1er Forum international sur l’environnement à Drummondville

Publié le 15 mars 2016

Imprimer Partager :
Palme@CrPhoto Eric Beaupré-005

300 entreprises attendues au Forum Enviro Business à Drummondville

Drummondville, le mardi 15 mars 2016 – PALME France, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et PALME Québec ont convenu d’unir leurs efforts afin de convaincre les deux gouvernements supérieurs, le monde associatif touchant le développement économique et le secteur privé à s’associer à eux afin d’organiser le premier forum international de rencontres individuelles (B2B) portant exclusivement sur l’environnement du 7 au 9 juin 2017 au Centrexpo Cogeco Drummondville.

Plus précisément, le thème de fond portera sur l’économie verte comme moteur de développement économique et cadrera totalement avec les volontés manifestées par les gouvernements du Canada et du Québec lors de la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques qui a eu lieu en décembre dernier.

« Depuis une quarantaine d’années, la France a entrepris un virage environnemental marqué qui attire l’attention de plusieurs intervenants publics et privés favorisant ainsi l’éclosion de nombreuses entreprises désireuses de percer les marchés mondiaux », affirme le vice-président de PALME France et vice-président de Roissy Entreprises, M. Christophe Machard.

M. Joël Monti, président de PALME Québec et directeur de Palme France, renchérit :
« Nous observons que la cohabitation des intérêts sociaux, environnementaux et économiques encourage de nouvelles façons de penser, de faire et de vivre qui stimulent des projets d’investissement majeurs partout sur la planète ».

« Drummondville et le Centre-du-Québec sont constamment cités en exemples lorsque l’on parle d’économie verte et de développement industriel; le Centrexpo Cogeco est sans aucun doute l’endroit idéal au Québec pour y tenir un pareil événement », indique M. Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED.

Tout juste avant le forum Enviro Business, se tiendra à Drummondville du 5 au 7 juin 2017, la 5e Université PALME offrant une formation sur diverses facettes du développement durable, dont le réchauffement climatique.

– 30 –

Note : PALME signifie Parcs d’Activités Labellisés Maîtrise en Environnement.

Pour de plus amples renseignements :
Réal Patry, directeur                                     Joël Monti, directeur
PALME Québec                                              PALME France
819-849-0446                                                 011-33-6-24-44-43-11
real.patry@palme-quebec.com                   joel.monti@palme-asso.eu

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

La SDED organise sa 11e mission de recrutement de main-d’œuvre en Europe

Publié le 16 février 2016

Imprimer Partager :
IMG_9467 (Mission Europe 2015)

Les employeurs sont invités à s’inscrire avant le 7 mars

Drummondville, le mardi 16 février 2016 – Du 26 au 30 mai 2016 se tiendra la prochaine mission de recrutement à Paris organisée par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec (MIDI), le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), Montréal International et Québec International.

Cette mission de recrutement intitulée Journées Québec n’est pas spécifiquement destinée au recrutement de postes hautement qualifiés, car peu importe le domaine d’expertise de l’entreprise, tous les secteurs d’activité y sont représentés. À titre d’exemple, la SDED a recruté à l’international des candidats aux profils variés, dont des machinistes, des tôliers, des soudeurs, des électromécaniciens, et même des chimistes et des ingénieurs, pour ne nommer que ceux-ci. Après avoir participé à 10 missions de recrutement s’étant tenues principalement en France, en Belgique et en Espagne, la SDED est convaincue du succès de ces démarches, car, depuis 2010, près de 60 candidats en provenance de 6 pays ont été recrutés au bénéfice de 30 entreprises de la MRC Drummond.

Mme Annie Lajoie, conseillère aux ressources humaines chez Soucy Rivalair, en témoigne : « La qualité du bassin de main-d’œuvre qualifiée est très impressionnante. Nous avons côtoyé des candidats sérieux dans leurs démarches d’immigration qui correspondaient réellement au profil de machiniste recherché. Cette expérience a été très concluante pour notre entreprise. »

Vous souhaitez participer, mais la procédure vous semble trop compliquée ? Soyez rassuré, nul besoin pour l’employeur de connaître les démarches d’immigration, car tout est prévu pour faciliter le processus de recrutement et d’immigration. La SDED s’engage également à accompagner les candidats sélectionnés et leur famille à chacune des étapes de l’immigration et à s’occuper de l’accueil dans les moindres détails. En participant aux Journées Québec, le recrutement à l’international devient une solution envisageable et accessible aux petites comme aux grandes entreprises. »

« Nous avons eu recours aux services de la SDED en recrutement à l’international et l’expérience fut couronnée de succès! Pour nous, c’est l’idéal, car tout est coordonné : la présélection, l’entrevue, les entrevues subséquentes en vidéoconférence, les tests, l’encadrement pour l’immigration et même l’accueil», de dire Alexandre Vincent, vice-président production chez Métalus.

Pour la SDED, les délais d’immigration sont négligeables, car, parmi les 2 500 candidats présélectionnés pour participer à une mission, plusieurs possèdent déjà la résidence permanente canadienne. Avec un emploi en main, les autres peuvent obtenir un permis de travail temporaire dans un délai raisonnable, permettant ainsi d’intégrer ces travailleurs aux équipes dans les semaines suivant la mission de recrutement.

Après 11 missions, c’est près de 60 candidats en provenance de 6 pays qui ont été recrutés au bénéfice de 30 entreprises de la MRC Drummond. La SDED invite donc tous les employeurs vivant des difficultés de recrutement à contacter l’organisme pour en apprendre davantage sur ces démarches. La période d’inscription étant officiellement lancée, les employeurs intéressés ont jusqu’à la mi-mars pour s’inscrire en composant le 819 477-5511 ou par courriel à a.bussiere@sded-drummond.qc.ca.

IMG_9467 (Mission Europe 2015)

En complément aux différents services offerts, la SDED accompagne les entreprises de la MRC Drummond dans le recrutement d’une main-d’œuvre stratégique à l’international. On voit ici le commissaire à l’emploi et à l’immigration, Alex Bussière, lors des Journées Québec au printemps dernier.

— 30 —

Source :

Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
f.jutras@sded-drummond.qc.ca
819 477-5511, poste 212

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Huit jeunes promoteurs bénéficient du soutien de la SDED et génèrent 1 M$ d’investissement

Publié le 7 décembre 2015

Imprimer Partager :

Huit jeunes promoteurs bénéficient du soutien de la SDED et génèrent 1 M$ d’investissement

Par l’entremise du Fonds Jeunes Promoteurs et de Futurpreneur Canada

Drummondville, le lundi 7 décembre 2015 – La Société de développement économique de Drummondville (SDED) dévoile les noms de jeunes promoteurs de la MRC de Drummond ayant bénéficié récemment du Fonds jeunes promoteurs (FJP) et de Futurpreneur Canada. C’est ainsi que huit jeunes entrepreneurs ont reçu au total, 66 700 $ et généré des investissements totaux de 1 045 000 $.

D’abord, William Grandmont a obtenu la somme de 6 000 $ pour un coût de projet estimé à 40 000 $, nécessaire au démarrage de l’entreprise Atelier Colibri, qui distribue ses produits dans plusieurs boutiques spécialisées de la région. Ce jeune entrepreneur de 25 ans a toujours côtoyé le domaine, puisque son père était charpentier-menuisier. Travailler le bois évoque pour lui le souci de la nature et de l’environnement. C’est après un passage dans le domaine de la construction que Monsieur Grandmont a décidé de renouer avec sa passion et de lancer son entreprise de fabrication de meubles artisanaux écoresponsables. Les produits de l’entreprise sont offerts dans plusieurs styles, variant de la simple bûche, qui sert de table d’appoint, à un îlot de cuisine de style contemporain, en passant par des têtes de lit en bois de grange. À noter qu’il bénéficie également de la mesure Soutien au travail autonome d’Emploi Québec, géré par la SDED.

Les deux promoteurs, Raphaël et Guillaume Plante se sont vu octroyer un total de 12 000 $, un apport indéniable au développement de Croque-Noix. Les deux promoteurs ont grandi dans un environnement d’affaires. En effet, leur père et nouveau partenaire d’affaires, Réal Plante, a été propriétaire de plusieurs entreprises dans le domaine agroalimentaire. Aujourd’hui, les deux promoteurs ont fondé la troisième usine de rôtissage de noix de la famille Plante. Il s’agit d’un projet ayant demandé des investissements de 400 000 $. Croque-Noix est située sur la rue Cormier à Drummondville, dans un local de 4 000 pieds carrés, incluant une boutique de 1 000 pieds carrés. Les frères Plante offrent un produit qui se démarque des autres par sa fraîcheur.

Par la suite, Michaël Binette s’est vu offrir un montant de 2 200 $ pour démarrer sa nouvelle entreprise Envoi Select, qui aura demandé des investissements de près de 30 000 $. Agissant comme intermédiaire entre les transporteurs et ses clients, l’entreprise obtient un service haut de gamme de ses fournisseurs et par le fait même, en fait bénéficier ses clients, leur permettant ainsi d’optimiser la logistique de leur messagerie. Le projet d’Envoi Select consistait à élaborer une plate-forme électronique basée sur le web, afin de commander les services de messagerie de l’entreprise et de pouvoir suivre leur envoi tout au long du processus d’envoi des petits colis. Les clients ont accès à plusieurs transporteurs présentant différents prix et options, tels que de plus courts délais par exemple, permettant à l’utilisateur de faire le choix correspondant le mieux à ses besoins d’expédition de colis peu importe la destination.

Jean-François Tassé a, quant à lui, obtenu 6 000 $ du FJP et 7 500 $ de Futurpreneur Canada afin de soutenir le démarrage de l’entreprise Innonox, spécialisée dans la fabrication et la réparation de produits sur mesure en acier inoxydable. Avec 10 années d’expérience dans la fabrication de pièces métalliques, dont six ans avec l’acier inoxydable, M. Tassé est confiant de pouvoir se démarquer de la concurrence et souhaite devenir une référence de l’acier inoxydable dans la région. Innonox a démarré ses activités dans l’Incubateur industriel de la SDED, pour ensuite s’installer dans un nouveau local situé à Drummondville dans le secteur Saint-Charles. Des investissements totalisant 44 000 $ ont été nécessaires pour le démarrage de l’entreprise.

Jean-François Brunelle a aussi reçu un montant de 6 000 $ afin de permettre à son entreprise, Paintball Triple Action inc., de prendre son envol. L’entreprise, qui offre un terrain de paintball intérieur accessible à tous, est située à Wickam, dans les locaux du Complexe Arts et Découvertes. Les activités de l’entreprise sont réalisées dans un local de 32 000 pieds carrés, et les installations sont offertes tant aux amateurs qu’aux équipes de compétition. Les clients peuvent donc pratiquer leur sport tout au long de l’année et peu importe les conditions météorologiques. L’offre d’un terrain intérieur est nouvelle dans la région.

Ensuite, Emilie Mathieu a reçu 6 000 $ du FJP et 15 000 $ de Futurpreneur Canada afin de soutenir la mise sur pied d’une Maison de design de mode québécoise. Sa ligne de vêtements pour homme se nomme Alexandre dit Sandy. Ses créations sont disponibles via la boutique en ligne, et le service de confection sur mesure est effectué à l’atelier situé dans l’incubateur industriel de la SDED. Toutes les étapes de production sont exclusivement réalisées localement. La ligne de vêtements a une allure haut de gamme prônant l’ère des textiles intelligents. Oeuvrant dans la sphère du design et du spectacle depuis plus d’une dizaine d’années, Emilie saura déployer toute son expertise afin de dynamiser et faire rayonner le secteur d’activité du textile et de l’habillement avec un projet d’une valeur de 120 000 $.

Michaël Jean a lui aussi reçu 6 000 $ de la part de la FJP pour le démarrage de sa nouvelle entreprise, Microbrasserie Le Bockale, dont le coût de projet est évalué à 490 000 $. L’entrepreneur est un amoureux de la bière depuis longtemps et désire offrir un produit de qualité à sa clientèle. L’entreprise procède à la conception, au brassage et à la distribution de bières artisanales. Elle offre à une clientèle élargie de restaurants, de bars et d’hôtels, une gamme variée de bières artisanales regroupant
6 bières régulières et plusieurs bières saisonnières.

Les mesures de soutien
Le Fonds Jeunes Promoteurs a été créé pour aider les jeunes entrepreneurs de 18 à 35 ans en contribuant au financement du démarrage de leur entreprise par le biais d’une subvention.

Futurpreneur Canada est un organisme caritatif qui fournit de l’accompagnement de prédémarrage, des ressources d’affaires, du financement de démarrage et du mentorat pour les entrepreneurs âgés entre 18 et 39 ans.

Les gens désirant obtenir de l’information sur ces fonds peuvent contacter la SDED par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel à info@sded-drummond.qc.ca.

– 30 –

Renseignements:
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville
819 477-5511, poste 212 /  f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Incubateur industriel – Phase 3 : la SDED procède à la première pelletée de terre

Publié le 4 décembre 2015

Imprimer Partager :
IMG_9397

Incubateur industriel – Phase 3 : la SDED procède à la première pelletée de terre

L’aboutissement d’un des plus grands complexes d’incubation au Canada

Drummondville, le vendredi 4 décembre 2015 — Le maire de Drummondville et président de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), Alexandre Cusson, en compagnie du directeur général de la SDED, Martin Dupont et des professionnels représentés par Faucher Gauthier Architectes, Services exp. et Constructions Gagné & Fils, a procédé à la première pelletée de terre de la 3e phase de l’Incubateur industriel, qui accueillera ses premières entreprises à l’été 2016.

« La construction d’un 3e incubateur contribuera à maintenir et accroître notre excellent taux entrepreneurial. Depuis déjà 30 ans, la Société de développement économique de Drummondville est un véritable chef de file en développement économique et ça se confirme, car l’ajout de cette nouvelle phase nous permettra d’avoir l’un des plus grands complexes d’incubation au Canada ! », s’est réjoui le maire Alexandre Cusson.

Le nouvel incubateur industriel de la SDED sera d’une superficie de 15 000 pi² et aura pour mission de contribuer au démarrage d’entreprises en apportant un soutien organisationnel, opérationnel et administratif. L’incubateur pourra accueillir 7 nouvelles entreprises dans des locaux dont l’espace variera entre 1 650 et 2 500 pi².

« Au fil des ans, l’Incubateur industriel s’est avéré un outil permettant de stimuler l’entrepreneuriat en accueillant bon nombre d’entreprises en démarrage. Compte tenu de la demande sans cesse croissante, nous avons décidé de bonifier notre offre avec la 3e phase. Cette dernière construction complètera nos plans de développements, car nos terrains en bordure de l’autoroute 20 seront maintenant occupés à 100 % », de dire Martin Dupont.

Au total, ce sont 38 locaux d’incubation dans un complexe de près de 100 000 pi² qui seront destinés au démarrage d’entreprise. Outre l’agrandissement, la SDED entend multiplier les ententes de services avec divers partenariats pour le bienfait des incubés, par le biais du Fonds Incubation. Un accompagnement d’affaires, du mentorat, des formations ciblées et des activités de réseautage sont également organisés pour les entreprises de l’Incubateur.

« Parmi les 104 entreprises accueillies au sein de l’Incubateur depuis sa création en 1998, 65 % d’entre elles sont toujours en activité après 5 ans, soit près du double de la moyenne provinciale. Au final, ces entreprises auront permis la création de 500 emplois. Ces statistiques expliquent bien pourquoi Drummondville est classée 2e meilleur endroit au Québec pour démarrer ou faire croître une entreprise, selon la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) », a conclu Alexandre Cusson.

Rappelons que ce projet évalué à 2 M$ a reçu l’attribution d’un appui financier non remboursable de 550 000 $ du Gouvernement du Québec, par le biais du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

enseigneSDED-Low

— 30 —

Source : 
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
819 477-5511, poste 212
f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Le Centrexpo Cogeco accueille l’oeuvre de Jacek Jarnuszkiewicz

Publié le 3 décembre 2015

Imprimer Partager :
oeuvreCexpo@CrPhoto Eric Beaupré-003

Le Centrexpo Cogeco accueille l’oeuvre de Jacek Jarnuszkiewicz

En concordance avec le Programme d’intégration des arts à l’architecture

Drummondville, le jeudi 3 décembre 2015 — En vertu de la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) a dévoilé aujourd’hui l’œuvre d’art visant à mettre en valeur l’architecture du Centrexpo Cogeco Drummondville. Le dévoilement s’est déroulé en présence du maire de Drummondville et président de la SDED, Alexandre Cusson, de Martin Dupont, directeur général de la SDED et de Jacek Jarnuszkiewicz, sculpteur professionnel.

Le tout s’inscrit dans le cadre d’un concours mené selon la procédure exigée par le ministère de la Culture et  des Communications. Un comité ad hoc formé de représentants de la SDED, de l’architecte au dossier, de spécialistes en arts visuels, d’un représentant des usagers et d’une personne représentant le ministère, ont arrêté leur choix de façon unanime sur la proposition de l’artiste sculpteur, Jacek Jarnuszkiewicz.

Le choix définitif de l’œuvre s’est fait à partir d’une rencontre avec les trois finalistes ayant été retenus, lesquels ont produit chacun une maquette de leur projet qu’ils ont pu commenter devant les membres du comité. La valeur de l’œuvre retenue est estimée à un peu plus de
166 000 $, le tout relevant d’un budget total de 182 500 $.

« OSMONDE »
OSMONDE est l’œuvre d’art de l’artiste Jacek Jarnuszkiewicz réalisée spécialement pour le Centrexpo Cogeco Drummondville.

Majestueuse et emblématique, l’œuvre est composée d’un ensemble de trois éléments incurvés réalisés en acier inoxydable « dont l’aspect général rappelle un univers végétal foisonnant fait de mouvement, de croissance et de solidarité organique pour ne mentionner que ces quelques traits. Imposante dans la légèreté formelle, cette oeuvre se lit comme une métaphore de l’activité humaine et de la vie tout court en plus d’entretenir un dialogue sémantique et formel avec le bâtiment en arrière-plan », explique M. Jarnuszkiewicz. S’inscrivant en contraste avec la linéarité du volume architectural, l’œuvre signale avec finesse, par sa disposition dans l’espace,
l’entrée principale du Centrexpo Cogeco. Le plus imposant élément des trois atteint une hauteur de 8 mètres, de sorte qu’il s’arrime visuellement à la hauteur du bâtiment.

En référence à la forme incurvée des éléments de l’œuvre, l’artiste précise que cette forme « évoque dès le premier coup d’œil une plante tenace qui plie sans jamais se rompre, qui tend à se redresser toujours, galvanisée par une force intérieure qui n’est rien d’autre que la volonté de grandir et de croître. » Ces jeux formels, propres à l’esthétique des œuvres de Jarnuszkiewicz réalisées en art public, témoignent du savoir-faire de l’artiste et de la singularité de sa démarche.

Dans la cadre de ce projet, les trois éléments incurvés de l’œuvre, auxquels sont greffées des tiges d’acier inoxydable ajourées, « arborent des myriades de perforations finement découpées » laissant filtrer la lumière.

L’artiste mentionne que ces perforations renvoient « à l’effervescence quasi symphonique que suggèrent les pixels » créés par les milliers de petits carrés transparents du verre sérigraphié de la façade. « À la manière d’une partition, cette écriture codée insuffle une dimension musicale à l’ensemble. »

En somme, savamment intégrée à l’environnement et en dialogue avec l’architecture épurée du bâtiment, l’œuvre s’inscrit en lien étroit avec la vocation du lieu compte tenu de la diversité des clientèles desservies, d’âges variés et en provenance de différents horizons. Tant sur le plan formel que dans sa symbolique, l’œuvre permet d’instaurer, avec originalité, une signalétique distinctive au Centrexpo Cogeco Drummondville.

Politique d’intégration des arts à l’architecture
Adopté en 1961 par le gouvernement du Québec, la Politique d’intégration des arts à l’architecture et à l’environnement des bâtiments et des sites gouvernementaux et publics  consiste à allouer environ 1% du budget de construction, dont le coût est de 150 000$ ou plus, d’un bâtiment, ou d’aménagement d’un site public, à la réalisation d’œuvres d’art précisément conçues pour ceux-ci. Ces œuvres s’harmonisent à l’architecture, aux espaces intérieurs ou extérieurs, à la vocation des lieux et au type d’usagers.

Depuis l’application de la Politique, que l’on nomme familièrement la « Politique du 1% », plus de 3500 œuvres nées de la Politique d’intégration des arts à l’architecture ont été réalisées dans des lieux publics du Québec.

Ces œuvres (sculptures, installations, peintures, estampes, photographies, tapisseries, verrières) témoignent de la diversité d’expression des artistes québécois et constituent une part importante de notre patrimoine artistique.

Jacek Jarnuszkiewicz
Né à Varsovie, il a étudié l’histoire de l’art à l’Université de Montréal et a terminé sa maîtrise en arts visuel à l’Université Concordia.

Ses œuvres ont été exposés à la Biennale de São Paulo, à la Biennale de dessins à Wroclaw, au musée Zachęta de Varsovie . Une bonne partie de son travail est consacré à l’art public et une vingtaine de ses sculptures sont installés au Canada et aux États-Unis. Déconstructeur de l’illusion des sens et de la réalité, Jarnuszkiewicz est de ces sculpteurs qui, interrogeant les frontières de leur champ d’expérimentation, aiment à créer des objets de grande tension perceptuelle et affective.

— 30 —

Source : 
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville
819 477-5511, poste 212
f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Annexes – Maquettes de l’œuvre

Fig. 1 À titre indicatif seulement, ci-dessus une vue d’ensemble de la maquette présentée à échelle 1:50. © Jacek Jarnuszkiewicz, Sans titre (provisoire, titre à venir), 2015 – Photo MCC

Osmonde 001

Fig. 2 et 3 À titre indicatif seulement, autres points de vue des éléments de l’oeuvre (échelle 1:10). © Jacek Jarnuszkiewicz, Sans titre (provisoire, titre à venir), 2015 – Photos MCC

Osmonde 002

Fig. 2 et 3 À titre indicatif seulement, autres points de vue des éléments de l’oeuvre (échelle 1:10). © Jacek Jarnuszkiewicz, Sans titre (provisoire, titre à venir), 2015 – Photos MCC

Osmonde 003

Fig. 4 et 5 À titre indicatif seulement, autres points de vue des éléments de l’oeuvre (échelle 1:10). © Jacek Jarnuszkiewicz, Sans titre (provisoire, titre à venir), 2015 – Photos MCC

Osmonde 004

Fig. 6 Aperçu de l’échantillon en acier inoxydable présentant la qualité de fini des surfaces et de la découpe réalisée au laser. © Jacek Jarnuszkiewicz, 2015 – Photo MCC

Osmonde 005

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

La croissance de Meubles et Vanités Gepetto sera soutenue par la SDED

Publié le 24 novembre 2015

Imprimer Partager :
logo

La croissance de Meubles et Vanités Gepetto sera soutenue par la SDED

À l’aide d’un projet nécessitant des investissements de 300 000 $

Drummondville, le mardi 24 novembre 2015 – La Société de développement économique de Drummondville (SDED) a nouvellement accordé un prêt de 30 000 $ de son Fonds local d’investissement (FLI) à l’entreprise Meubles et Vanités Gepetto inc. Ce soutien financier permettra de soutenir la croissance de l’entreprise, afin qu’elle puisse réaliser ses désirs d’expansion nécessitant des investissements de l’ordre de 300 000 $.

Le projet consiste à faire l’acquisition des actifs (bâtiment et équipements) de l’entreprise Ébénisterie Québécoise, afin de répondre au besoin d’espace actuel et futur de Meubles et Vanités Gepetto. La transaction permettra à l’entreprise de développer son marché grâce, entre autres, à la salle de montre qui fait partie des actifs acquis.

L’entreprise a été créée en 2010 par M. Sébastien Gagnon qui en est toujours l’unique actionnaire. L’entreprise, qui était jusqu’à récemment installée à Saint-Cyrille-de-Wendover, continuera d’offrir les mêmes services qu’auparavant, soit la fabrication et la réparation sur mesure de cuisines, salles de bain et escaliers. Le nouveau local de la rue Guy, à Drummondville, aura une superficie de 5 000 pieds carrés.

Le FLI est un fonds d’investissement qui s’inscrit dans le plan de développement de la SDED. Ce fonds est destiné à la création et au maintien des emplois par le biais d’une aide financière sous forme de prêt qu’il apporte au démarrage ou à l’expansion d’entreprises manufacturières, grossistes-distributeurs ou récréotouristiques localisées sur le territoire de la MRC de Drummond.

Les gens désirant obtenir de l’information sur ce fonds peuvent contacter la Société de développement économique de Drummondville par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel à info@sded-drummond.qc.ca.

– 30 –

Renseignements :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville
819 477-5511, poste 212
f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Signature d’une entente économique entre la SDED et ORYON

Publié le 28 octobre 2015

Imprimer Partager :
EntenteIncubateur_LRSY3 (CR GHYSLAIN BERGERON)

Signature d’une entente économique entre la SDED et ORYON

Jumelage des incubateurs de Drummondville et de La Roche-sur-Yon Agglomération

Drummondville, le mercredi 28 octobre 2015 – Suite à la récente visite économique de la délégation drummondvilloise à La Roche-sur-Yon Agglomération, les élus français étaient maintenant de passage à Drummondville pour officialiser l’entente économique à survenir entre les deux villes.

Dans cet esprit, les deux agences de développement économique que sont la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et la Société ORYON (La Roche-sur-Yon Agglomération) se sont engagées à favoriser le développement des entreprises de leurs territoires respectifs. Concrètement, l’incubateur de La Roche-sur-Yon Agglomération offrira un an de loyer et ses services auprès des entreprises drummondvilloises désireuses de développer des activités sur le territoire.  De même, à Drummondville, l’incubateur offrira une année de loyer aux entreprises vendéennes engagées dans une même démarche au Québec. Une entente économique a donc été signée en ce sens par Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon et Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président de la SDED.

« Considérant que l’Accord économique et commercial global (AECG) nouvellement négocié entre le Canada et l’Union européenne ouvrira de nouveaux marchés pour les entreprises exportatrices de nos villes, c’est le bon moment pour tirer profit de cet accord et ainsi favoriser le développement de nos entreprises en termes d’emploi, d’échanges économiques et de jumelage entre nos incubateurs », assurent Luc Bouard et Alexandre Cusson, les deux maires.

Pour le directeur général de la SDED, Martin Dupont, cette entente porte déjà ses fruits et suscite déjà de l’intérêt : « Nous pouvons déjà dire que la société Brochard, spécialisée dans la fabrication de machines agricoles à Beaulieu-sous-La Roche a saisi l’opportunité il y a un mois et demi, et ne le regrette pas. De plus, une autre entreprise est également en pourparler et ça augure bien ! C’est maintenant à notre tour d’en faire la promotion auprès de nos gens d’affaires et d’en tirer profit. »

Lors de ce point de presse, les maires Luc Bouard et Alexandre Cusson ont signé le Livre d’or de la Ville de Drummondville. M. Cusson a aussi remis une lithographie du 200e de l’artiste Jérémie Deschamps Bussières. L’oeuvre, intitulée Point de repère, représente la basilique Saint-Frédéric.

— 30 —

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
f.jutras@sded-drummond.qc.ca / 819 477-5511, 212

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Le 10e Défi Emploi Drummond : les candidats qualifiés au rendez-vous !

Publié le 10 octobre 2015

Imprimer Partager :
DefiEmploiDrummond_IMG_0194

Le 10e Défi Emploi Drummond : les candidats qualifiés au rendez-vous !

Plus de 1000 emplois étaient à combler, les 9 et 10 octobre dernier à Drummondville

Drummondville, le samedi 10 octobre 2015 – Le vendredi 9 et samedi 10 octobre dernier, le Centrexpo Cogeco Drummondville était l’hôte de l’un des plus grands événements de recrutement au Québec, la 10e édition du Défi Emploi Drummond. Ce sont plus de 2 200 personnes, dont 95 % étaient diplômées, qui sont venues postuler pour l’un ou l’autre des 1 000 emplois offerts par les 60 exposants. Ces résultats ont de quoi réjouir la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et Emploi-Québec, organisateurs de l’événement.

« À la lumière des statistiques comptabilisées jusqu’à maintenant, il apparaît évident que le Défi Emploi Drummond répondait autant aux besoins des employeurs que des chercheurs d’emploi. Qui plus est, la diversité des secteurs est exceptionnelle », précise M. Alexandre Cusson, président de la SDED et maire de la Ville de Drummondville. « Ce fut un très bel événement, nous ayant permis d’offrir sur un plateau d’argent une foule d’emplois aux chercheurs d’emploi provenant d’un peu partout au Québec, dont près de 23 % provenaient de l’extérieur de la MRC Drummond, et de démontrer au reste de la province notre vitalité économique », de conclure M. Cusson.

Les commentaires des employeurs sont unanimes
« Nous étions venus pour combler différents postes et nous avons été agréablement surpris par la qualité des candidatures. Plusieurs professionnels très qualifiés se sont présentés pour nos postes techniques et même pour des postes qui n’étaient pas encore affichés. Dans l’ensemble, ce fut une expérience très positive », de dire Nathalie Tessier, directrice des ressources humaines pour Micro Bird inc.

« Le Défi Emploi nous a permis de rencontrer un grand nombre de candidatures très intéressantes. Il ne fait aucun doute que plusieurs d’entre elles pourront se joindre au Groupe Canimex très prochainement afin de nous aider à poursuivre notre croissance », mentionne Guy Gagnon, directeur des ressources humaines pour le Groupe Canimex, commanditaire majeur de l’événement.

« Nous avons réussi à trouver des candidats qualifiés pour tous les postes que nous avons affichés. Plusieurs candidats de qualité étaient au rendez-vous, c’est ce qu’on appelle un succès ! », déclare Julie Proulx, directrice des ressources humaines chez Aliments Trans Gras / Drummond Export.

Plusieurs personnes ont profité de leur visite pour recourir aux services offerts par l’équipe d’Emploi-Québec. « Pour cette 10e édition, nous avons proposé une nouvelle formule, soit celle d’un déjeuner visant à jumeler employeurs et chercheurs d’emploi pour des postes de journalier. Cette activité a connu un franc succès et nous sommes convaincus qu’il y aura des suites », a mentionné Jacynthe Faucher, directrice du Centre local d’emploi de Drummondville. Par ailleurs, des agents d’aide étaient sur place pour offrir des conseils CV aux visiteurs, en plus de les aider à s’inscrire dans la banque de placement en ligne et répondre à leurs questions en lien avec le marché du travail. Bon nombre d’entre eux ont également assisté aux conférences présentées par certains employeurs présents à l’événement. (Groupe Canimex, Groupe TYT, Camions Excellence Peterbilt, L’ALPHA, compagnie d’assurances inc., SPG International Ltée, Les Aliments Trans Gras, Sixpro, Groupe Cascades et Soucy).

Finalement, les organisateurs de l’événement invitent les personnes n’ayant pu se rendre au Défi Emploi Drummond à visiter le site Web au www.defiemploidrummond.com. Ils pourront y consulter la « Section candidats » où sont répertoriées toutes les offres d’emploi, ainsi que les coordonnées des employeurs. De plus, il est toujours possible de s’inscrire dans la banque de candidats en ligne. Celle-ci sera accessible à tous les employeurs jusqu’à un mois après l’événement, question de maximiser les chances de recrutement des candidats intéressés.

Rappelons que le comité responsable de l’organisation du Défi Emploi Drummond est constitué de représentants de la SDED (MM. Alex Bussière et Francis Jutras) et d’Emploi-Québec (Mmes Sylvie Verville et Geneviève Beaudet) ainsi que des représentants des employeurs, soit M. Robert Croteau, directeur principal, ventes et fidélisation pour L’ALPHA, compagnie d’assurances inc., Mme Annie Lajoie, conseillère en ressources humaines chez Soucy Rivalair, Mme Tania Bachand, généraliste en ressources humaines chez Camions Excellence Peterbilt et M. Éric Bousquet, directeur de ressources humaines chez Groupe TYT.

– 30 –

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Information :
Alex Bussière
Commissaire à l’emploi et à l’immigration
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
819 477-5511, poste 216
a.bussiere@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Le 10e Défi Emploi Drummond répond aux besoins des entreprises

Publié le 9 octobre 2015

Imprimer Partager :
DefiEmploiDrummond_IMG_9355

Le 10e Défi Emploi Drummond répond aux besoins des entreprises

Plus de 1000 emplois seront offerts aux chercheurs d’emploi, les 9 et 10 octobre prochain

Drummondville, le vendredi 9 octobre 2015 – Ce vendredi 9 et samedi 10 octobre, le Centrexpo Cogeco de Drummondville sera l’hôte de l’un des plus grands événements de recrutement au Québec. À ce jour, le comité organisateur est heureux d’annoncer que les objectifs reliés à l’événement sont atteints et même dépassés, les employeurs répondant très bien à l’appel. En effet, ce sont 60 employeurs qui ont confirmé leur présence et plus de 1000 emplois ont été recensés. Qui plus est, la diversité des secteurs est exceptionnelle. C’est donc dire que l’événement répond bien à un besoin pour tous les secteurs d’activité présents dans la MRC de Drummond. À ce sujet, la Société de développement économique de Drummondville (SDED) et Emploi-Québec sont très heureux d’annoncer ces résultats, eux qui, depuis le début, ont toujours été persuadés de les atteindre.

Le maire de Drummondville et président de la SDED, Alexandre Cusson, est ravi de ces résultats. « La tenue de cet événement vient confirmer les résultats d’une étude révélant que nous sommes la 2e ville au Canada où le taux d’employabilité est le plus élevé! Il ne fait aucun doute que cette 10e édition du Défi Emploi Drummond facilitera les liens entre les chercheurs d’emploi et les entreprises de la MRC Drummond. Ce sera également une belle occasion pour les travailleurs des autres régions, représentant environ 25 % des visiteurs, d’offrir leurs compétences aux entreprises d’ici », d’expliquer M. Cusson.

« Une campagne publicitaire d’envergure a été réalisée pour faire connaître l’opportunité qui s’offre aux candidats de rencontrer plusieurs employeurs d’un seul coup. Cette campagne publicitaire représente l’équivalent d’une valeur de 60 000 $, soit un peu plus de la moitié du budget total de l’événement (100 000 $), auquel la SDED, Emploi-Québec, les entreprises de Drummondville et le commanditaire majeur, Groupe Canimex ont contribué. Grâce à la campagne publicitaire, dans les médias sociaux, locaux, régionaux et nationaux, ainsi que de l’affichage sur l’autoroute 20, nous comptons bien accueillir 3 000 visiteurs ce vendredi et samedi », conclut pour sa part, le directeur général de la SDED, Martin Dupont.

Précisons que 50 % des exposants représentent le milieu industriel. Les catégories d’emploi sur place seront les suivantes : métiers spécialisés, soutien administratif, informatique, administration, ingénieurs et spécialistes, santé, alimentation, éducation, superviseurs et contremaîtres, agriculture, vente et représentation, ainsi que manœuvres et journaliers. Selon Emploi-Québec, plusieurs de ces catégories d’emploi sont effectivement très en demande dans la région.

La directrice du Centre local d’emploi de Drummondville, Mme Jacynthe Faucher, a invité les gens à venir rencontrer les agentes et agents d’aide à l’emploi d’Emploi-Québec qui auront le plaisir de répondre à leurs questions et de vérifier leur curriculum vitae lors de rencontres individuelles. « Nous avons mis à la disposition des personnes à la recherche d’emploi des ordinateurs et des imprimantes. Nous offrons d’ailleurs gratuitement le service de placement en ligne pour inscrire leurs candidatures », a-t-elle précisé. Elle a également rappelé qu’il y aura des présentations d’entreprises en rafale dans l’espace-conférence d’Emploi-Québec. Au total, 9 employeurs se succèderont au cours des deux prochains jours pour présenter leur entreprise et répondre aux questions qui leur seront posées, soit Groupe Canimex, Groupe TYT, Camions Excellence Peterbilt, L’ALPHA, compagnie d’assurances inc., SPG International Ltée, Les Aliments Trans Gras, Sixpro, Groupe Cascades et Soucy.

À titre de commanditaire majeur, le Groupe Canimex est fier de s’associer à l’un des plus grands événements de recrutement au Québec : « Nous voulions contribuer activement à ce rassemblement d’envergure qui résonne bien au-delà de la région immédiate. Que le Défi Emploi Drummond en soit à sa 10e année prouve qu’il s’agit d’un événement pertinent pour l’ensemble des entreprises participantes et les chercheurs d’emplois, que nous avons d’ailleurs très hâte de rencontrer », de préciser Guy Gagnon, directeur des ressources humaines pour le Groupe Canimex.

Banque de candidats en ligne
Les personnes en recherche d’emploi sont invitées à s’inscrire dans la banque de candidatures en ligne avant de se présenter au DÉFI EMPLOI DRUMMOND. Cette banque sera accessible à tous les employeurs et ceux-ci pourront la consulter jusqu’à un mois après l’événement.

En posant leur candidature en ligne, les candidats recevront un numéro d’identification de même qu’un code QR imprimable qu’ils pourront remettre aux employeurs afin qu’ils accèdent directement à leur profil en ligne.

Par souci d’efficacité, certains employeurs préféreront conserver le code QR ou le numéro d’identification pour télécharger le curriculum vitae, tandis que d’autres privilégieront le format papier. Nous conseillons donc aux candidats d’apporter aussi des copies de leur CV.

La SDED et Emploi-Québec invitent les chercheurs d’emplois et les prochains visiteurs à consulter la liste des employeurs et des emplois offerts, sur le site internet du Défi Emploi Drummond (www.defiemploidrummond.com). Celui-ci sera régulièrement mis à jour, en complément au guide officiel des visiteurs, accessible en ligne dès maintenant et remis lors de l’événement.

Rappelons que le comité responsable de l’organisation du Défi Emploi Drummond est constitué de représentants de la SDED (MM. Alex Bussière et Francis Jutras) et d’Emploi-Québec (Mmes Sylvie Verville et Geneviève Beaudet) ainsi que des représentants des employeurs, soit M. Robert Croteau, directeur principal, ventes et fidélisation pour L’ALPHA, compagnie d’assurances inc., Mme Annie Lajoie, conseillère en ressources humaines chez Soucy Rivalair, Mme Tania Bachand, généraliste en ressources humaines chez Camions Excellence Peterbilt et M. Éric Bousquet, directeur de ressources humaines chez Groupe TYT.

– 30 –

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville  (SDED)
819 477-5511, poste 212
f.jutras@sded-drummond.qc.ca

Information :
Alex Bussière
Commissaire à l’emploi et à l’immigration
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
819 477-5511, poste 216
a.bussiere@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

La SDED organise une mission de recrutement en France

Publié le 21 septembre 2015

Imprimer Partager :
IMG_9467 (Mission Europe 2015)

La SDED organise une mission de recrutement en France

Les employeurs sont invités à s’inscrire d’ici le 2 octobre prochain

Drummondville, le lundi 21 septembre 2015 – Du 18 au 22 novembre se tiendra la prochaine mission de recrutement à Paris organisée par la Société de développement économique de Drummondville (SDED), en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec (MIDIQ). Tous les employeurs de la MRC de Drummond sont invités à contacter la SDED afin d’établir une stratégie de recrutement adaptée à leurs besoins, sans avoir besoin de connaître les démarches d’immigration pour y recruter.

Cette mission de recrutement intitulée Journées Québec n’est pas spécifiquement destinée au recrutement de postes hautement qualifiés, car peu importe le domaine d’expertise de l’entreprise, tous les secteurs d’activité y sont représentés. À titre d’exemple, la SDED a recruté à l’international des candidats aux profils variés, dont des tôliers et des soudeurs et même des chimistes et des ingénieurs, pour ne nommer que ceux-ci. Après avoir participé à dix missions de recrutement s’étant tenues principalement en France, en Belgique et en Espagne, la SDED est convaincue du succès de ces démarches, car depuis 2010, plus de 50 candidats en provenance de 6 pays ont été recruté au bénéfice de 30 entreprises de la MRC Drummond.

Plusieurs options de participation sont offertes aux entreprises, il est soit possible de se joindre à la mission et aller recruter en personne en France à peu de frais, ou encore, de mandater la SDED pour y recruter les candidats aux profils recherchés. À l’occasion de la mission de l’automne dernier, 40 entreprises de la MRC de Drummond et du reste du Québec étaient réunies à l’occasion des Journées Québec. Nul doute, cet événement est rapidement devenu un incontournable pour les Européens en processus d’immigration pour le Québec. En participant à cet événement, ces travailleurs expérimentés se donnent toutes les chances d’arriver au Québec avec un emploi dans un délai relativement court. Il s’agit d’une solution gagnante pour ces immigrants qualifiés, tout comme pour les employeurs participants.

La SDED insiste, nul besoin pour l’employeur de connaître les démarches d’immigration, car tout est prévu pour faciliter le processus aux employeurs/candidats : la présélection, l’encadrement pour l’immigration et même l’accueil. La SDED s’engage également à accompagner les candidats sélectionnés et leurs familles dans leur processus d’immigration et à s’occuper de l’accueil dans les moindres détails. En participant aux Journées Québec, le recrutement à l’international devient une solution envisageable et accessible aux petites comme aux grandes entreprises.

La SDED invite donc tous les employeurs de Drummond vivant des difficultés de recrutement à contacter l’organisme pour en apprendre davantage sur cette démarche. La SDED connaît les rouages du recrutement à l’international et les étapes d’immigration permettant d’accompagner professionnellement les employeurs de la région dans cette mission. Inscrivez-vous rapidement d’ici le 2 octobre, en composant le 819 477-5511 ou en visitant le www.sded-drummond.qc.ca.

— 30 —

Source :
Francis Jutras
Responsable des communications
Société de développement économique de Drummondville (SDED)
f.jutras@sded-drummond.qc.ca
www.sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Fabriqué à Drummondville

9 décembre 2009

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU