Émission – « Dans l’œil du mentor »

Publié le 6 décembre 2017

Imprimer Partager :

Bonjour,

L’événement « Dans l’œil du Mentor » présenté le 17 octobre dernier au Centrexpo Cogeco-Drummondville fut couronné de succès.

Tout en permettant à l’assistance de démystifier le travail des mentors, cette confrontation « Nouveaux entrepreneurs / Mentors-Dragons » en aura instruit plus d’un sur les différents aspects de la gestion d’une entreprise. Merci à ces entrepreneurs et à nos Mentors-Dragons.

Suivez le lien ci bas pour avoir accès à l’enregistrement des meilleurs moments de « Dans l’œil du Mentor » sur NOUS TV.

https://nous.tv/fr/node/35951

La SDED, maître d’œuvre du défi « Dans l’œil du Mentor », remercie « Nous TV – La télévision de Cogeco », présentateur, ainsi que la Caisse Desjardins de Drummondville, et Lafond Pelletier notaires, partenaires de l’événement.

Bon visionnement!

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Un colloque pour aider les entreprises à franchir le cap des 5 ans.

Publié le 2 novembre 2017

Imprimer Partager :

 

Centre-du-Québec, le 26 octobre 2017 – L’Association régionale de développement économique du Centre-du-Québec (ARDECQ), en collaboration avec les entités de développement économique des MRC du Centre-du-Québec, organise le Colloque « Le MUR des 5 ans », lequel aura lieu le mardi 14 novembre prochain à la Place 4213 de Victoriaville.

C’est connu, il n’est pas facile pour une jeune entreprise de franchir le cap des cinq ans.  Malheureusement, nous constatons que ce sont souvent les mêmes situations qui amènent les entreprises à ne pas dépasser ce même cap.  C’est précisément pourquoi plusieurs partenaires du développement économique de la région ont uni leurs efforts pour mettre sur pied un évènement qui permettra aux nouveaux entrepreneurs de connaître et comprendre les facteurs clés et les pièges à éviter pour réussir en affaires.

Puisqu’on apprend par l’exemple, l’évènement vient mettre en lumière quatre entrepreneurs de la région qui ont connu des difficultés lors des premières années d’opération de leur entreprise, mais qui ont su bien s’en sortir.  Sophie Lemieux, présidente de l’entreprise Excellence composites de Princeville et paneliste invitée à l’évènement mentionne : « C’est avec grand plaisir que j’ai accepté de partager mon vécu.  Si mes expériences peuvent éclairer les nouveaux entrepreneurs dans la gestion de leur entreprise, j’aurai l’impression de redonner au suivant. »

Pour sa part, Mme Huguette Paré, présidente de l’Académie de massage scientifique, mentor de la cellule de mentorat – SDED de Drummondville témoigne : « La réussite en affaires se compose de plusieurs facteurs, plusieurs démarches et surtout une attitude résolument tourné vers les solutions. » Paneliste lors de cet événement, Mme Paré se fera un plaisir de partager quelques 30 années de son vécu d’entrepreneure lors de l’événement.

L’avant-midi proposée se termina par un dîner tournant où les entrepreneurs pourront discuter avec des spécialistes du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation du Québec.  C’est une occasion de maillage entre entrepreneurs, mais aussi de rencontrer des personnes susceptibles de les aider à solutionner des problèmes ou à éviter de tomber dans les pièges de la croissance.

« Une fois de plus, l’ARDECQ agit pour le meilleur développement économique et manufacturier de notre région. « Le MUR des 5 ans » est assurément un colloque d’importance auxquels les nouveaux entrepreneurs se doivent d’assister afin de se donner tous les outils indispensables à la réussite de leur entreprise. À ce titre, je remercie les organisateurs du colloque, ainsi que les panelistes qui, par le biais de leurs expériences sauront aider les nouveaux entrepreneurs. » souligne avec ferveur Martin Dupont, président de l’ARDECQ.

Les nouveaux entrepreneurs sont invités à s’inscrire au colloque « Le MUR des 5 ans » en contactant dès maintenant Mme Nathalie Cartier à l’ARDECQ au 819-850-1986 ou à l’adresse : n.cartier@ardecq.ca

– 30 –

 

Source :           Nathalie Cartier
Directrice de l’ARDECQ
Courriel : n.cartier@ardecq.ca
Téléphone : 819-850-1986

 

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Diffusion – Dans l’œil du mentor – COGECO

Publié le 1 novembre 2017

Imprimer Partager :

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Mission économique – Aulnay-sous-Bois / Drummondville Un franc succès !

Publié le 23 octobre 2017

Imprimer Partager :

SDED – 23 octobre 2017 – La Société de développement économique de Drummondville (SDED) et la Ville de Drummondville accueillaient il y a quelques semaines une délégation économique de la ville d’Aulnay-sous-Bois, avec qui elle a d’ailleurs signé un accord de partenariat économique en septembre 2016.

 

Organisée par l’équipe de la SDED, sous la responsabilité de Mme Julie Biron, commissaire industrielle, de concert avec Convergence entrepreneur; une société de développement économique d’Aulnay-sous-Bois, cette mission regroupait 26 personnes, notamment trois délégués politiques et administratifs de la ville d’Aulnay-sous-Bois, ainsi que 12 gens d’affaires issus de 10 entreprises aulnayennes. Prenaient également part à cette mission, 6 jeunes du groupe Mentorat et leurs accompagnateurs agissant à titre d’observateurs, ainsi que 5 jeunes en immersion professionnelle qui, au cours de leur séjour, ont effectué diverses visites d’entreprises et ont partagé leurs expériences et connaissances avec des membres du Carrefour Jeunesse emploi Drummond.

 

Pour M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED, « La visite de la délégation d’Aulnay-sous-Bois en sol drummondvillois raffermie l’importance de tisser des liens internationaux menant au développement de relations économiques productives et durables. La mise en place de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada ouvre de nouvelles perspectives économiques pour les PME de la région qui ont avantage à explorer de nouveaux marchés pour y vendre et distribuer leurs produits ».

 

D’emblée, M. Frank Cannarozzo, adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois, au nom de son collègue élu M. Daouda Sanogo, conseiller au développement économique, ainsi que des membres de la délégation de Aulnay-sous-Bois soulignait combien il est important de rassembler les entreprises entre elles et de développer des partenariats de part et d’autre de l’océan. Qualifiant de «franc succès» la mission économique, M. Cannarozzo a de plus mentionné combien la collaboration de la Ville de Drummondville et celle de la Société de développement économique de Drummondville, qui a assuré la mise sur pied cette mission, se sont avérées exceptionnelles.

 

Si le développement économique propre à Drummondville et à la MRC de Drummond fait école au-delà des frontières en mains domaines, les entrevues de type «B2B» organisées par la SDED et tenues en grande partie au Centrexpo Cogeco de Drummondville ont permis à ces 10 entreprises d’effectuer plus de 80 rencontres B2B auprès de dirigeants d’entreprises de Drummondville, de la région et du Québec.

 

« Cette mission concrétise nos liens avec les acteurs économiques de la région de Aulnay-sous-Bois et nous permet de mieux connaître les attentes de part et d’autres afin d’entrevoir de nouveaux débouchés d’affaires pour nos régions respectives, assurant un meilleur développement de nos collectivités sur le plan économique.» conclut M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, visiblement heureux que l’entente de partenariat signée, il y 12 mois, génère la visite d’une première délégation économique d’Aulnay-sous-Bois.

 

Vignette photo* :

Une délégation composée de gens d’affaires de la région d’Aulnay-sous-Bois visitait il y a quelques semaines la ville de Drummondville. Sur la photo, en compagnie des membres de la délégation aulnéenne, de gauche à droite, M. Yves Grondin, conseiller municipal et membre du CA de la SDED, M. Sébastien Aubry, directeur général de Convergence entrepreneur, en retrait, M. Daniel Pageau, commissaire industriel à la SDED, M. Martin Dupont, directeur général de la SDED, Mme Julie Biron, commissaire industrielle à la SDED et responsable de l’organisation de la mission, en retrait M. Daouda Sanogo, conseiller au développement économique pour la ville d’Aulnay-sous-Bois. Au centre, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED et M. Frank Cannarozzo, adjoint au maire d’Aulnay-sous-Bois.

* Photo : Unik production – Étienne Barrier

– 30 –

Informations :        

Julie Biron

Commissaire industrielle – SDED

819 477-5511, poste 209

j.biron@sded.ca

 

Source :                   

Luc Gaudreau

Directeur des communications – SDED

819 477-5511, poste 212_

l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Dans l’œil du Mentor – Un incontournable au savoir-faire entrepreneurial

Publié le 18 octobre 2017

Imprimer Partager :

 

SDED, 18 octobre 2017 – Événement par excellence pour mettre en lumière le travail exceptionnel que les mentors accomplissent chaque jour auprès des nouveaux entrepreneurs mentorés de notre collectivité, la première édition de la soirée « Dans l’œil du Mentor » à laquelle prenait part quelque 150 personnes, fut couronnée de succès.

 

Rappelons que quatre entrepreneurs de la MRC de Drummond issus d’entreprises de cinq années et moins d’existence devaient présenter leur projet d’entreprise devant 4 mentors-dragons aguerris. Ces mêmes mentors disposant d’un montant de 8 000 $ issu du « Fonds Mentorat Desjardins » à attribuer selon le leadership exercé par les entrepreneurs ainsi que le bien-fondé et l’importance de leur projet d’entreprise.

 

Une fois les prestations terminées, les spectateurs étaient invités à choisir l’entreprise Coup de cœur de la soirée en votant via une application Web sur leur cellulaire. L’entreprise ainsi sélectionnée remportait une somme de 2 000$ du Fonds mentorat Desjardins, à injecter dans le développement de son projet.

 

C’est à une soirée unique, dans une atmosphère « lounge » et décontractée à laquelle l’assistance prit part. Un événement « hommage à l’entrepreneuriat local » des plus festifs et conviviaux animé de main de maître par nulle autre que Kim Rusk, personnalité et entrepreneure bien connue au Québec.

 

« Les nouveaux entrepreneurs ont de nombreux avantages à être mentorés. Ils bénéficient de la sagesse et du bagage d’un entrepreneur d’expérience, pour accroître leur savoir-être entrepreneurial et briser l’isolement. Chaque mentor prodigue soutien, écoute, motivation et encouragements à ses mentorés, diminuant ainsi leur stress, atteignant un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle, tout en doublant les chances de survie de leur entreprise », souligne Réjean Bergeron, chef mentor à la cellule de mentorat de la Société de développement économique de Drummondville (SDED).

 

Les mentors-dragons de la soirée ; Louis-Philippe Baril, président de NMédia Solutions –  Marcel Bergeron, fondateur de Sixpro – Éric Côté, président et chef de l’exploitation du Groupe Soucy et Agathe Leclerc, fondatrice du Club Voyages Agathe Leclerc ont su cerner le profil de chaque entrepreneur et poser d’excellentes questions déstabilisant parfois ces derniers qui, néanmoins, ont toujours su faire bonne figure.

 

 

Rappelons que les quatre entreprises (cinq nouveaux entrepreneurs) qui affrontaient les quatre mentors-dragons étaient : Vinexpert Signature (Edithe Fréchette), Systèmes LYKO inc. (Rémy Boucher), OxySoins inc. (Isabelle Meilleur et Jean-François Tremblay) et Hockey Projection (Maxime Audet Aubut).

 

C’est au terme d’une délibération de 30 minutes des mentors-dragons que ces mêmes entreprises ont pu connaître leur classement dans le palmarès composé de quatre catégories. Il convient de rappeler le fort calibre des prestations des entrepreneurs et présentations de chacune des quatre entreprises qui ont confronté les mentors-dragons.

 

Le classement des entreprises, en ordre décroissant, est le suivant : 4e place – Hockey Projection, 3e place – Systèmes LYKO inc., 2e place – Oxysoins inc., alors que la 1re place était attribuée à Vinexpert Signature !

 

Le prix Coup de cœur de la soirée fut attribué à l’entreprise Oxysoins inc.

 

Les mentors-dragons, ainsi que ceux de la Cellule de mentorat-SDED et l’équipe

de la SDED se joignent aux spectateurs de la soirée pour féliciter ces entreprises.

 

Visiblement heureux du succès remporté par cette soirée et la nouvelle formule mise de l’avant, Martin Dupont, directeur général de la SDED mentionne : « La vocation première du mentorat d’affaires est de partager le goût de l’entrepreneuriat aux jeunes. « Dans l’œil du Mentor » aura certes permis aux quatre entreprises sélectionnées, ainsi qu’à tous les spectateurs d’en apprendre davantage sur les aptitudes de vente à développer et se débrouiller en situation de stress, tout en mettant à profit les valeurs du mentorat. Mission accomplie » !

 

La mise sur pied d’une telle soirée ne peut se faire sans l’indispensable concours de partenaires de première ligne. La SDED, maître d’œuvre du défi « Dans l’œil du Mentor », remercie « Nous TV – La télévision de Cogeco », présentateur et son directeur des programmes, M. Reno Longpré, la Caisse Desjardins de Drummondville et son directeur général, M. René Lamothe, ainsi que Lafond Pelletier notaires et Me Esther Pelletier, notaire.

 

« S’il faut en croire la teneur des nombreux commentaires reçus à la SDED, la soirée « Dans l’œil du Mentor » deviendra un happening entrepreneurial incontournable. Une prochaine édition semble d’ailleurs se dessiner à l’horizon », conclut Julie Biron, commissaire industrielle, au nom des membres du comité organisateur.

 

Vignette photo :

Véritable happening entrepreneurial, la soirée « Dans l’œil du Mentor » a permis de faire la connaissance de nouveaux entrepreneurs et d’en apprendre davantage sur le mentorat d’affaires, dans une atmosphère des plus conviviales. Sur la photo, de gauche à droite : assis, les mentors-dragons Marcel Bergeron, fondateur de Sixpro, Agathe Leclerc, fondatrice de Club voyages Agathe Leclerc, Louis-Philippe Baril, président de NMédia Solutions et Éric Côté, président et chef de l’exploitation du Groupe Soucy.  Debout, Martin Dupont, directeur général de la SDED, Me Esther Pelletier, notaire, Lafond – Pelletier notaires, Julie Biron, commissaire industrielle – SDED, Yves Grondin, maire suppléant – Ville de Drummondville, Réjean Bergeron, chef mentor – cellule de mentorat – SDED, Jean-François Tremblay et Isabelle Meilleur d’Oxysoins inc., Maxime Audet Aubut de Hockey Projection, Rémy Boucher de Systèmes LYKO inc., Edithe Fréchette de Vinexpert Signature, Kim Rusk, animatrice de la soirée, René Lamothe, directeur général de la Caisse Desjardins de Drummondville, Marie-Eve Guillemette, agente de développement et coordonnatrice de la cellule de mentorat – SDED et Luc Gaudreau, directeur des communications – SDED.

 

– 30 –

 

La cellule de mentorat

Créée en 2005, la cellule de mentorat de Drummondville, administrée par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), a su accompagner plus de 200 gestionnaires d’entreprises. Actuellement, 24 entrepreneurs chevronnés acceptent d’agir bénévolement à titre de mentors pour plus de 60 mentorés. Le mandat des mentors est de mettre à profit leur expertise afin d’accompagner et soutenir les nouveaux entrepreneurs pour une plus grande autonomie et un meilleur épanouissement à la barre de leur entreprise.

 

 

 

Information : Marie-Eve Guillemette

Coordonnatrice – Cellule de mentorat

Agente de développement

Société de développement économique de Drummondville

Me.guillemette@sded.ca

 

 

 

Source :         Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville

l.gaudreau@sded.ca

 

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

KIM RUSK animera l’événement DANS L’ŒIL DU MENTOR

Publié le 10 octobre 2017

Imprimer Partager :

SDED – lundi 9 octobre 2016 – La Société de développement économique de Drummondville (SDED) s’est adjoints les services de Mme Kim Rusk qui agira à titre d’animatrice de la 1re édition de l’événement « Dans l’œil du mentor », le mardi 17 octobre prochain au Centrexpo Cogeco.

Avantageusement connue sur la scène québécoise, notamment pour la sortie prochaine de son livre « J’M les TDAH », Kim Rusk est diplômée du Collège Radio-Télévision de Québec, et œuvre dans les médias depuis plus de 10 ans.  Animatrice à la radio (dès janvier au 94.3) et à la télé dans l’émission quotidienne « La Belle Gang » à Canal vie, elle aime tout ce qui touche à l’entreprenariat.*

Dans l’œil du Mentor :

Rappelons que « Dans l’œil du Mentor », mettra en lumière quatre entrepreneurs : Hockey Projection (Maxime Audet Aubut), OxySoins inc. (Isabelle Meilleur et Jean-François Tremblay), Systèmes LYKO inc. (Rémy Boucher) et Vinexpert Signature (Edithe Fréchette), qui affronteront quatre Mentors-Dragon de la Cellule de mentorat de la SDED.

Ces mêmes entrepreneurs de la MRC de Drummond auront à présenter leur projet d’entreprise aux quatre mentors-dragons aguerris. S’en suivront des échanges et questions de la part des Mentors-Dragons à l’issue desquels les entrepreneurs se verront attribuer l’une des bourses du Fonds mentorat Desjardins totalisant 10 000 $ qui leur permettra de les aider à réaliser leur projet.

Les Mentors-Dragons sont des gens d’affaires bien connus : Louis-Philippe Baril, président de NMédia Solutions –  Marcel Bergeron, fondateur de Sixpro – Éric Côté, président et chef de l’exploitation du Groupe Soucy et Agathe Leclerc, fondatrice du Club Voyages Agathe Leclerc.

L’événement se voudra des plus festifs sous la forme d’un 5 à 7 (bar à poutine et consommations incluses).

 Inscriptions en ligne 

Le mardi 17 octobre prochain, de 17 h à 20 h au Centrexpo Cogeco – Drummondville, nombreux seront les gens d’affaires venus participer à cette soirée des plus conviviales et assister à la confrontation Entreprises / Mentors-Dragons !

Inscrivez-vous dès maintenant à cette véritable Fête de l’entreprenariat :

http://www.sded.ca/evenement/dans-loeil-du-mentor/

 Soyez présents en toute solidarité et encouragez ces nouveaux entrepreneurs qui contribueront à la vitalité économique de la MRC de Drummond.

 

*Outre ses nombreux engagements, Kim Rusk a participé à « Inspirations Inc. », un livre d’histoires inspirantes de PDG d’entreprises québécoises, alors que dans son prochain livre, « J’M les TDAH » Kim et plusieurs personnalités racontent comment leur trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyper activité les a fait grandir.  Avec ce livre, les conférences et sa fondation, Kim veut que cette différence ne soit plus considérée comme quelque chose de négatif et démontrer qu’il est possible de vivre heureux avec son TDAH.

 Source :        Luc Gaudreau

Directeur des communications – SDED

l.gaudreau@sded.ca

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

DANS L’ŒIL DU MENTOR LES 4 FINALISTES SONT MAINTENANT CONNUS

Publié le 5 octobre 2017

Imprimer Partager :

SDED, mercredi 4 octobre 2017 – La cellule de mentorat de Drummondville – SDED est fière d’annoncer les noms des quatre entreprises finalistes qui confronteront les quatre mentors-dragons dans le cadre de la 1re édition de la soirée Dans l’œil du Mentor qui se déroulera le mardi 17 octobre prochain au Centrexpo Cogeco – Drummondville.

À l’issue des 22 candidatures soumises, un jury composé de mentors, de partenaires et de membres de la SDED ont délibéré, entre autres, quant aux différents aspects de gestion de ces mêmes candidatures. Les entreprises de cinq ans et moins d’existence qui se sont distinguées et qui affronteront les quatre mentors-dragons sont : Hockey Projection (Maxime Audet Aubut), OxySoins inc. (Isabelle Meilleur et Jean-François Tremblay), Systèmes LYKO inc. (Rémy Boucher) et Vinexpert Signature (Edithe Fréchette).

Ces quatre entrepreneurs de la MRC de Drummond auront à présenter leur projet d’entreprise devant quatre mentors-dragons aguerris et se voir attribuer l’une des bourses du Fonds mentorat Desjardins qui leur permettra de les aider à réaliser leur projet. Les mentors-dragons sont : Louis-Philippe Baril, président de NMédia Solutions –  Marcel Bergeron, fondateur de Sixpro – Éric Côté, président et chef de l’exploitation du Groupe Soucy et Agathe Leclerc, fondatrice du Club Voyages Agathe Leclerc. Aux termes des présentations, c’est un montant de 10 000 $ provenant du Fonds mentorat Desjardins qui aura été attribué.

 L’événement se voudra festif sous la forme d’un 5 à 7, bar à poutine et consommations incluses.

 Inscriptions en ligne

La SDED, de concert avec Nous TV (la télé de Cogeco), présentateur, ainsi que la Caisse Desjardins de Drummondville et Lafond Pelletier notaires, partenaires de l’événement, invitent la grande collectivité du milieu des affaires de la MRC de Drummond à s’inscrire en grand nombre à la soirée Dans l’œil du Mentor. Tout en assistant à une compétition relevée et inédite qui sera appelée à devenir une classique annuelle, les nombreux participants inscrits auront l’opportunité de découvrir les projets d’affaires des quatre entreprises et réseauter avec les mentors et la communauté d’affaires.

Inscriptions en ligne au http://www.sded.ca/evenement/dans-loeil-du-mentor/

La cellule de mentorat

Créée en 2005, la cellule de mentorat de Drummondville, administrée par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), a su accompagner plus de 200 gestionnaires d’entreprises. Actuellement, 24 entrepreneurs chevronnés acceptent d’agir bénévolement à titre de mentors pour plus de 60 mentorés. Le mandat des mentors est de mettre à profit leur expertise afin d’accompagner et soutenir les nouveaux entrepreneurs pour une plus grande autonomie et un meilleur épanouissement à la barre de leur entreprise.

Information :          

Marie-Eve Guillemette

Coordonnatrice de la cellule de mentorat

Société de développement économique de Drummondville

819-477-5511, poste 208

me.guillemette@sded.ca

Source :                   

Luc Gaudreau

Directeur des communications

Société de développement économique de Drummondville

819-477-5511, poste 212

l.gaudreau@sded.ca

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Près de 150 000$ pour aider Drummondville et sa région à faire la transition vers une économie circulaire

Publié le 6 juillet 2017

Imprimer Partager :

Drummondville, le 6 juillet 2017 – Une aide financière de 149 000 $ à la Société de développement économique de Drummondville (SDED), pour la mise sur pied d’une symbiose industrielle, est accordée par la société d’État RECYC-QUÉBEC. La Ville de Drummondville (40 000 $) et la MRC de Drummond (40 000 $) contribuent également à ce projet totalisant près de 230 000 $ sur 2 ans Ce soutien financier permettra de valoriser davantage les déchets des industries, commerces et institutions (ICI) ainsi que les résidus de construction, dans le but de réduire considérablement l’enfouissement des déchets.

Réunis en conférence de presse, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville, préfet suppléant de la MRC de Drummond et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et Mme Julie Biron, commissaire industrielle à la SDED et membre de la CCEDU confirment la mise sur pied d’un projet de Symbiose industrielle.

Le projet de symbiose industrielle fera naître une concertation et une complicité entre les entrepreneurs de Drummondville et sa région, leur faisant prendre conscience des possibilités de valorisation de leurs déchets ultimes tout en favorisant la prise de contacts entre eux. Soulignons que, pour de nombreuses entreprises, cette valorisation des déchets ultimes représente également des économies substantielles comparativement aux coûts associés à l’enfouissement.

Depuis plusieurs années, les citoyens sont mis à contribution en récupérant les différentes matières recyclables à domiciles. Aux efforts de ces derniers s’ajouteront, au cours des prochaines semaines et des prochains mois, ceux des entreprises de Drummondville et de la MRC de Drummond qui, chaque année, génèrent un fort volume de déchets. Annuellement, 62 % des 49 600 tonnes de déchets ultimes enfouis par la Ville de Drummondville proviennent des ICI et des matériaux de construction. Pour ce qui est de la MRC de Drummond, c’est 57 % des déchets enfouis annuellement qui proviennent des ICI et des matériaux de construction.

Rendu possible grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, cet appui financier offert à la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et sa région s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020. Il illustre également, de manière concrète, cette volonté gouvernementale de bâtir une économie verte, prospère et durable.

 

L’économie circulaire : moteur du développement durable

L’économie circulaire constitue un système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes de cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique faisant appel au concept de circularité, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. Il implique de nouvelles pratiques fondées sur l’usage des biens plutôt que sur leur possession, et sur la réutilisation, le recyclage et la valorisation des produits et de leurs composants.

 

Citations

« Il est important pour notre gouvernement de soutenir un projet comme celui-ci, qui a des retombées positives au chapitre de la réduction des gaz à effet de serre et favorise la modernisation de notre économie. Les industries, commerces et institutions participant au projet sont des leaders dans leur communauté et ils sauront démontrer que le pouvoir de l’économie circulaire, c’est la force de son impact positif tant sur l’économie que sur la collectivité et l’environnement. »

Laurent Lessard, ministre responsable pour la région du Centre-du-Québec

« Les symbioses favorisent l’émergence d’une économie plus circulaire en allongeant le cycle de vie des ressources. En intégrant un système de gestion territoriale des matières résiduelles, elles permettent de gérer en amont les impacts et contribuent à réduire les gaz à effet de serre en favorisant les filières de proximité, les réseaux complémentaires et l’efficacité énergétique. En ce sens, le projet de Symbiose industrielle s’inscrit en droite ligne avec la mission de RECYC-QUÉBEC. »

Dany Michaud, président-directeur général de RECYC-QUÉBEC

« Nos entreprises nous ont habitués à une participation active aux projets qui s’avèrent bénéfiques pour la communauté de Drummondville. Nous comptons sur leur participation à l’initiative de la Symbiose industrielle afin de réduire le plus possible le nombre de déchets ultimes produits à Drummondville. Nul doute que ces dernières travailleront de concert afin de nous permettre d’atteindre les importants objectifs qui sont fixés ».

  1. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED)

 

Faits saillants 

 

À propos de l’APPEL DE PROPOSITIONS TRANSITION VERS L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE (APTEC)

L’appel de propositions Transition vers l’économie circulaire (APTEC) découle de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles, est géré par la société d’État RECYC-QUÉBEC et financé par l’entremise du Fonds vert. L’APTEC cible plus particulièrement un champ de l’économie circulaire, soit l’écologie industrielle et territoriale. L’objectif est de créer des synergies entre entreprises, c’est-à-dire des échanges, afin que la circulation des ressources passe d’un modèle linéaire à un modèle circulaire. Pour atteindre ce but, un soutien financier est apporté à des organismes bien positionnés pour déployer des ressources dédiées au réseautage et à la coordination d’une démarche d’économie circulaire sur leur territoire.

 

À propos de RECYC-QUÉBEC – www.recyc-quebec.gouv.qc.ca

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d’État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

 

– 30 – 

 

INFORMATION :

Julie Biron

Commissaire industrielle – SDED

Tél. : 819-477-5511

j.biron@sded.ca 

 

SOURCE :      

RECYC-QUÉBEC

Tél. : 514 351-7838

medias@recyc-quebec.gouv.qc.ca

 

Luc Gaudreau

Directeur des communications – SDED

Tél. : 819-477-5511

l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Symbiose industrielle – Pour une plus grande valorisation des déchets ultimes

Publié le 6 juillet 2017

Imprimer Partager :

Drummondville, le 6 juillet 2017 – Le rapport de la Commission consultative sur l’élimination des déchets ultimes* (CCEDU), déposé en janvier 2016, a permis de cerner de nombreuses voies d’amélioration propres à la gestion des déchets ultimes à Drummondville et au sein des municipalités de la MRC de Drummond.

Réunis en conférence de presse, M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville, préfet suppléant de la MRC de Drummond et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et Mme Julie Biron, commissaire industrielle à la SDED et membre de la CCEDU confirment la mise sur pied d’un projet de Symbiose industrielle.

Le rapport de la CCEDU a mis en lumière de nombreuses recommandations adressées aux divers paliers de gouvernement, aux entreprises, institutions, ainsi qu’aux citoyens, alors que plus que jamais la région doit davantage valoriser ses déchets au cours des prochaines années. Elle ne peut donc se limiter à l’unique solution visant l’élimination des déchets ultimes du secteur résidentiel et des petits commerces.

Elle souhaite, notamment, que soient valorisés les déchets des industries, des commerces, des institutions (ICI) et des résidus de construction ; ce à quoi répondra le projet de Symbiose industrielle dont la gestion fut confiée à la Société de développement économique de Drummondville et pour lequel contribuent généreusement Recyc-Québec (149 000 $), la Ville de Drummondville (40 000 $) et la MRC de Drummond (40 000 $), pour une participation financière totalisant près de 230 000 $ sur 2 ans.

Remerciant ces partenaires qui donnent vie au projet de Symbiose industrielle, M. Alexandre Cusson mentionne : «Nos entreprises nous ont habitués à une participation active aux projets qui s’avèrent bénéfiques pour la communauté drummondvilloise. Nous comptons sur leur participation à l’initiative de la Symbiose industrielle afin de réduire le plus possible le nombre de déchets ultimes produits à Drummondville. Nul doute que ces dernières travailleront de concert afin de nous permettre d’atteindre les importants objectifs qui sont fixés».

Depuis plusieurs années, les citoyens sont mis à contribution en récupérant les différentes matières recyclables à domicile. Aux efforts de ces derniers s’ajouteront, au cours des prochaines semaines et des prochains mois, ceux des entreprises de Drummondville et de la MRC de Drummond qui, chaque année, génèrent un fort volume de déchets. Annuellement, 62 % des 49 600 tonnes de déchets ultimes enfouis par la Ville de Drummondville provient des ICI et d’autres matériaux de construction. Pour ce qui est de la MRC de Drummond, c’est 57 % des déchets enfouis chaque année qui proviennent des ICI et des matériaux de construction.

S’appuyant sur la prémisse voulant que les rejets d’une entreprise puissent constituer la matière première d’une autre, le projet de Symbiose industrielle prend ici tout son sens, alors qu’il fera naître une concertation et une complicité entre les entrepreneurs de Drummondville et de la région, leur faisant prendre conscience des possibilités de valorisation de leurs déchets ultimes tout en favorisant la prise de contact entre eux. Soulignons que pour de nombreuses entreprises, cette valorisation des déchets ultimes représente également des économies substantielles comparativement aux coûts associés à l’enfouissement.

En marge de cet important projet, la SDED comblait récemment un poste d’agent de développement durable qui aura pour mission de coordonner un nouveau service-conseil personnalisé voué à l’accompagnement des Institutions, Commerces et Industries (ICI) de la MRC de Drummond afin de réduire la quantité de leurs déchets voués à l’enfouissement.

Par le biais de ce nouvel agent de développement durable, le projet de Symbiose industrielle permettra de mettre à jour des inventaires des matières résiduelles dans les entreprises inventoriées, d’établir un diagnostic préliminaire quant à la gestion des matières résiduelles dans les entreprises de la MRC de Drummond, de développer un plan d’action avec les ICI et de suggérer des actions concrètes à leur personnel (modification des habitudes de travail, équipements utilisés, nouveaux débouchés pour les matières, etc.), d’organiser des événements d’information et de réseautage afin de recruter des entreprises et identifier les synergies potentielles, d’effectuer le suivi auprès des entreprises afin de maximiser les retombées des synergies proposées par les entreprises pour la mise en valeur des sous-produits industriels.

« L’embauche d’un agent de développement durable concrétise une action prévue dans le Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC de Drummond. Au-delà du rôle central que cette personne-ressource jouera dans l’implantation du concept de Symbiose industrielle, l’accompagnement qu’elle offrira aux industries, aux commerces et aux institutions du territoire permettra, sans l’ombre d’un doute, d’améliorer de façon notable la gestion des matières résiduelles dans ce vaste secteur », souligne M. Alexandre Cusson, préfet suppléant de la MRC de Drummond.

Aux diverses responsabilités qui lui incombent, l’agent de développement durable collaborera à certaines actions liées au Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC de Drummond. De plus, il rédigera des rapports d’avancement et documentera l’expérience de l’implantation du projet, étape par étape, en vue de partager le savoir-faire ainsi développé, tout en assurant le suivi et la mise en œuvre des synergies de mutualisation avec les fournisseurs de services et recycleurs sur le territoire du Centre-du-Québec.

« Au-delà des énergies mises de l’avant par le biais du rapport de la CCEDU, de nombreux autres efforts devront être déployés par les entrepreneurs et les citoyens de la ville de Drummondville et de la MRC de Drummond, pour répondre aux objectifs ambitieux de la gestion des matières résiduelles de nos entreprises », souligne en terminant Mme Biron.

* La CCEDU fut créée au début des années 2014 par M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et son conseil municipal. Composée de 12 membres, la CCEDU entreprit une vaste consultation auprès des professionnels en environnement et d’une centaine de citoyens afin de recommander des solutions utiles pour réduire considérablement les déchets ultimes à enfouir.

 

– 30 –

 

Informations :        Julie Biron

                                     Commissaire industrielle – SDED

                                     819 477-5511, poste 209

j.biron@sded.ca

 

Source :        Luc Gaudreau

                        Directeur des communications – SDED

                         819 477-5511, poste 212

l.gaudreau@sded.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Le Groupe Qualtech inc. choisit Drummondville pour y établir sa nouvelle usine au coût de 8,2M$

Publié le 29 juin 2017

Imprimer Partager :

Leader incontesté dans le domaine de la fabrication de réservoirs en acier inoxydable, le Groupe Qualtech inc. consolidera, par le biais de la construction d’une nouvelle usine à Drummondville, la qualité de l’offre de ses projets clés en main, tout en mettant à l’avant-plan son caractère innovant dans ce secteur industriel. 

Le Groupe Qualtech inc. investit 8,2 M$ à Drummondville

SDED, jeudi 29 juin 2017 – Réunis en conférence de presse, Messieurs Alexandre Cusson, maire de la Ville de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), André Giguère, président, actionnaire et fondateur du Groupe Qualtech, Nicolas Giguère , vice-président et actionnaire du Groupe Qualtech et Martin Dupont, directeur général de la SDED, annoncent officiellement la construction, au coût de 8,2 M$, d’une nouvelle usine spécialisée dans la fabrication de réservoirs en acier inoxydable.

Établi à Drummondville depuis 2013, alors qu’il reprit les actifs d’une entreprise ayant dû fermer ses portes, le Groupe Qualtech, fondé en 1996, a su bonifier et diversifier son offre de produits et services au cours des 20 dernières années.  Bien appuyé par une solide équipe de quelque 300 employés répartis au Québec, en Ontario et aux États-Unis, Qualtech se spécialise dans l’offre de solutions clés en main pour sa clientèle composée, entre autres, d’industries alimentaires, cosmétiques et biopharmaceutiques.

Souvent citée pour la diversité de son économie et la qualité des entreprises qui y rayonnent, Drummondville constitue un terreau fertile pour la mise sur pied et le développement de celles-ci au Québec. À ce titre, de concert avec la SDED, elle salue l’instauration officielle du Groupe Qualtech à Drummondville.

« Chef de file au Canada dans la fabrication d’équipements, notamment de réservoirs, mais aussi dans l’offre des projets clés en main destinés aux secteurs laitier, agroalimentaire et biopharmaceutique, le Groupe Qualtech, par le biais de son investissement considérable de 8,2 M$, témoigne sa confiance en faveur du savoir-faire des gens de notre collectivité et concrétise la force que détient Drummondville dans ce secteur manufacturier. La construction de cette nouvelle usine aura un impact important sur le développement de notre économie. Tout en concrétisant les emplois existants, Qualtech ajoute à l’expertise développée », atteste M. Alexandre Cusson.

C’est dans le cadre de son exercice de planification stratégique, suivant un processus d’analyse rigoureux, que les dirigeants du Groupe Qualtech prirent la décision d’implanter à Drummondville une nouvelle usine entièrement dédiée à la fabrication de réservoirs en acier inoxydable.

Associé aux professionnels de la SDED, le processus visant à établir la nouvelle usine s’est enclenché à l’automne 2016. Sa construction débutera à l’automne 2017 et sera terminée pour le printemps 2018.

« Nous avions le choix d’agrandir notre usine de Québec, mais nous avons choisi d’investir à Drummondville pour de nombreuses raisons. D’une part, pour l’expertise de notre équipe déjà établie, consolidant ainsi 35 emplois, mais aussi parce que Drummondville nous offre un emplacement stratégique doublé d’un accès facile à proximité des États-Unis et au cœur du marché du Québec (Saint-Hyacinthe, Montréal, etc.). Au carrefour des grands axes routiers, Drummondville dispose de terrains de grande superficie à un coût abordable, sans oublier la qualité de sa main-d’œuvre spécialisée qui est davantage représentative de nos besoins », souligne André Giguère, président du Groupe Qualtech inc.

D’une superficie de 28 000 pieds carrés, cette nouvelle usine des plus modernes, construite dans la zone industrielle de la « Vitrine 55 », sera caractérisée par la hauteur de ses plafonds qui atteindront 85 pieds pour la section la plus haute, permettant à l’entreprise de répondre à des demandes qui actuellement sont impossibles à réaliser. De plus, sa conception initiale lui permettra d’agrandir sa nouvelle structure à moyen terme tout en conservant une fluidité dans les étapes de fabrication. Le design de l’usine fut analysé afin d’assurer une productivité et une ergonomie maximales.  L’usine de Drummondville deviendra l’unique site de fabrication de réservoirs pour l’ensemble du Groupe Qualtech.

Aux 35 emplois actuels consolidés, la nouvelle usine permettra la création de 45 emplois (installateurs spécialisés, soudeurs et concepteurs/dessinateurs) répartis sur un horizon de trois à cinq ans.

Pour Nicolas Giguère, vice-président du Groupe Qualtech inc., « Le cheminement de notre dossier s’est réalisé avec diligence et efficacité grâce au soutien de la SDED et de la Ville de Drummondville. À chacune des étapes, l’écoute et les efforts consentis par nos collaborateurs ont su répondre plus qu’adéquatement aux standards de qualité du Groupe Qualtech et aux besoins spécifiques propres à la fabrication des silos qui y seront produits. »

Le Groupe Qualtech inc. est reconnu dans l’industrie pour le haut niveau d’innovation de ses produits et est aussi la seule compagnie au Canada à offrir des projets clés en main pour l’industrie alimentaire notamment (conception, fabrication, installation, automatisation et gestion de projets).

Avec un design des plus fonctionnels, la nouvelle usine du Groupe Qualtech innovera en créant un lieu de travail de premier choix pour ses employés et ceux à venir, alors qu’elle sera la première entreprise canadienne à bénéficier d’équipements provenant de l’Italie à la fine pointe de la technologie, lui permettant d’utiliser les méthodes de fabrication les plus avancées au Canada. Cette nouvelle technologie permettra aussi de réduire les coûts de fabrication tout en augmentant la qualité des réservoirs.

Pour sa part, l’automatisation des procédés saura améliorer considérablement sa productivité et sa compétitivité, ainsi que la qualité et la standardisation de ses produits inégalés, tout en réduisant les délais de livraison de ceux-ci.

Efficace dans ses processus jusque dans les moindres détails, la société a prévu intégrer un volet des technologies de l’information qui sera primordial pour assurer le niveau de succès espéré du projet.  La technologie numérique (4.0) et un système de gestion de nouvelle génération seront incorporés et feront partie intégrante du projet, tout en assurant la communication à travers les processus de fabrication. La technologie de fabrication implantée dans l’usine sera basée sur les méthodes de fabrication développées et utilisées par les manufacturiers majeurs de réservoirs aux États-Unis et en Europe.

« Avec la construction de l’usine du Groupe Qualtech, Drummondville accueille également un équipementier reconnu au Canada, qui apporte une valeur ajoutée à notre secteur industriel. Tout en consolidant son expertise, Qualtech témoigne son message clair et fort en termes d’investissements et de nouvelles technologies, confirmant une fois de plus le positionnement de Drummondville et toute sa vitalité économique, qui se conjuguent pour le plus grand développement de son « ADN » naturel; le domaine industriel », conclut Martin Dupont.

Bien intégré à la vie économique de notre région, le Groupe Qualtech a d’ailleurs confirmé sa présence lors de la prochaine mission de recrutement international de la SDED, à Paris, les 25 et 26 novembre prochain, afin d’y sélectionner une main-d’œuvre avantageusement spécialisée.

 

– 30 –

Information :  André Giguère                         

Président, Groupe Qualtech inc.                        

418 686-3802, poste 234

andre.giguere@qualtech.ca

 

Source :     Luc Gaudreau

Directeur des communications, SDED

819 477-5511, poste 212

l.gaudreau@sded.qc.ca

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle