Nouvelles

Aéroport : le rapport sur la consultation est rendu public

Publié le 12 mai 2017

Bien que les travaux d’agrandissement de l’aérodrome de Drummondville soient appuyés majoritairement par les intervenants concernés, la consultation publique menée par la Ville a permis de dégager des préoccupations citoyennes, notamment quant au bruit des moteurs, l’odeur de monoxyde carbone, le risque aviaire et la valeur future des propriétés.

 

La Ville de Drummondville vient en effet de rendre public le rapport de la consultation tenue du 18 décembre 2016 au 12 février 2017, période à laquelle les citoyens ainsi que toutes les parties intéressées pouvaient transmettre leurs commentaires concernant les travaux de réfection et d’élargissement de la piste existante de l’aéroport, géré par la Société de développement économique de Drummondville (SDED).
L’objectif est de prolonger la piste de 2 000 pieds pour une longueur totale de 6 000 pieds au terme du projet. Les travaux de prolongement sont prévus pour le mois d’août 2017. Ils sont estimés à 4,3 M$, dont 2,15 M$ sont subventionnés par le gouvernement fédéral par l’entremise de Développement économique Canada.
Le rapport mentionne que la Ville a reçu 26 courriels et 2 lettres de citoyens qui se sont exprimés sur le projet de prolongement de la piste 06-24, que 16 citoyens ont exprimé leur appui sans réserve au projet en faisant valoir des avantages économiques et sécuritaires, que l’Association canadienne des pilotes et propriétaires d’aéronefs a transmis son appui au projet et que 96 citoyens, résidents du secteur de l’aéroport, ont exprimé leurs préoccupations dans une lettre conjointe.
«La proximité des résidences de la piste, du stationnement des avions et des réservoirs à essence a été soulignée par les citoyens. Le bruit des aéronefs et l’odeur de monoxyde de carbone ont incommodé des résidents qui s’en sont plaints auprès de la Ville et de la SDED. Les pratiques d’atterrissages et décollages des aéronefs de l’école de pilotage présente sur le site sont également soulignées comme une nuisance et le projet de prolongement de la piste 06-24 est perçu comme un facteur multiplicateur du bruit et de l’odeur. De plus, des citoyens ont demandé l’application du règlement municipal sur le bruit aux abords de l’aérodrome».
Le document stipule qu’une deuxième voie de circulation (taxiway Bravo) a été réalisée, contribuant à une diminution appréciable de la circulation sur la voie originale (taxiway Alpha) située plus près des résidences voisines du boulevard Allard. Pour évaluer les impacts du bruit lié aux opérations de l’aérodrome, la Ville de Drummondville a demandé à une firme spécialisée de réaliser les courbes de projection du bruit perçu (NEF).
Quant aux réservoirs de carburant, ils ont été déplacés à plus de 100 mètres de la voie de circulation du boulevard Allard comparativement à 30 mètres avant la réalisation du projet. De plus, l’espace de pratique pour les pilotes d’hélicoptère (touch’n go) sera déplacé d’environ 750 mètres, dans un secteur éloigné des résidences.
En ce qui a trait aux risques aviaires, le rapport atteste que l’aérodrome est situé à proximité de la rivière Saint-François qui reçoit bon nombre d’oiseaux migrateurs pour des périodes de six semaines au printemps et six semaines à l’automne. «Toutefois, et vérification faite, on ne rapporte aucune interférence ni aucun incident lié aux opérations de l’aérodrome ou à la circulation des aéronefs sur la piste 06-24 en lien avec la présence d’oiseaux migrateurs sur la rivière St-François».
Des résidents ont aussi fait part de leur inquiétude à propos de la valeur de leurs propriétés, craignant que la proximité du trafic aérien provoque un impact à la baisse.
«Contrairement à l’affirmation de certains résidents, une étude déposée le 1er mars 2017 sur la variation des valeurs au rôle d’évaluation pour le secteur de l’aéroport ne démontre pas une dépréciation des immeubles avoisinants. On note une progression positive de la valeur des résidences dans l’ensemble des unités de voisinage du secteur», fait observer le rapport.
La (SDED) a formé le 21 février 2017 un comité mixte de vigilance réunissant des représentants de la municipalité, de l’administrateur de l’aérodrome, des citoyens et des utilisateurs. La mission de ce comité est de veiller à la gestion des enjeux liés aux opérations de l’aéroport entre les parties. Le comité exercera, entre autres choses, un suivi des plaintes qui seront adressées au gestionnaire de l’aéroport.
Il est aussi à noter que la SDED a mis en place une procédure officielle de traitement des plaintes qui sera disponible sur son site web.
Le rapport au complet est disponible sur le site internet de la Ville de Drummondville.

Source : 

Jean-Pierre Boisvert TC Média – Journal l’Express

 

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Contactez - nous

819 477-5511

info@sded.ca

En savoir plus

Devenir membre

Touchez les avantages d'être membre de la SDED

S'inscrire

Infolettre

Abonnez-vous à l’infolettre de la SDED pour ne rien manquer

S'abonner

Guide et outils

Consultez nos guides et outils pour le démarrage d’entreprise

En savoir plus
MENU