe dans sa communauté depuis plus de 40 ans. Fort de ses 98 membres, cet organisme a dû être relocalisé par la municipalité dans un local non aménagé. Un montant de 1 811 $ lui fut accordé afin de procéder à l’aménagement de ce local qui servira aux rencontres du conseil d’administration, aux rencontres mensuelles pour l’ensemble des membres de l’AFEAS ainsi que pour des conférences, ateliers divers et formations. Le projet consistait donc en l’aménagement complet du local : tables, chaises, réfrigérateur, armoires, classeur, aménagement complet sans oublier l’acquisition très souhaitée d’un métier à tisser de 60 pouces.

Caval’Art est un spectacle équestre réunissant plusieurs cavaliers amateurs et leur cheval en provenance de partout au Québec.  Il est unique en son genre puisqu’il regroupe une très grande variété de numéros (haute école, voltige, humour, carrousel, création originale, etc.) présentés de façon soignée avec éclairage, sonorisation, costumes et décors.  Il permet aux amateurs de se présenter dans le cadre d’un spectacle de qualité. Pour la 2e édition, les 20 et 21 août 2010, 3 représentations se sont tenues et les guichets affichèrent complet, ce qui représente un total de plus de 1 500 spectateurs. Ce spectacle est une occasion pour municipalité de Saint-Germain-de-Grantham de se distinguer par cet événement exclusif au Québec, qualifié d’art équestre. Le Fonds de la ruralité est fier d’avoir pu contribuer à la naissance de ce nouvel événement touristique à la hauteur de 18 080 $.

La municipalité de Durham-Sud s’est vu octroyée un montant de 15 486 $ pour maximiser l’éclairage de la patinoire multifonctionnelle. Cette patinoire sert au hockey ainsi qu’aux patineurs en hiver, mais également au hockey-balle et au tennis pendant la période estivale. De plus, afin de maximiser la sécurité des utilisateurs des espaces de jeux et de réduire le vandalisme, la municipalité a convenu d’installer un système de surveillance par caméra branché au réseau de fibres optiques.

Un nouveau local pour les patineurs verra le jour dans la municipalité de Durham-Sud. Le projet consiste en la construction d’un nouveau local pour les patineurs tout en y incluant une section d’entreposage pour les équipements des loisirs et pour les équipements d’autres organismes du milieu. L’utilisation de ce local sera à l’année, puisque la patinoire est utilisée hiver comme été. Un montant de 18 080 $ a été accordé pour cette nouvelle construction.

C’est du 3 au 6 juin 2010 qu’avait lieu la 4e édition de l’événement « Saint-Cyrille en chanson ». Par le biais de ce festival country, les membres organisateurs souhaitaient soutenir l’engagement des citoyens au développement de leur communauté et doter leur municipalité d’une fête qui leur est propre. Cet événement a eu lieu à la Salle La Flèche d’Or où 23 artistes se sont produits sur scène. Notons que « Saint-Cyrille en chanson » fait partie du Regroupement des Festivals Country Western Folklorique Québec et Ontario 2010, lequel réunit plus de 70 événements. Afin de soutenir cet événement, un montant de 10 203 $ leur fut accordé.

Dans la municipalité de Saint-Eugène, depuis 1996, une équipe de 9 premiers répondants est active. Ces bénévoles sont formés et accrédités par l’Agence de la santé et interviennent auprès des victimes d’urgences vitales lors d’appels logés au 911. Ces bénévoles sont en service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par année. Le territoire d’intervention des premiers répondants est la municipalité de Saint-Eugène ainsi qu’une partie de l’autoroute 20 entre les sorties 157 et 166. Aussitôt qu’un appel est placé au 911 sur leur territoire, un premier répondant répond à l’appel dans un délai de 5 à 7 minutes. On dénombre une cinquantaine d’appels par année au Service de premiers répondants. Le projet consistait en l’acquisition de matériel médical pour 3 nouveaux bénévoles afin d’obtenir l’équipement et l’habillement nécessaires pour agir officiellement à titre de premiers répondants pour leur municipalité. C’est une somme de 2 956 $ qui fut offerte en soutien à ce projet.

En janvier 2010 avait lieu la 1re édition du Carnaval des générations de Wickham où 500 personnes de la municipalité ont participé aux activités. Le comité avait donc atteint son objectif premier qui était de créer un grand rassemblement familial au sein de sa municipalité par le biais de ce Carnaval.  La 2e édition de ce Carnaval se tiendra donc les 21-22 et 23 janvier 2011. Lors de l’événement, nous retrouverons plusieurs activités extérieures telles que compétition de ballon-balai, sciage et cloutage, hockey, tir à la corde, glissade, patinage et feu de joie. Le samedi soir, un souper canadien et une soirée de danse au son de la musique traditionnelle sont au programme. Cette année, une nouveauté est la venue d’une mascotte pour le Carnaval, au plaisir des enfants.  Un montant de 2 864 $ sera versé au Carnaval des générations édition 2011.

C’est une somme de 4 622 $ qui sera versée au Centre communautaire de Saint-Joachim pour procéder à l’aménagement d’un nouveau parc vert derrière le Centre.  Il s’agit donc de déménager du parc Jean Gamelin des modules de jeux tels que balançoires, glissoires, parcours pédestre, cheval à ressort pour non seulement les réinstaller sur le terrain du Centre communautaire, mais aussi à réaménager le terrain de façon à créer des zones vertes par la plantation d’arbres, d’arbustes et de vivaces à l’installation de bancs, d’abris (petites gloriettes), de jeux d’eau (jets). Ce nouvel emplacement, plus stratégique et sécuritaire pour les enfants, servira également au service de garde et au camp de jour.

Le Comité de développement local de Saint-Eugène recevra un montant de 17 209 $ pour la réalisation d’un projet visant la revitalisation de son milieu rural en permettant aux citoyens du village de redécouvrir les pionniers qui l’ont bâti et développé au fil des ans.  Le CDL planifie donc une intervention en plusieurs volets liés aux racines historiques des citoyens. Dans un premier temps, le Comité créera un document pédagogique pour la diffusion d’un cours d’histoire sur la municipalité de Saint-Eugène. Le document illustré sera accompagné d’un document multimédia mettant en vedette les pionniers et autres personnages d’importance de leur histoire. De plus, un parcours historique sera réalisé afin d’identifier la présence de bâtiments ou lieux ayant une valeur historique et/ou patrimoniale ainsi qu’un hommage aux pionniers de la municipalité. Ce parcours s’adressera tant aux citoyens qu’aux visiteurs de passage qui pourront également se procurer le guide sur le nouveau site Internet de la municipalité. Finalement, le parc des loisirs sera renommé en l’honneur  d’un célèbre paroissien, Lucien « Lou » Brouillard, champion mondial de boxe, où nous retrouverons une exposition de photos, une plaque commémorative et une affiche sur le site.

La Fabrique Sainte-Jeanne-d’Arc de Lefebvre travaille très fort actuellement pour installer la bibliothèque municipale au sous-sol de l’église. Il s’agit donc d’un projet de grande envergure et qui nécessite d’importants travaux puisqu’il faut littéralement creuser sous l’église pour aménager la nouvelle pièce. À l’intérieur, nous y retrouverons un coin lecture, un coin pour les jeunes et un autre pour les ordinateurs. Les gens pourront venir à la bibliothèque en toute quiétude pour lire, faire des recherches dans les volumes ou sur Internet et les enfants auront un petit coin à eux. Une somme de 18 080 $ sera octroyée pour ce projet.

Un nouveau parc-école verra le jour dans la municipalité de Sainte-Brigitte-des-Saults. C’est une somme de 18 080 $ qui fut accordée à ce projet consistant à la réfection complète du terrain de jeux situé derrière l’école et le bureau municipal.  Ce parc servira aux élèves de la maternelle à la 6e année pour un total de 115 élèves de Sainte-Brigitte-des-Saults et de Saint-Joachim-de-Courval. De plus, ce parc sera à la disposition de la population de la municipalité. Il s’agit donc d’améliorer le terrain de jeux, remplacer et réparer certains modules. Les travaux se rapportent au pavage d’asphalte, à la peinture des jeux au sol, aux jeux de ballon-panier, aux balançoires à 2 pneus, à la poutre de bois, aux bordures et surfaces amortissables des aires de jeux, aux buts et filets de minisoccer, etc.

Un projet mené par le COLOC (Comité de développement local) pour la municipalité de Saint-Bonaventure recevra un montant de 13 389 $. Il s’agit de nouveaux équipements et infrastructures de loisirs au parc Patrick Lalime, soit le réaménagement du terrain de soccer, l’acquisition de buts, les filets protecteurs, l’achat de ballons, les gilets et les accessoires. Des équipements concernant le hockey seront aussi acquis. L’ancienne glissade de bois sera améliorée afin de la rendre plus sécuritaire pour les jeunes. Le terrain de balle aura la chance d’être amélioré par le changement de l’arrêt-balle, l’ajout d’un grillage de protection devant les bancs des joueurs, les nouveaux buts, sans oublier la construction d’un abri de marqueur. Finalement, de nouveaux équipements sportifs et récréatifs seront acquis pour le camp de jour de la municipalité. Ces nouveaux équipements contribueront à soutenir le développement local en permettant aux citoyens d’avoir accès à divers équipements sportifs et récréatifs sécuritaires.

Dans la municipalité de L’Avenir, le Bal des tuques est une fête hivernale familiale offrant diverses activités extérieures, par exemple : randonnée attelée, hockey-bottines, chasse au trésor, sculpture sur neige, marche aux flambeaux, démonstration de traîneau à chiens, jeu de quilles sur glace, feux d’artifice, volleyball sur neige, etc. Pour sa 2e édition, le Fonds de la ruralité contribuera pour une somme de 7 589 $ à son organisation, sans oublier l’acquisition d’une toute nouvelle glissade de bois permanente, installée sur le terrain des loisirs près de la patinoire.

La municipalité de Wickham souhaite apporter des améliorations à son Centre communautaire construit depuis 1983.  Depuis sa construction, le Centre est l’endroit approprié pour la tenue des activités de tous les organismes de notre communauté et permet également aux citoyens de tenir des événements. Le projet consiste à apporter des améliorations à cette salle ainsi qu’à l’acquisition de nouveaux équipements. Ces travaux donneront un second souffle à ces locaux fréquentés par le milieu et par le fait même, favoriseront le développement ainsi que la création d’événements associatifs et culturels. Une somme de 18 080 $ fut accordée à ce projet.

La municipalité de Saint-Germain a reçu un montant de 18 080 $ pour aménager un nouveau parc afin de répondre aux besoins de plus en plus criants des résidants dans le secteur Michaud. En fait, ce secteur connaît une forte croissance des familles, mais ne bénéficiait pas d’un parc de quartier à proximité. Le projet du parc Michaud consistait à effectuer la mise en forme du terrain, la pose de la tourbe, l’aménagement paysager, l’installation de modules de jeux et des mobiliers urbains tels que des tables, des bancs, des poubelles pour créer des aires de repos.

– 30 –

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville
Tél.: 819 477-5511, poste 212
Courriel : f.jutras@sded-drummond.qc.ca
Site Internet : www.sded-drummond.qc.ca

Renseignements :
Danielle Ménard
Agente de développement rural
Société de développement économique de Drummondville
Tél.: 819 477-5511, poste 207
Courriel : d.menard@sded-drummond.qc.ca
Site Internet : www.sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU