« À Drummondville – l’été sera Shows » !

Publié le 9 juin 2017

Imprimer Partager :

SDED – 8 juin 2017 –  C’est dans une ambiance des plus festives proposée par le festival Drummond en bière que Tourisme & Grands événements lance officiellement la programmation touristique de l’été 2017 à Drummondville.

 

Participent à cette rencontre de presse, M. Alexandre Cusson, maire de la Ville de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, M. Yanick Gamelin, directeur de Tourisme & Grands événements – SDED, ainsi que de nombreux représentants du monde artistique, culturel et touristique drummondvillois.

Drummondville se distingue avec force par le développement fulgurant de son économie et la qualité de vie indéniable que l’on y retrouve. Son secteur touristique n’est certes pas en reste, alors que sa population et ses nombreux visiteurs seront assurément séduits avec une programmation touristique exceptionnelle cet été.

« Notre programmation estivale se voudra historique, notamment pour le nombre d’événements touristiques présentés. Jamais il n’y aura eu autant d’événements en un seul été et également pour la richesse et la diversité de l’offre touristique et événementielle. La Ville de Drummondville se fait d’ailleurs un point d’honneur de soutenir le tourisme et apporte sa contribution à l’essor des nouveaux attraits touristiques, en encourageant de jeunes promoteurs d’ici et en continuant à miser sur les valeurs sûres qui, année après année, ont toujours la faveur populaire.

De D’Artagnan au Village invisible, il n’y a qu’un pas à faire pour entrer de plain-pied dans la légende le long de notre belle rivière Saint-François. Arrêtez-vous au parc Woodyatt et prenez le temps de célébrer la culture des différents peuples et goûter les saveurs du monde. Qui sait ?  Peut-être y trouverez-vous «Sylvia» qui vous entraînera vers nos nombreuses autres destinations. Oui vraiment ! « À Drummondville, l’été sera shows » ! »  souligne avec fierté M. Alexandre Cusson, maire de la Ville de Drummondville et président de la SDED.

Évidemment les grands classiques, tels le Mondial des cultures et le Festival de la poutine sont toujours aussi populaires et jouissent de grandes affluences.

En plus de ces incontournables figurent, à cette programmation 2017, cinq nouveautés qui valent à elles seules le détour, à savoir : le festival Drummond en bière, le Village invisible, le théâtre d’été de la Maison des arts Desjardins avec la pièce « Sylvia », sans oublier le spectacle de théâtre équestre D’Artagnan et le Festival de la blague qui feront revivre l’Amphithéâtre Saint-François.

Pour M. Martin Dupont, directeur général de la SDED : « Notre secteur touristique contribue à la vitalité de notre économie par le biais de l’éventail des nombreux événements présentés, mais combien plus, par la grande qualité de ceux-ci. Nous sommes tous très fiers de vous présenter cette programmation touristique, tout en diversité et en qualité. À ce titre, je salue et félicite cinq nouveaux promoteurs qui se sont engagés dans la voie de la nouveauté et de la créativité pour monter de toutes pièces leurs spectacles et événements qui deviendront des produits d’appel touristique pour Drummondville.

Solidaires des efforts de l’équipe Tourisme & Grands événements et désirant accompagner cette créativité qui ne demande qu’à s’exprimer, la Ville de Drummondville et la SDED ont aussi mis de l’avant le « Fonds Grands événements » destiné à soutenir de telles initiatives novatrices dans le secteur touristique.

Le développement économique d’une région se mesure à la passion et à la résilience de ses gens. La présente programmation touristique – été 2017 témoigne de cette ardeur et aura l’heur de plaire à toutes et à tous. »

Invités à tour de rôle à partager la passion qui les animent, les promoteurs des nouveaux attraits touristiques 2017 présentent leur événement.

 

Drummond en bière

www.drummondenbiere.org

8 – 9 – 10 juin 2017 au parc Woodyatt

« Premier festival du genre au Centre-du-Québec, Drummond en bière est un événement grand public qui fait, entre autres, la promotion des microbrasseries en plus de mettre à l’avant-plan le savoir-faire québécois. Une quinzaine de brasseries artisanales, dont Le BockAle et les Compagnons d’Armes de Drummondville, offriront une centaine de bières en dégustation. De plus, des créations culinaires imaginées par les talents locaux seront mariées aux bières offertes. Cet événement est accessible à tous, alors que l’entrée sur le site est gratuite. Des forfaits dégustations sont aussi disponibles. Des spectacles d’artistes émergents auront lieu tout au long du festival qui ouvre ses portes aujourd’hui de 16 h à 23 h et les 9 et 10 juin de 11 h à 23 h. De plus, des conférenciers feront découvrir l’histoire de la bière, les accords bières et fromages et comment brasser sa bière à la maison », explique M. Michael Jean, directeur de la microbrasserie Le BockAle et instigateur du festival.

 

 Théâtre d’été « Sylvia »

http://www.artsdrummondville.com/spectacles-drummondville/programmation/programmation-complete/categorie/theatre

30 juin au 26 août – Maison des arts Desjardins de Drummondville

Saluant au passage l’activité « Pop ta Culture », les 8 et 9 septembre 2017, en hommage aux 50 ans de la Maison des arts Desjardins de Drummondville, sa directrice générale, Mme Marie-Pier Simoneau, résume en ces termes la pièce de théâtre « Sylvia » qui prendra l’affiche dès le 30 juin. « Dans le cadre de son 50e anniversaire de fondation, la Maison des arts Desjardins de Drummondville, de concert avec « Les projets de la Meute », présente la pièce « Sylvia », une comédie sentimentale qui a du chien ! Sous une habile mise en scène d’André Robitaille, « Sylvia » présente les différents aspects de la relation entre les humains et les chiens. Dans « Sylvia », l’existence d’un couple de baby-boomers est bouleversée lorsque le mari ramène à la maison un « pitou » drôlement exubérant. « Sylvia » est une remarquable distribution de comédiens avec Sonia Cordeau, Marcel Leboeuf, Claude Prégent et Pierrette Robitaille où le rire et les fous-rires sont assurés. »

 

D’Artagnan – Théâtre d’art équestre

info@apzara.com

6 juillet au 19 août – Amphithéâtre Saint-François

Proposé par la Troupe Apzara, le spectacle D’Artagnan conjugue prouesses équestres et jeux des comédiens, propulsant les spectateurs à l’aube du 17e siècle, alors que les valeureux mousquetaires, Porthos, Aramis, Athos et D’Artagnan uniront leurs forces pour libérer le roi Louis XIII des griffes du Cardinal de Richelieu et de Milady de Winter. L’Amphithéâtre Saint-François se retrouvera, une fois de plus, au cœur de la légende ! D’Artagnan est le mariage admirable entre l’art du théâtre et l’art équestre afin que le premier serve à mettre en lumière toutes les richesses du second.

Pour Mme Valérie Chicoine, vice-présidente d’Apzara, « D’Artagnan est un spectacle novateur, non seulement pour l’action des chevaux qui deviennent des acteurs de la pièce, mais aussi pour sa formule interactive où les spectateurs deviennent participants ou même comédiens. Dès lors, ils ne sont plus simplement captifs de l’histoire, mais la vivent et la dirigent aussi. Le déroulement et le dénouement de l’histoire est entre leurs mains. Quel beau défi pour les artistes ! »

 

Festival de la blague

Festivaldelablague.com

4 et 5 août – Amphithéâtre Saint-François

Fiers du grand succès remporté chaque année par le Festival de la poutine, qui soulignera sa 10e édition au mois d’août prochain, les Trois Accords feront aussi dans l’humour avec le Festival de la blague.  Sous le concept de « comedy club », une désopilante distribution d’humoristes se produiront les 4 et 5 août prochain, en plein air, à l’Amphithéâtre Saint-François, sur les berges de la rivière du même nom. Présentement retenus aux Francofolies de Montréal, les membres des Trois Accords vous attendent nombreuses et nombreux au Festival de la poutine et au Festival de la blague.

 

Village invisible

villagequebecois.com

22 juin au 3 septembre – Village Québécois d’Antan

Dès le 22 juin, le grand public pourra enfin découvrir la nouvelle sensation de l’été, le Village invisible et son Odyssée légendaire ; une grande aventure nocturne où vous pourrez revivre plusieurs des grandes légendes de chez nous. En collaboration avec GN7, Novom Networks et 7e Sens – Lumières et Événements, l’Odyssée légendaire permet de combiner la technologie et l’interactivité à l’histoire, faisant ainsi redécouvrir le Village Québécois d’Antan d’une toute autre façon et de vivre une expérience de proximité avec des légendes uniques du Québec.

« Pour la première fois de son histoire, le Village Québécois d’Antan présentera deux produits distincts durant l’été : l’un de jour et l’autre en soirée. Le Village en été est axé sur le plaisir de découvrir l’histoire du Québec du tournant du 19e siècle. Les activités y sont ludiques, enrichissantes et notre curiosité est satisfaite.  Le Village invisible, pour sa part, est un spectacle technologique fascinant, captivant, branché et accessible.

Dès 21 h, le Village invisible devient visible. En fait, il a toujours existé, mais personne ne l’a jamais vu. De jour, il est impossible de le voir. Le soir, il prend forme et se révèle aux visiteurs. C’est dans l’obscurité que se côtoient les légendes, créatures et personnages mythiques du Québec. L’émerveillement est assuré». ajoute M. Pierre Levasseur, président du Village Québécois d’Antan et conseiller municipal à la Ville de Drummondville.

Quels mystères vous attendent face à l’ancienne chapelle, dans l’école de rang ou à côté du vieux moulin à aubes. Quelles légendes vous feront rire ou frémir ?

Au-delà de toutes ces nouveautés, l’offre touristique de Drummondville multiplie les occasions de divertissements dans une ville à dimension humaine, loin des grands centres où les visiteurs convergeront par milliers cet été, rendant l’expérience touristique souvent décevante.

Pour M. Yanick Gamelin, directeur de Tourisme & Grands événements, l’un des principaux attraits touristiques de Drummondville, c’est son centre-ville :

« La programmation touristique 2017 est historique ! Ce même qualificatif s’applique également à la restauration, aux cafés, pubs et terrasses que l’on retrouve au centre-ville.  Plusieurs nouveaux commerces ludiques ont aussi vu le jour récemment. Depuis les 10 dernières années, il n’y a pas que le nombre des établissements qui a augmenté, mais la qualité de l’offre également !  Ajoutez à cela tous les événements qui s’y dérouleront durant l’été et vous avez en mains le portrait complet d’une saison estivale hors du commun.»

Au même titre que la diversification caractérise notre dynamisme économique, l’offre touristique bien drummondvilloise est à la fois multiple et diversifiée. « Les activités sont nombreuses : plein air et vélo sur nos sections de la Route verte, voir la Forêt Drummond de haut grâce à d’Arbre en Arbre ; compétitions amicales avec le Rendez-vous des Bateaux-Dragons, les expériences culturelles dépaysantes et divertissantes en faisant un saut au Mondial des cultures ou faire un retour dans le passé au Village Québécois d’Antan, au Manoir Trent ou au Musée de la photo; que vous aimiez les grands spectacles avec des artistes de renom comme au Festival de la poutine ou butiner dans les nombreuses galeries d’art ; et pourquoi ne pas faire un peu de tout ça et profiter de nos hôtels, gîtes et campings pour allonger votre séjour chez nous », ajoute M. Gamelin.

Les citoyennes et citoyens de Drummondville sont de fiers ambassadeurs.  Ceux-ci sont invités à convier parents et amis à venir redécouvrir Drummondville.  Ici, pas de grands bains de foule étouffants, mais du bon temps en famille dans une ville à dimension humaine.

 

« À Drummondville, l’été sera « Shows » !

La population du Québec tout entier est invitée à venir célébrer les beaux jours de l’été dans le cadre d’une programmation estivale des plus emballantes !

Pour plus d’informations, Tourisme & Grands événements vous convie à son Bureau de l’information touristique, (1350, rue Jean-Berchmans-Michaud, en bordure de l’autoroute 20) où ses conseillers pourront vous guider dans la planification de vos vacances à Drummondville.

Davantage d’informations au www.tourisme-drummond.com.

 

– 30 –

 

Information :                                              Source :

Yanick Gamelin                                         Luc Gaudreau

Directeur                                                     Directeur des communications

Tourisme & Grands événements         SDED

y.gamelin@tourisme-drummond.ca        l.gaudreau@sded.ca

819 477-5529                                              819 477-5511, poste 212

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Centrexpo Cogeco Drummondville – 10e anniversaire, Retrouvailles Can-Am Spyder

Publié le 5 juin 2017

Imprimer Partager :

Le Centrexpo Cogeco tenait son plus important rassemblement depuis sa création et accueillait quelque 3000 personnes dans le cadre de la soirée de célébration marquant le 10e anniversaire de Can-Am Spyder.

Drummondville – 5 juin 2017 –  Infrastructure de grande qualité, située stratégiquement au Centre-du-

Québec, le Centrexpo Cogeco de Drummondville accueillait quelque 3 000 convives samedi dernier – 3 juin, au banquet de la soirée de célébrations organisée par Bombardier produits récréatifs (BRP), dans le cadre des festivités entourant les retrouvailles 10e anniversaire de Can-Am Spyder.

Quelques jours avant l’événement, Drummondville vibrait déjà au rythme d’une certaine frénésie avec l’arrivée de centaines de véhicules Spyder provenant des quatre coins de la planète, alors que tous les hôtels de la région affichaient « Complet ».

Visiblement heureux que BRP ait choisi le Centrexpo Cogeco de Drummondville pour y tenir cet événement à grand déploiement, M. Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville (SDED) souligne : « Dès les premiers instants où Bombardier produits récréatifs (BRP) confirma son intention de tenir sa soirée de célébrations à Drummondville, la grande équipe du Centrexpo Cogeco s’est aussitôt mobilisée afin d’être partie prenante du succès de cet événement. À Drummondville, la vitesse à laquelle le tourisme d’affaires se développe est directement liée à la mise sur pied, depuis décembre 2014, du Centrexpo Cogeco. Ces mêmes activités qu’accueille chaque année le Centrexpo Cogeco ont un impact probant sur l’économie drummondvilloise, notamment auprès des hôtels, restaurants et plusieurs autres établissements ».

Pour l’équipe du Centrexpo Cogeco, la venue en ses murs de ces retrouvailles 10e anniversaire constituait la plus importante activité en terme de nombre de participants depuis la mise en service (déc. 2014) de cette récente infrastructure drummondvilloise qui, rappelons-le méritait, en février dernier, l’un des «Grands prix du design» – concours de l’architecture au Québec.

Autant de retombées économiques, dans plusieurs établissements de Drummondville, ne peuvent que confirmer, une fois de plus, l’importance de l’attraction qu’exerce la qualité des services offerts par le Centrexpo Cogeco, dans le paysage du tourisme d’affaires drummondvillois.

Quelque 3 000 personnes étaient rassemblées au Centrexpo Cogeco de Drummondville samedi soir dernier (4 juin2017) dans le cadre du 10e anniversaire des retrouvaille Can-Am Spyder – BRP.

– 30 –

 

Source : Luc Gaudreau

                 Directeur des communications – SDED

l.gaudreau@sded.ca

819 477-5511, poste 212

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Le nouveau « Fonds Mentorat Desjardins ». Partenariat majeur de la Caisse Desjardins de Drummondville. Une aide concrète au développement de notre collectivité

Publié le 19 mai 2017

Imprimer Partager :

Drummondville, jeudi 18 mai 2017

 

Dans le cadre des activités de l’assemblée générale annuelle 2017 de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), la Caisse Desjardins de Drummondville annonce avec fierté son partenariat majeur avec la SDED, par le biais duquel elle injecte la somme de 100 000 $, donnant ainsi le coup d’envoi au nouveau « Fonds Mentorat Desjardins ».

Le Fonds Mentorat Desjardins a pour objectif d’encourager l’entrepreneuriat par le biais des actions de la cellule de mentorat de la Société de développement économique de Drummondville (SDED).

Le Fonds Mentorat Desjardins permettra d’intervenir financièrement dans des projets porteurs des entreprises mentorées.

« Avec le Fonds Mentorat Desjardins, les entrepreneurs mentorés, ayant épuisé toutes les ressources de financement conventionnel, pourront recevoir un coup de pouce financier essentiel à la croissance de leurs entreprises et à la réussite de leurs projets d’affaires par un prêt à court terme », souligne avec conviction Mme Johanne Marceau, présidente du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Drummondville.

Saluant l’engagement notoire de la Caisse Desjardins de Drummondville dans la région, M. Alexandre Cusson, président de la SDED et Maire de Drummondville commente ce nouveau partenariat. « Les 12 dernières années en témoignent avec éloquence, l’accompagnement et l’écoute active prodigués par nos mentors font toute la différence et ont su aider nos gens d’affaires mentorés à se dépasser pour amener leur entreprise à un autre niveau. La généreuse contribution financière de la Caisse Desjardins de Drummondville permettra de soutenir davantage l’entrepreneuriat dans la MRC de Drummond, ainsi que les nombreuses actions de nos mentors en faveur du plus grand développement de notre économie. Ce nouveau Fonds vient bonifier de belle façon les nombreux outils développés par la cellule de mentorat au cours des dernières années ».

Soulignant la confiance des membres de la Caisse qui permet à celle-ci d’appuyer l’entrepreneurship et les organismes qui jouent un rôle essentiel dans notre milieu, Mme Marceau ajoute : « Comme institution financière, nous devons nous positionner, prendre action et innover. C’est pourquoi la Caisse n’a pas hésité à s’associer au Fonds Mentorat Desjardins, lequel permettra d’investir dans notre milieu en plus de faire rayonner les initiatives entrepreneuriales drummondvilloises ».

Le Fonds Mentorat Desjardins est appelé à grandir. À ce titre, la SDED fera appel à d’autres partenariats afin de consolider le tout et contribuer à l’essor de l’entrepreneuriat de notre collectivité.

 

À propos de la cellule de mentorat

Instituée en 2005 par la SDED, la cellule de mentorat permet à chaque entrepreneur d’être jumelé à un entrepreneur aguerri et impartial (mentor) qui posera son regard « externe » et partagera son expérience sur l’ensemble des fonctions de gestions et leurs impacts sur la vie de ce même entrepreneur mentoré.

Principalement dédié au développement de la personne en affaires, le mentor, grâce à son expertise, peut aussi confronter sainement le mentoré et stimuler sa capacité d’autocritique. L’objectif premier de la Cellule de mentorat étant avant tout d’aider les entrepreneurs à davantage s’épanouir à titre de décideurs et devenir plus autonome pour ainsi amener son entreprise vers de nouveaux sommets.

La cellule de mentorat compte à ce jour 23 mentors chevronnés, engagés dans
57 dyades avec les entrepreneurs mentorés. Depuis l’instauration de ce programme, 195 dyades ont vu le jour pour la plus grande réussite de ces nouveaux entrepreneurs, avec un taux de survie exceptionnel des entreprises mentorées, de l’ordre de 83 % (2011-2016).

Les entreprises mentorées, aussi modestes soient-elles aujourd’hui, deviendront assurément, avec le soutien du Fonds Mentorat Desjardins et l’action des mentors de la SDED, nos fleurons de demain !

Dans l’ordre habituel de gauche à droite M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, M. Yvan Bouvet, mentor à la cellule de mentorat de la SDED, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED, Mme Johanne Marceau, présidente de la Caisse Desjardins de Drummondville, M. Guy Cormier, président du Mouvement Desjardins, M. René Lamothe, directeur général de la Caisse Desjardins de Drummondville et M. Réjean Bergeron, chef mentor à la cellule de mentorat de la SDED.

– 30 –

Informations : 

Marie-Eve Guillemette

Responsable de la cellule de mentorat

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 208   me.guillemette@sded.ca

 

Source :            

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 212   l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

2016 – Des résultats plus que satisfaisants ! Une année record pour la création d’emplois

Publié le 19 mai 2017

Imprimer Partager :

Bilan de la Société de développement économique de Drummondville (SDED)

SDED – le jeudi 18 mai 2017 La MRC de Drummond se caractérise par une activité économique exceptionnelle. Les gens d’affaires y sont sans cesse en mode développement, ce que soutient avec expertise la Société de développement économique de Drummondville.

 

214 168 374 M$ d’investissements

Les investissements industriels ont été nombreux sur le territoire de la MRC de Drummond au cours de 2016. Après une année 2015 exceptionnelle, les résultats 2016 de l’activité industrielle sont très satisfaisants et rejoignent la moyenne des cinq dernières années. Les entreprises ont investi majoritairement en ce qui a trait à la formation, la recherche et le développement, ainsi qu’au niveau de la machinerie et de l’outillage ; ce dernier ayant eu un ascendant favorable sur la création d’emplois.

 

L’emploi –  1 149 emplois créés

La situation de l’emploi dans le secteur manufacturier s’est considérablement accrue, alors que 2016 affiche un sommet inégalé avec 1 149 emplois créés, représentant près de 38 % d’augmentation sur l’année 2015 et portant le total des emplois industriels à 16 728.

Alexandre Cusson, président de la SDED et maire de la Ville de Drummondville, mentionne : « Comme toujours, nos entrepreneurs font preuve de vision et se donnent les moyens de faire face à la compétition afin de poursuivre leur essor. À ce chapitre, notre bilan économique démontre que notre diversification économique assure en toute stratégie notre expansion qui se répercute sur la qualité de vie de notre collectivité. Si dans certaines régions du Québec, le secteur manufacturier est en déclin, nous pouvons nous réjouir du dynamisme de nos entrepreneurs qui place avantageusement notre région sur l’échiquier économique provincial. Chaque année, l’équipe de la SDED effectue une mise à jour économique auprès des quelque 624 entreprises industrielles de la MRC de Drummond, afin d’en dresser un portrait détaillé et analyser les tendances de l’économie locale et régionale. »

Selon le directeur général, Martin Dupont, « L’année 2016 fut assurément dynamique, maximisant notre prospection et le développement de nos entreprises, traduisant l’engagement soutenu de la SDED pour le meilleur développement économique de notre ville et de notre région. À la lumière des nombreuses prospections réalisées auprès des manufacturiers investisseurs potentiels au cours de 2016, il nous est permis d’anticiper de bons investissements en termes de vente de terrains et de constructions pour l’année 2017 ».

 

Faits saillants

La prospection et le développement de notre économie à l’international constituent un enjeu de taille qui est sans cesse dans la mire de la SDED. Ces efforts auront permis de concrétiser une entente de partenariat économique avec la Ville d’Aulnay-sous-Bois (France) facilitant, de part et d’autre de l’Atlantique, l’implantation et le développement d’entreprises. Par le biais de cette entente, les entreprises de ces mêmes territoires seront invitées à développer leurs affaires en occupant l’un des locaux de l’incubateur partenaire. Un bel exemple de soutien concret aux entrepreneurs de la région qui s’inscrit dans le cadre de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et donne un appui important aux entreprises exportatrices de la MRC de Drummond.

En 2016, la SDED procéda également à l’inauguration de la 3e et dernière phase d’agrandissement de son complexe d’incubateurs industriels. Le premier ministre Philippe Couillard accompagné de ses ministres Laurent Lessard et Lise Thériault en ont d’ailleurs fait la visite. Avec cet ajout de 14 000 pi2, la SDED offre désormais aux entrepreneurs, qui désirent démarrer leur entreprise, 34 locaux cumulant une superficie de 100 000 pi2 et faisant de son complexe d’incubation industrielle l’un des plus grands au Canada.

 

Soutien aux entreprises

Les engagements de la SDED se conjuguent de diverses façons, maximisant ainsi le plein potentiel des entreprises. Aussi, 365 entrepreneurs et entreprises ont bénéficié d’un soutien professionnel de la part des ressources de la SDED, ce, tant au niveau de l’expansion que du démarrage des entreprises sur notre territoire. À cela s’ajoutent de nombreuses séances d’information tenues à l’intention de futurs entrepreneurs, ainsi que les actions de la cellule de mentorat d’affaires qui, par le biais de ses 23 mentors, a pour mission d’accroître le taux de réussite des entreprises et favoriser l’expansion de nouvelles entreprises par le transfert de compétences des hommes et des femmes d’affaires d’expérience. Au total, la somme de 564 975 $ fut octroyée en prêts et subventions provenant des différents fonds administrés par la SDED. Cette même somme aura permis des investissements de l’ordre de 4,6 M$ pour la réalisation de 36 projets dans toute la MRC de Drummond.

L’année 2016 aura également été marquée par les travaux d’élargissement et de prolongement de la piste de l’Aéroport de Drummondville qui, à l’automne prochain, passera de 4 000 à 6 000 pieds de longueur, décuplant par la même occasion, les possibilités d’expansion du développement économique de la MRC de Drummond.

 

Développement touristique

Tourisme d’affaires 417 jours/événements – Augmentation de 54 % sur 2015

C’est en termes de consolidation des acquis, de développement et de promotion de l’offre touristique que s’est déroulée l’année 2016 dans le secteur Tourisme & Grands événements.

Le tourisme d’affaires constitue un apport de choix au développement de l’économie de la MRC de Drummond et l’essor qu’il prend chaque année n’est pas étranger à la popularité du Centrexpo Cogeco qui, en 2016, vivait une 2e année d’opération. Au cours de cette même année, 417 jours/événements furent enregistrés, constituant une augmentation de l’ordre de 54 % sur l’année 2015.

Les grands événements nécessitant une superficie de 10 000 à 60 000 pi2 ont constitué plus de 42 % de tous les événements qui se sont déroulés au Centrexpo Cogeco. Depuis son inauguration, quelque 140 000 personnes ont foulé le sol de cette structure importante dans le développement de notre tourisme d’affaires.

À ce chapitre, les retombées économiques directes sont très éloquentes pour les congrès, expositions et événements de 50 nuitées et plus qui atteignaient un nouveau sommet à 4,9 M$ en 2016, soit une augmentation de près de 18 % par rapport à l’année 2015. De ce nombre, il y a eu 101 congrès, expositions et événements, en hausse de 20 %, pour un total de 20 405 nuitées où, là aussi, nous enregistrons une hausse de 12 %.

Tous ces événements ont eu un impact considérable quant au développement et aux retombées économiques du tourisme d’affaires auprès des hôteliers, restaurateurs et commerçants de notre région.

 

Orientations 2017

En plus des nombreux dossiers de développement, la SDED s’est fixé six orientations qui marqueront la présente année 2017.

 

Plus que jamais, le défi du recrutement de la main-d’œuvre constitue un enjeu majeur pour nos entreprises.  La SDED poursuit ses efforts de prospection à l’international afin de combler de nombreux emplois spécialisés pour le développement des entreprises d’ici. Au cours de 2017, la SDED poursuivra ses missions de recrutement en France, ainsi qu’en Tunisie, en plus d’explorer le marché de la Roumanie. D’autres missions sont aussi en processus de développement, notamment à Lyon.

 

Tourisme & Grands événements prend un nouveau virage en 2017 afin de consolider les acquis et maximiser l’offre de ses services et de ses différentes plates-formes d’informations Web. Outre les grands événements annuels réguliers, Tourisme & Grands événements accompagnera le déploiement de nouveaux incontournables tels : le festival « Drummond en bière », le spectacle de théâtre équestre « D’Artagnan » et le « Festival de la blague » pour ne nommer que ceux-là.

 

Depuis 2016, d’importants travaux ont été entrepris quant à la réfection et à l’agrandissement de la piste d’atterrissage de l’Aéroport de Drummondville qui, rappelons-le, passera de 4 000 à 6 000 pieds au cours de la présente année 2017.  La SDED entend poursuivre le développement de cette infrastructure de développement économique devenue un facteur de localisation important pour les entreprises.

 

L’Accord économique et commercial global (AECG) permet aux entreprises de la région d’entrevoir d’excellentes opportunités d’affaires. Afin de stimuler les exportations outre-mer, la SDED entend organiser une mission économique « B2B » à laquelle prendraient part une dizaine d’entreprises.  Les rencontres d’affaires se dérouleraient respectivement dans les régions de Loire-Atlantique et de Paris, en accord avec nos ententes de partenariat économique signées avec La Roche-sur-Yon et Aulnay-sous-Bois. En contrepartie, la SDED accueillera dès septembre 2017, deux délégations d’entrepreneurs de ces mêmes régions qui seront associés à des rencontres « B2B » avec des gens d’affaires de la MRC de Drummond.

 

Drummondville et les municipalités limitrophes se distinguent par la grande vitalité de ses différents secteurs industriels qui ne cessent de croître, depuis de nombreuses années.  Poursuivant sur cette lancée, la SDED et la Ville de Drummondville prévoient finaliser le développement des terrains industriels de la Vitrine 55. Cet ajout de quelque 4 millions de pieds carrés permettra l’implantation de plusieurs projets manufacturiers générateurs d’emplois.

 

La SDED bonifiera ses nombreuses expertises par le biais de l’ajout d’une ressource spécialisée en développement durable. Dorénavant, les entreprises de la MRC de Drummond pourront améliorer leurs pratiques en développement durable, effectuer une meilleure disposition de leurs matières résiduelles et ultimement créer des projets de symbiose industrielle interentreprises. Ce projet sera concrétisé en 2017, grâce à la collaboration de la Ville de Drummondville, de la MRC de Drummond et de Recyc-Québec.

Concluant la conférence de presse, M. Alexandre Cusson, président de la SDED et maire de la Ville de Drummondville, souligne : « Je remercie tout spécialement nos entrepreneurs par le biais desquels notre région est dynamisée et dispose d’un rayonnement reconnu au Québec et au-delà de ses frontières. Ils sont de ces femmes et de ces hommes qui savent mettre à profit leur esprit d’initiative et partager ce goût d’entreprendre et de réussir ici. Par le biais de leur contribution et de leur engagement, la vitalité de notre tissu industriel est aussi gage de développements à venir et de succès ».

— 30 —

Informations :

Martin Dupont

Directeur général

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 202  /   m.dupont@sded.ca

 

Source :

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 212  /   l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

CHANGEMENTS IMPORTANTS 9e ÉDITION DU RENDEZ-VOUS DES BATEAUX-DRAGONS

Publié le 16 mai 2017

Imprimer Partager :

C’est le temps de s’inscrire à la « nouvelle » Course des Bateaux-dragons

SDED – mardi 16 mai 2017 – Avec l’arrivée de l’été, de nombreuses activités reprennent vie. C’est entre autres le cas du célèbre « Rendez-vous des Bateaux-dragons » qui, pour le bonheur de toutes et de tous, tiendra sa 9e édition au parc Sainte-Thérèse les 19 et 20 août prochain.

Si pour les 8 éditions antérieures, ce rendez-vous estival était destiné aux professionnels et aux amateurs de bateaux-dragons des entreprises de la région, l’édition 2017 y apportera un caractère différent, mais tout aussi heureux puisqu’il regroupera toutes les équipes issues non seulement des entreprises de la MRC de Drummond, mais aussi des différents milieux du travail, des familles, de la culture, des sports, etc.

On se souviendra que la Société de développement économique de Drummondville (SDED), voulant redonner la rivière aux citoyens, avait institué en 2009 ses rendez-vous fort populaires des Bateaux-dragons. Au fil de ces 8 premières éditions, uniquement pour le « Défi des entreprises » du dimanche, quelque 283 équipes, 849 courses et 5 660 rameurs ont été répertoriés. À cela, il faut ajouter les compétitions dites professionnelles du samedi qui portent le total à près de 3 000 compétiteurs et participants par édition.

Pour la SDED c’est mission accomplie, mais c’est aussi le temps de passer le relais à un autre organisme qui saura porter avec brio cette formidable activité sportive, durant de nombreuses années.

Martin Dupont, directeur général de la SDED, explique les raisons qui ont motivé cette décision de la SDED de passer le flambeau de l’organisation de cet événement : « Nous sommes évidemment très fiers de l’engouement suscité au fil des années par nos Rendez-vous des Bateaux-dragons. Nous voulions redonner la rivière aux citoyens et nous voulions surtout créer un momentum qui favorisait l’activité physique et le sentiment d’appartenance envers les entreprises de la région. Nos objectifs sont atteints, voire pleinement réalisés ! Toutefois, la mission première de la SDED étant de promouvoir le commerce, l’industrie et le tourisme par des actions propres à créer des conditions favorables au développement économique de la MRC de Drummond; le temps nous manquait pour assurer la pérennité de cette belle activité ».

Afin de s’assurer qu’une relève adéquate puisse prendre la suite de cet événement et le porter plus haut et plus loin, au profit de notre collectivité, la SDED proposa à divers organismes et associations de prendre le relais du Rendez-vous des Bateaux-dragons. Du même souffle, elle assura l’organisme retenu de son aide pour l’organisation de l’édition 2017.  À la suite des candidatures reçues, des analyses effectuées et des entrevues réalisées, la SDED a arrêté son choix sur une coalition, spécialement formée pour l’occasion, de 3 centres communautaires, à savoir : les Centres communautaires Pierre-Lemaire, Drummondville-Sud et Saint-Charles.

Ces centres communautaires, en plus de détenir toute l’expertise quant à l’organisation d’événements et de grands rassemblements, portent en eux de nombreuses causes essentielles au devenir des enfants et des familles d’ici qui pourront être soutenues par le biais de l’argent amassé lors de ces compétitions.

Ces mêmes centres continueront à donner aux citoyennes et citoyens, l’accès à la rivière Saint-François et élargiront le bassin des équipes participantes aux familles, tout en tissant des liens d’appartenance auprès des équipes en milieux de travail et au sein d’associations sportives, etc.

Chacun sait que les centres communautaires constituent des milieux de vie ouverts et en interaction avec la communauté locale où les citoyens de tous les âges sont invités à se prendre en main en proposant diverses activités éducatives, de loisirs et/ou de sports. Ces mêmes centres communautaires mettent sur pied des projets favorisant l’expression, l’épanouissement et le développement des individus, de la famille et de la communauté.

Les centres communautaires ont pour objectifs de bien desservir la population de leur secteur quant à l’offre d’activités éducatives, sportives et de loisirs. Se faire novateurs dans le développement et l’organisation de diverses disciplines.

« Nous sommes en recherche constante de financement. À ce titre, les Centres communautaire de Drummondville doivent autofinancer 70% de leur fonctionnement. Les ressources financières se font de plus en plus rares, alors qu’avec l’augmentation du coût de la vie et du salaire minimum, il est de plus en plus difficile de maintenir des coûts raisonnables pour les utilisateurs. En devenant promoteurs des Rendez-vous des Bateaux-dragons, les Centres communautaires Pierre-Lemaire, Drummondville-Sud et Saint-Charles pourront continuer à offrir leurs activités de qualité à des coûts accessibles. De plus, les fonds amassés permettront d’offrir une aide financière pour les familles à faible revenu et dans le besoin de Drummondville. Enfin, les recettes générées par cette même activité nous permettront d’accueillir plus adéquatement et de mieux encadrer les enfants ayant des besoins particuliers dans nos activités telles que les camps de jour, les camps de relâche scolaire, ainsi que les congés scolaires, etc. » mentionne avec passion Marie-Josée Cantin, directrice générale du Centre communautaire Pierre-Lemaire, au nom des centres communautaires de Drummondville-Sud et Saint-Charles, membres de cette même coalition.

Au nombre des nouveautés sur le terrain pour 2017, aire de restauration, animation familiale, jeux gonflables, amuseurs publics, maquillage et animation lors de la soirée du samedi 19 août et plusieurs autres surprises à confirmer.

L’objectif de la journée du dimanche 20 août prochain des « Rendez-vous des Bateaux-dragons » est fixé à 25 équipes.

Les coûts associés pour le Défi professionnel du samedi 19 août restent les mêmes que par le passé, à savoir : 550 $ par embarcation complète.  Pour le Défi corporatif, récréatif et familial du dimanche 20 août, l’organisation met en place 2 types de compétitions ; la 1re réservée exclusivement aux équipes des entreprises, au montant de 1 000 $, par embarcation complète et de 600 $ pour une demie-équipe, alors que des compétitions dites récréatives et familiales sont également mises sur pied à l’intention des familles et équipes provenant de divers milieux et associations, à raison de 800 $ pour une équipe complète et de 500 $ pour une demie-équipe. Chaque équipe a également droit à un chapiteau identifié à son nom, de la visibilité sur le site, sur le bateau, etc.

Toutes les équipes qui s’inscriront avant le 24 juin prochain bénéficieront de 10 % de rabais sur leur inscription.

Comme on ne change pas une formule gagnante, pour les organisateurs, la tenue d’un tel événement ne pourrait avoir lieu sous la forme actuelle, sans la participation de précieux collaborateurs, dont 3R Dragon. « Notre entreprise collabore à l’organisation depuis la toute première édition, mentionne Pierre-Philippe Normand, actionnaire de 3R Dragon et responsable de la logistique des courses lors des deux journées de compétition. Il s’agit d’un sport très accessible et qui ne nécessite pas de condition physique particulière. La beauté du bateau-dragon réside dans le fait qu’il peut être pratiqué par les enfants tout comme les adultes de plus de 50 ans. La compétition corporative de Drummondville se veut donc un excellent moyen de rassembler les équipes à l’intérieur des entreprises, les familles et collègues d’associations sportives et autres en créant une belle chimie tout au long de la journée », a tenu à ajouter M. Normand.

Au cours de la fin de semaine, plusieurs équipes de différents calibres s’affronteront sur la rivière Saint-François. Pour débuter, le samedi 19 août, près de 80 équipes évoluant au niveau provincial, prendront part aux courses. Tandis que le dimanche 20 août, quelque 25 équipes de la région devraient participer au Défi récréatif et familial. Sans aucun doute, l’événement sera très festif. « L’organisation d’un tel événement s’inscrit parfaitement dans les objectifs de nos centres communautaires, tout en contribuant à la mise en valeur du magnifique plan d’eau qu’est la rivière Saint-François en plus d’offrir un bel événement corporatif à toutes et à tous », conclut Marie-Josée Cantin.

Les équipes de tous les milieux sont invitées à s’inscrire en grand nombre au Défi récréatif et familial du dimanche 20 août. Pour ce faire, il suffit de se rendre à l’adresse suivante http://3rdragon.ca/rendez-vous-des-bateaux-dragons-de-drummondville-volet-corporatif/

Notez que les personnes intéressées peuvent également obtenir plus de renseignements en contactant Mme Marie-Josée Champagne au Centre communautaire Saint-Charles, au 819 477-4530, poste 2. Suivez la page Facebook de l’événement pour être au courant des nouveautés : www.facebook.com/bateauxdragonsdrummondville.

— 30 —

 

Sur la photo, vous trouverez, de gauche à droite :
Hubert Gaucher, Agent de développement économique et responsable de l’événement lors des dernières éditions, SDED
Jonathan Bettez, Actionnaire et partenaire de l’événement depuis 2009, 3R Dragon
Martin Dupont, Directeur général, SDED
Isabelle Jutras, Directrice générale, Centre communautaire Sintra St-Charles
Marie-Josée Cantin, Directrice générale, Centre communautaire Pierre-Lemaire
Nathalie Théroux, Directrice générale, Centre communautaire Drummondville-Sud

 

Source :       

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville

819 477-5511, poste 212  l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Aéroport : le rapport sur la consultation est rendu public

Publié le 12 mai 2017

Imprimer Partager :

Bien que les travaux d’agrandissement de l’aérodrome de Drummondville soient appuyés majoritairement par les intervenants concernés, la consultation publique menée par la Ville a permis de dégager des préoccupations citoyennes, notamment quant au bruit des moteurs, l’odeur de monoxyde carbone, le risque aviaire et la valeur future des propriétés.

 

La Ville de Drummondville vient en effet de rendre public le rapport de la consultation tenue du 18 décembre 2016 au 12 février 2017, période à laquelle les citoyens ainsi que toutes les parties intéressées pouvaient transmettre leurs commentaires concernant les travaux de réfection et d’élargissement de la piste existante de l’aéroport, géré par la Société de développement économique de Drummondville (SDED).
L’objectif est de prolonger la piste de 2 000 pieds pour une longueur totale de 6 000 pieds au terme du projet. Les travaux de prolongement sont prévus pour le mois d’août 2017. Ils sont estimés à 4,3 M$, dont 2,15 M$ sont subventionnés par le gouvernement fédéral par l’entremise de Développement économique Canada.
Le rapport mentionne que la Ville a reçu 26 courriels et 2 lettres de citoyens qui se sont exprimés sur le projet de prolongement de la piste 06-24, que 16 citoyens ont exprimé leur appui sans réserve au projet en faisant valoir des avantages économiques et sécuritaires, que l’Association canadienne des pilotes et propriétaires d’aéronefs a transmis son appui au projet et que 96 citoyens, résidents du secteur de l’aéroport, ont exprimé leurs préoccupations dans une lettre conjointe.
«La proximité des résidences de la piste, du stationnement des avions et des réservoirs à essence a été soulignée par les citoyens. Le bruit des aéronefs et l’odeur de monoxyde de carbone ont incommodé des résidents qui s’en sont plaints auprès de la Ville et de la SDED. Les pratiques d’atterrissages et décollages des aéronefs de l’école de pilotage présente sur le site sont également soulignées comme une nuisance et le projet de prolongement de la piste 06-24 est perçu comme un facteur multiplicateur du bruit et de l’odeur. De plus, des citoyens ont demandé l’application du règlement municipal sur le bruit aux abords de l’aérodrome».
Le document stipule qu’une deuxième voie de circulation (taxiway Bravo) a été réalisée, contribuant à une diminution appréciable de la circulation sur la voie originale (taxiway Alpha) située plus près des résidences voisines du boulevard Allard. Pour évaluer les impacts du bruit lié aux opérations de l’aérodrome, la Ville de Drummondville a demandé à une firme spécialisée de réaliser les courbes de projection du bruit perçu (NEF).
Quant aux réservoirs de carburant, ils ont été déplacés à plus de 100 mètres de la voie de circulation du boulevard Allard comparativement à 30 mètres avant la réalisation du projet. De plus, l’espace de pratique pour les pilotes d’hélicoptère (touch’n go) sera déplacé d’environ 750 mètres, dans un secteur éloigné des résidences.
En ce qui a trait aux risques aviaires, le rapport atteste que l’aérodrome est situé à proximité de la rivière Saint-François qui reçoit bon nombre d’oiseaux migrateurs pour des périodes de six semaines au printemps et six semaines à l’automne. «Toutefois, et vérification faite, on ne rapporte aucune interférence ni aucun incident lié aux opérations de l’aérodrome ou à la circulation des aéronefs sur la piste 06-24 en lien avec la présence d’oiseaux migrateurs sur la rivière St-François».
Des résidents ont aussi fait part de leur inquiétude à propos de la valeur de leurs propriétés, craignant que la proximité du trafic aérien provoque un impact à la baisse.
«Contrairement à l’affirmation de certains résidents, une étude déposée le 1er mars 2017 sur la variation des valeurs au rôle d’évaluation pour le secteur de l’aéroport ne démontre pas une dépréciation des immeubles avoisinants. On note une progression positive de la valeur des résidences dans l’ensemble des unités de voisinage du secteur», fait observer le rapport.
La (SDED) a formé le 21 février 2017 un comité mixte de vigilance réunissant des représentants de la municipalité, de l’administrateur de l’aérodrome, des citoyens et des utilisateurs. La mission de ce comité est de veiller à la gestion des enjeux liés aux opérations de l’aéroport entre les parties. Le comité exercera, entre autres choses, un suivi des plaintes qui seront adressées au gestionnaire de l’aéroport.
Il est aussi à noter que la SDED a mis en place une procédure officielle de traitement des plaintes qui sera disponible sur son site web.
Le rapport au complet est disponible sur le site internet de la Ville de Drummondville.

Source : 

Jean-Pierre Boisvert TC Média – Journal l’Express

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Un pour tous – Tous pour un !

Publié le 12 mai 2017

Imprimer Partager :

Du 6 juillet au 19 août prochain, Apzara convie la population à assister au formidable spectacle d’art équestre « D’Artagnan » et à entrer dans les différentes intrigues et conspirations qui se trament à la cour de France, au XVIIe siècle.

 

SDED, 11 mai 2017 – C’est au bureau de Tourisme & Grands événements que prend place la conférence de presse précisant tout le cachet que saura revêtir le formidable spectacle d’art équestre D’Artagnan, présenté du 6 juillet au 19 août 2017, à compter de 19 h 30, à l’Amphithéâtre Saint-François de Drummondville, par la troupe de théâtre d’art équestre Apzara.

Fondée en 2014, Apzara émerge d’une signature unique dans le monde équestre, celle de la famille Innocenti, notamment de Franck Innocenti, maître équestre de niveau international qui a su développer et peaufiner cette relation intime et exceptionnelle entre l’homme et le cheval, auquel s’est jointe Valérie Chicoine, propriétaire des Imprimeries FL Chicoine et FL Web et des « Frisons de la chevalerie ».

Assistent à la présente rencontre de presse, en présence de plusieurs personnes et montures du spectacle D’Artagnan, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, Mme Valérie Chicoine, vice-présidente exécutive du spectacle D’Artagnan, propriétaire des imprimeries FL Chicoine et FL Web, ainsi que des Frisons de la Chevalerie, M. Frank Innocenti, vice-président et directeur artistique du spectacle D’Artagnan et président-directeur artistique de la troupe Apzara, M. Éric-Paul Parent, président de la compagnie Hérôle et M. Yanick Gamelin, nouveau directeur de Tourisme et Grands événements.

La Ville de Drummondville et la Société de développement économique de Drummondville agissent à titre de partenaires dans la réalisation de cet exceptionnel spectacle. « Drummondville séduit par ses nombreuses attractions touristiques et D’Artagnan ajoute à l’offre. C’est pourquoi, le conseil municipal de la Ville de Drummondville et le conseil d’administration de la SDED, après avoir analysé le dossier de présentation de ce spectacle à grand déploiement, ont convenu d’appuyer ce formidable projet », mentionne M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED.

À n’en pas douter, le spectacle D’Artagnan, qui conjugue prouesses équestres et jeux des comédiens, propulsera les spectateurs à l’aube du XVIIe siècle, alors que les valeureux mousquetaires, Porthos, Aramis, Athos et D’Artagnan uniront leurs forces pour libérer le roi Louis XIII des griffes du cardinal de Richelieu et de Milady de Winter. Une fois de plus, l’Amphithéâtre Saint-François se retrouvera au cœur de la légende !

Frank Innocenti, professionnel équestre de renom, signe la mise en scène théâtrale et équestre, ainsi que la scénarisation et les textes. « Nous invitons les spectateurs et les familles à vivre la véritable histoire de D’Artagnan et des trois mousquetaires. En alliant l’art équestre et l’art théâtral, ils découvriront un véritable héros qui accomplira sa destinée au coeur de notre spectacle », affirme Frank Innocenti.

Pour la réalisation de ce spectacle à grand déploiement, Apzara emprunte le chemin de la création et offre sur scène une relation que le couple Innocenti a su privilégier avec leurs chevaux, depuis plus de 20 ans. Implicitement, D’Artagnan se voit issu du mariage admirable entre l’art du théâtre et l’art équestre, afin que le premier serve à mettre en lumière toutes les richesses du second. La forme se veut des plus novatrices, mais ne modifie en rien le rapport qui lie l’homme aux chevaux, ni la nature de la relation qui fonde ce rapport.

L’innovation consiste à faire des chevaux, des éléments actifs de l’histoire à raconter : ils sont acteurs au même titre que les artistes qui les accompagnent.

« Apzara est une troupe équestre professionnelle où les exigences artistiques sont très élevées, ce, à tous les niveaux. Notre vision artistique, bien qu’elle soit hautement technique, captive les clientèles de tous âges et fait en sorte que nos spectacles s’offrent à tous », souligne Valérie Chicoine, vice-présidente exécutive de D’Artagnan.

L’innovation réside également dans la formule interactive du spectacle pour laquelle Apzara s’est associée à l’entreprise Hérôle, qui se spécialise dans la production de jeux d’« immersion »; un concept novateur dans les domaines du tourisme et du divertissement.  « Les spectateurs deviennent participants et se jouent eux-mêmes ou jouent un personnage dans une situation fictive. Tout au long de l’aventure, des animateurs spécialement formés improvisent à leurs côtés et s’assurent que leurs décisions et leurs actions ont un impact direct sur le déroulement du scénario. Dès lors, les spectateurs ne sont plus simplement captifs de l’histoire, mais la vivent et la dirigent aussi. Le déroulement de l’histoire est entre leurs mains ! Quel beau défi pour les artistes ! » commente Éric-Paul Parent, producteur d’immersion chez Hérôle.

Toute personne qui le désire peut devenir figurant à certains moments pendant le spectacle, et ce, pour un léger supplément. Les costumes sont évidemment fournis, mais les places étant limitées, il est obligatoire de réserver sa place au info@apzara.com pour faire partie du spectacle.

Un tel spectacle demande une préparation sur une année complète entre l’écriture et la création de chaque séquence. Pour ce faire, les chevaux doivent subir un entraînement spécifique et rigoureux pour les habituer à leur nouvel environnement que demande la création. D’ailleurs, l’ensemble de la réalisation de ce spectacle extérieur, ainsi que la logistique de ce dernier ont été des facteurs très exigeants dans le processus de création. À ce titre, le seul fait d’avoir à bien synchroniser la durée des prestations des chevaux sur scène avec la narration demande une forte vision artistique.

D’une durée de quatre-vingt-dix (90) minutes sans interruption, le spectacle met en scène les prestations de dix-neuf (19) artistes, dix-huit (18) chevaux et sept (7) poneys.

« Nous sommes particulièrement fiers de la venue de ce spectacle en nos murs. Par le biais de sa grande qualité et du déploiement artistique qu’il suscite, D’Artagnan s’imposera comme un produit touristique d’appel important, gage de succès, à l’Amphithéâtre Saint-François. » commente M. Martin Dupont, directeur général de la SDED

D’Artagnan est un spectacle très riche en cascades et acrobaties équestres, mais il demande également de livrer des combats à l’épée très spectaculaires. C’est pourquoi tous les artistes sont de niveau international en art équestre ou issues des meilleures écoles de théâtre, ainsi que des différentes écoles de cirque du Québec.

Apzara profite de la présente conférence de presse pour lancer sa prévente de billets qui se déroulera du 11 au 28 mai prochain à l’écoute de nos partenaires radio.

Après ces dates, les billets seront en vente au coût régulier de 22 $ (enfant de moins de 12 ans), 35 $ (adulte – 12 ans et plus) et le forfait de 4 personnes disponible au coût de 99 $. Les forfaits VIP* seront disponibles au coût de 35 $ (enfant de moins de 12 ans), 55. $ (adulte – 12 ans et plus) et 159 $ pour un forfait VIP* familial comptant 4 personnes.

Apzara remercie ses partenaires et commanditaires qui rendent possible la présentation d’un tel spectacle à la population : la Ville de Drummondville, la Société de développement économique de Drummondville, la Caisse Desjardins de Drummondville, Bell Média (Rouge FM105,3 et Énergie 92,1), les Enseignes André, Imprimerie FL Chicoine et FL Web,  FBL Comptables agréés, Loca Tente, Les Gitans d’Amérique ainsi que le BockAle qui, pour l’édition 2017 de D’Artagnan se fera le plaisir de brasser 2 bières (blonde et rousse) qui seront en vente sur le site du spectacle.

À l’Amphithéâtre Saint-François de Drummondville, du 6 juillet au 19 août, la population est chaleureusement invitée à vivre la véritable histoire de D’Artagnan et des trois mousquetaires, alliant prouesses équestres, cascades et théâtre pour ainsi découvrir la bravoure et l’intrépidité d’un homme d’honneur qui bouleversera l’histoire de la France.

Soyez des nôtres !

Un pour tous, tous pour un !

*L’option VIP comprend à la fin du spectacle : la participation à la clinique de démonstration interactive, une affiche souvenir au choix des différents spectacles, une rencontre avec les artistes, une lanière Apzara, une visite des écuries (accès au stationnement VIP inclus)

– 30 –

Source :         Luc Gaudreau

                        Directeur des communications

                        SDEDl.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

DÉFI EMPLOI DRUMMOND 2017 – De toute évidence, un franc succès

Publié le 12 avril 2017

Imprimer Partager :

Drummondville, 7 avril 2017. – De l’avis de tous les membres du comité organisateur de la 11e édition du Défi Emploi Drummond, l’événement a, une fois de plus, connu un franc succès.

Alors que plus de 1 335 postes étaient offerts, Défi Emploi Drummond, parmi l’un des plus grands événements de recrutement au Québec, a accueilli quelque 2 200 personnes au Centrexpo Cogeco de Drummondville, les vendredi 31 mars et samedi 1er avril derniers, pour y rencontrer les 64 employeurs présents.

D’un point de vue général, les sondages administrés révèlent que les diverses catégories d’âges étaient également représentées parmi les visiteurs et que plus de 90 % étaient diplômés. Les principaux emplois ou domaines d’emplois recherchés étaient manœuvre et journalier (16 %), administration (23 %), vente (10 %), métiers spécialisés (9 %), de même que génie et spécialistes (4%). Un tableau synthèse des résultats est annexé au présent communiqué.

Au chapitre de l’emploi, 39 % des visiteurs travaillaient à plein temps, 10 % à temps partiel, 22 % étaient sans emploi et 9 % étaient aux études. Quant à leur provenance, 78 % résidaient sur le territoire de la MRC de Drummond.

Ces résultats, plus que satisfaisants, réjouissent la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et Emploi-Québec, tous deux organisateurs et partenaires de premier plan de l’événement.

« À l’évidence même des statistiques obtenues à ce jour, Défi Emploi Drummond 2017 a su répondre plus qu’adéquatement aux besoins des employeurs et des personnes à la recherche d’un emploi. Qui plus est, la diversité des secteurs est exceptionnelle. Ce bel événement nous aura même permis d’offrir des emplois aux chercheurs provenant d’ailleurs au Québec, puisque près de 22 % provenaient de l’extérieur de la MRC Drummond, notamment de la Montérégie, de l’Estrie, d’Arthabaska et de Montréal », précise M. Alexandre Cusson, président de la SDED et maire de la Ville de Drummondville.

Sur place, plusieurs personnes ont su maximiser le plein potentiel de leur visite en consultant l’équipe d’Emploi-Québec. « À chacune des 11 éditions du Défi Emploi Drummond auxquelles nous avons participé, nous nous sommes toujours fait un devoir de bien répondre aux demandes des visiteurs et des exposants.  Nos agents ont d’ailleurs offert leurs conseils pour la recherche d’emploi, en plus d’analyser les curriculums vitæ (CV) des visiteurs et de les aider à s’inscrire dans notre banque de placement en ligne, et ce, tout en répondant à leurs questions concernant le marché du travail. Bon nombre d’entre eux ont également assisté aux conférences éclairs portant sur les différents aspects de la recherche d’emplois et sur les trucs à adopter. Celles-ci étaient présentées par : Lambert Ressources humaines, Bourassa-Brodeur-Bellemare RH et Synergie Hunt international », commente Mme Jacynthe Faucher, directrice du Centre local d’emploi de Drummondville.

 

Les commentaires des employeurs sont unanimes

« Nous sommes extrêmement satisfaits des résultats obtenus lors du Défi Emploi.  Non seulement nous avons embauché notre personnel très rapidement, mais nous avons aussi reçu plusieurs CV intéressants pour l’embauche d’un nouveau poste chez nous, celui de représentant. C’est vraiment une façon efficace d’accélérer le processus d’embauche afin de trouver du personnel.  Pour une entreprise en progression comme la nôtre, le Défi Emploi Drummond reste un incontournable », déclare M. Yves Langlois, président NRGY.

« Métalus est fière de s’être associée à la 11e édition du Défi Emploi Drummond. Le fait de regrouper plusieurs entreprises nous a permis de rencontrer des chercheurs d’emplois autant d’ici que d’ailleurs, ce qui démontre encore une fois le dynamisme industriel de notre ville et sa capacité d’attirer la main-d’œuvre. Cet événement nous permet également de transmettre nos valeurs et notre culture d’entreprise auprès des candidats potentiels en ayant un lien direct avec ces derniers, ce qui est un avantage pour une entreprise en pleine croissance », exprime Mme Cindy Virasack, conseillère en ressources humaines pour Métalus.

Pour sa part, M. Guy Gagnon, directeur des ressources humaines pour le Groupe Canimex, commanditaire majeur du Défi Emploi Drummond, mentionne : « Le Défi Emploi nous a permis de rencontrer un grand nombre de candidatures très intéressantes. Il ne fait aucun doute que plusieurs d’entre elles pourront se joindre au Groupe Canimex très prochainement afin de nous aider à poursuivre notre croissance ».

Visiblement heureux des résultats, M. Martin Dupont, directeur général de la SDED invite, au nom des membres du comité organisateur, les personnes n’ayant pu se rendre au Défi Emploi Drummond à visiter le www.defiemploidrummond.com. « Ils pourront y consulter la section Candidats où sont répertoriées toutes les offres d’emploi, ainsi que les coordonnées des employeurs, afin de maximiser leurs chances de recrutement auprès de ces derniers ».

* Le comité organisateur du DÉFI EMPLOI DRUMMOND est composé de M. Denis Coderre, président-directeur général chez SGT 2000, M. Robert Croteau, directeur principal ventes et fidélisation pour L’ALPHA compagnie d’assurances, M. Guy Gagnon, directeur des ressources humaines chez le Groupe Canimex et Mme Cindy Virasack, conseillère en ressources humaines chez Métalus, Mme Sylvie Verville, conseillère au Service aux entreprises (Centre local d’emploi de Drummondville) et Mme Geneviève Beaudet, conseillère en communication (Services-Québec), ainsi que de M. Alex Bussière, commissaire à l’emploi et à l’immigration (SDED), M. Luc Gaudreau, directeur des communications (SDED) et M. Hubert Gaucher, agent de développement (SDED).

− 30 −

Source :                     

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
l.gaudreau@sded.ca

 

Information :  

Alex Bussière

Commissaire à l’emploi et à l’immigration

Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
a.bussiere@sded

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Défi Emploi Drummond 2017 dépasse les objectifs ! 62 entrepreneurs exposants et plus de 1 200 emplois offerts

Publié le 28 mars 2017

Imprimer Partager :

À quelques jours de la 11e édition du Défi Emploi Drummond, tous les espoirs sont permis pour les personnes en recherche d’emploi qui retrouveront, sous un même toit, tous les services et les principaux « donneurs d’emplois » de la MRC de Drummond.

 

Drummondville, le mardi 21 mars 2017 – À moins de deux semaines de l’événement, l’organisation de la 11e édition du Défi emploi Drummond dépasse les objectifs fixés et confirme la présence de quelque 62 exposants et un éventail de plus de 1 200 emplois.

Plus que jamais, Défi Emploi Drummond 2017 répond au besoin des personnes en recherche d’emploi de la région en offrant une panoplie d’emplois dans des domaines aussi diversifiés que l’administration, l’éducation, l’informatique, la santé et la vente, pour ne nommer que ceux-là.

Peu importe les qualifications de la personne à la recherche d’emploi, à savoir : ingénieur, infirmier, superviseur, contremaître, travailleur journalier ou spécialisé, etc., chacune et chacun pourra élargir son réseau de contacts, se faire valoir auprès des entreprises présentes et, ultimement, obtenir un emploi.

De plus, Emploi-Québec, qui est le partenaire principal de SDED Drummondville pour l’organisation de l’événement depuis sa première édition, sera sur place pour offrir des conseils relativement à la rédaction de curriculum vitae ainsi que des services gratuits de placement en ligne et de l’emploi étudiant. À cette offre de services, s’ajoute la présentation de 6 conférences-éclairs axées sur la recherche d’emploi dont Facebook et la recherche d’emploi ; bien gérer son image et Comment se préparer à l’entrevue.

Pout tout chercheur d’emploi, une visite du site Internet du Défi Emploi Drummond au www.defiemploidrummond.com s’impose. Chaque visiteur y retrouvera, entre autres, la liste des emplois et des quelque 62 exposants, ainsi qu’une multitude d’informations pertinentes avant la tenue de l’événement.

À ce jour, de nombreux témoignages de nouveaux arrivants, fiers de travailler et de s’être établis à Drummondville, sont diffusés sur la page Facebook et le site Internet du Défi emploi Drummond, alors que plusieurs capsules d’informations des employeurs de la région, présents au Défi emploi Drummond, sont aussi diffusés sur la page Facebook et le site Internet du Défi emploi Drummond et sont également accessibles sur TV Cogeco Drummondville, commanditaire médias, qui a procédé à l’enregistrement et au montage de ces mêmes capsules.

Les gens en recherche d’emploi sont cordialement invités les 31 mars et 1er avril prochain, au Centrexpo Cogeco Drummondville en participant au Défi Emploi Drummond.

– 30 –

 

Le comité organisateur du DÉFI EMPLOI DRUMMOND est constitué de M. Denis Coderre, président-directeur général chez SGT 2000, M. Robert Croteau, directeur principal ventes et fidélisation pour L’ALPHA compagnie d’assurances, M. Guy Gagnon, directeur des ressources humaines chez le Groupe Canimex et Mme Cindy Virasack, conseillère en ressources humaines chez Métalus, Mme Sylvie Verville, conseillère au Service aux entreprises (Emploi-Québec) et Mme Geneviève Beaudet, conseillère en communication (Emploi-Québec), ainsi que de M. Alex Bussière, commissaire à l’emploi et à l’immigration (SDED), de M. Luc Gaudreau, directeur des communications (SDED) et de M. Hubert Gaucher, agent de développement (SDED).

 

 

Source :

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
l.gaudreau@sded.ca

 

 

Information :

Alex Bussière

Commissaire à l’emploi et à l’immigration

Société de développement économique de Drummondville (SDED)

819 477-5511, poste 216

a.bussiere@sded.ca

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

La SDED invite les entreprises à s’inscrire au 11e Défi Emploi Drummond dès maintenant

Publié le 15 février 2017

Imprimer Partager :

Fortement axée sur les besoins des entreprises de la MRC de Drummond, notamment en ce qui a trait à la main-d’œuvre, la SDED annonce la tenue de la 11e édition du Défi Emploi Drummond les 31 mars et 1er avril 2017. 

Drummondville, le mardi 14 février 2017 – M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), Mme Jacynthe Faucher, directrice du Centre local d’emploi de Drummondville et M. Martin Dupont, directeur général de la SDED ont le plaisir d’annoncer conjointement la tenue de la 11e édition du Défi Emploi Drummond, les 31 mars et 1er avril prochains au Centrexpo Cogeco Drummondville. Cet événement qui connaît une popularité grandissante offrira plus de 1 000 emplois issus de quelque 50 employeurs de la MRC de Drummond qui seront sur place.

Fier de l’engouement que suscite un tel événement, le maire de Drummondville et président de la SDED, M. Alexandre Cusson, commente: « Afin de soutenir le dynamisme économique de notre ville, il est important que nous mettions l’accent sur le recrutement de la main-d’œuvre, et le Défi Emploi Drummond s’avère être un événement important qui répond parfaitement à cette demande de travailleurs provenant de nos entreprises. Il faut également ajouter que la ville de Drummondville, avec son nouveau campus universitaire et son Cégep, en séduit plus d’un, et ce, sans oublier son offre variée d’activités culturelles et ses nombreux espaces verts qui contribuent à faire de notre ville une formidable terre d’accueil. Manifestement, Drummondville, par le biais de la qualité de vie qu’on y retrouve et étant donné sa situation géographique exceptionnelle se voit récompensée avec raison par de nombreux nouveaux arrivants. »

 

Partenaire : Emploi-Québec

Emploi-Québec demeure le partenaire de l’organisation de l’événement pour la onzième édition. « Tous les efforts doivent être déployés pour favoriser l’intégration en emploi du plus grand nombre de personnes et répondre aux besoins spécifiques des entreprises. Dans le cadre d’un salon de l’emploi comme celui-ci, les personnes en recherche d’emploi ont la chance d’élargir leur réseau de contacts, de se faire valoir auprès des entreprises présentes et, ultimement, d’obtenir un emploi », affirme la directrice du Centre local d’emploi de Drummondville, Mme Jacynthe Faucher.

Par ailleurs, les attraits des éditions précédentes du Défi Emploi Drummond seront de nouveau offerts aux visiteuses et visiteurs, dont un service gratuit d’un placement en ligne de même que celui de l’emploi étudiant. Par ailleurs, devant le succès obtenu des dernières éditions, les représentants d’Emploi-Québec offriront des rencontres individuelles aux personnes qui voudront obtenir des conseils sur la rédaction de leur curriculum vitae.

 

Commanditaire majeur : Canimex

Pour M. Guy Gagnon, directeur des ressources humaines au Groupe Canimex, l’événement est une destination incontournable: « À titre d’employeur de choix au Centre-du-Québec et commanditaire majeur du Défi Emploi Drummond pour une seconde année, la présence du Groupe Canimex constitue une opportunité pour le public en recherche d’emploi et lui permet d’avoir accès à des postes de grande qualité en ingénierie, en production, ou en administration. Comme ce fut le cas lors de la précédente édition, nous espérons recruter de nouveaux employés permettant à nos unités d’affaires de continuer leur croissance tout en offrant des perspectives de carrière fort intéressantes. »

Le Défi Emploi Drummond ne pourrait connaître une telle ampleur sans la remarquable contribution d’Emploi-Québec qui agit à titre de partenaire de l’événement pour une 11e édition. À ce titre, M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, remercie chaleureusement Emploi-Québec, ainsi que l’entreprise Canimex qui, pour une 2e édition, marque le succès de l’événement par sa commandite majeure.

« Chaque année, force nous est de constater que Défi Emploi Drummond contribue à soutenir la croissance de nos entreprises, en plus de répondre aux besoins des nouvelles implantations sur notre territoire. Défi Emploi Drummond répond avant tout aux besoins des entrepreneurs de notre région. Le succès de cet événement repose, entre autres, sur la synergie développée entre les membres d’un comité formé d’employeurs de la MRC de Drummond qui, de concert avec Emploi-Québec et la SDED, ont su bien définir leurs besoins en matière de main-d’œuvre dans notre région. Déjà, nous avons entamé les premiers contacts avec les entreprises et nous leur offrons le soutien nécessaire afin que leur participation au Défi Emploi Drummond soit plus que profitable. »

Pour cette 11e édition, le comité organisateur a su rivaliser de créativité dans l’ensemble des actions qu’il mettra de l’avant dès les prochains jours. L’événement suscitera l’intérêt d’un vaste auditoire et son rayonnement à l’intérieur et à l’extérieur de la MRC de Drummond sera, entre autres, décuplé par le biais d’une stratégie promotionnelle auprès des médias électroniques tout en assurant une présence optimale dans l’ensemble des réseaux sociaux.

De plus, des efforts supplémentaires seront portés pour mieux rejoindre la main-d’œuvre spécialisée, les finissants des écoles professionnelles, des cégeps, des universités et bien évidemment les personnes en recherche d’emploi au Québec.

Les employeurs sont invités à réserver leur kiosque dès aujourd’hui en s’inscrivant sur le site Internet de Défi Emploi Drummond au www.defiemploidrummond.com.

Afin de s’assurer que le déploiement de Défi Emploi Drummond réponde aux exigences du milieu, un comité composé de représentants d’employeurs fut mis sur pied. On y retrouve : M. Denis Coderre, président-directeur général chez SGT 2000, M. Robert Croteau, directeur principal ventes et fidélisation pour L’ALPHA compagnie d’assurances, M. Guy Gagnon, directeur des ressources humaines chez le Groupe Canimex et Mme Cindy Virasack, conseillère en ressources humaines chez Métalus.

Les employeurs et la population à la recherche d’emploi sont cordialement invités à se donner rendez-vous au Défi Emploi Drummond, les 31 mars et le 1er avril au Centrexpo Cogeco Drummondville.

– 30 –

 

Le comité organisateur de DÉFI EMPLOI DRUMMOND est constitué de Mme Sylvie Verville, conseillère au Service aux entreprises (Emploi-Québec) et Mme Geneviève Beaudet, conseillère en communication (Emploi-Québec), ainsi que de M. Alex Bussière, commissaire à l’emploi et à l’immigration (SDED), de M. Luc Gaudreau, directeur des communications (SDED) et de M. Hubert Gaucher, agent de développement (SDED).

 

 

Source :

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
l.gaudreau@sded.ca

 

Information :

Alex Bussière

Commissaire à l’emploi et à l’immigration

Société de développement économique de Drummondville (SDED)

819 477-5511, poste 216

a.bussiere@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009