Nouvelles

La SDED attribue 93 000 $ à 10 nouveaux entrepreneurs

Publié le 14 janvier 2014

La SDED attribue 93 000 $ à 10 nouveaux entrepreneurs

Par l’entremise de la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs

Drummondville, le mardi 14 janvier 2014 – La Société de développement économique de Drummondville dévoile les noms de jeunes promoteurs de la MRC de Drummond ayant bénéficié récemment d’un prêt de la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE). C’est ainsi que dix jeunes entrepreneurs ont reçu, au total, 93 000 $, afin de permettre des investissements totaux de 500 000 $.

D’abord, Khoa Nam Nguyen, Mélissa Carpentier et Nguon An Cheng se sont vu octroyer un total de 15 000 $, un apport indéniable au développement du Restaurant Nambu. Oeuvrant dans le domaine de la restauration depuis plusieurs années, ils avaient comme but commun d’ouvrir leur propre restaurant. Le projet a donc commencé à prendre forme lorsqu’ils ont décidé de faire équipe. Ils ont créé une entreprise pour mettre leurs talents en commun et proposer un restaurant tendance et de qualité. D’une superficie de 5 500 pieds carrés, le restaurant comptant environ 80 places à l’intérieur en plus d’une terrasse extérieure de 120 places a vu le jour au 226, rue Hériot à Drummondville, à l’automne 2013.

Christine Leclerc a, quant à elle, obtenu la somme de 12 000 $ afin d’être en mesure de mettre sur pied son entreprise Laboratoire dentaire Carabelli, à Notre-Dame-du-Bon-Conseil. Cette dernière se spécialise dans la fabrication de prothèses dentaires partielles fixes en céramique pressée, telles: facettes, incrustations, couronnes et ponts en céramique E-max, esthétique IPS et Zircone. À partir de la prescription du dentiste, Madame Leclerc sera en mesure de produire la commande. De plus, les patients des dentistes pourront également se rendre directement au laboratoire afin de faciliter l’agencement de la couleur des dents à l’intérieur de la bouche.

Ensuite, Mélissa Grenier et Marie-Eve Caron se sont vu octroyer 15 000 $, un apport indéniable au développement de la Clinique d’Ergothérapie À Pas Devant. L’idée de la mise en place de cette clinique est venue du manque de ressources dans la région pour les familles ayant des enfants vivant divers obstacles dans leur développement. Les services d’ergothérapie de l’entreprise s’adressent aux enfants du Centre-du-Québec souffrant de divers troubles tels que : troubles d’apprentissage, troubles neurodéveloppementaux, troubles de la parole ou du langage, difficulté de la motricité et plusieurs autres. L’entreprise est située à Drummondville, plus précisément sur la rue Bell dans le quartier de la Marconi.

Un prêt de 12 000 $ a également été octroyé à Cinthia Dauphinais, propriétaire de Création Daddy’s Girl, afin de compléter le financement nécessaire au démarrage de son entreprise. Création Daddy’s Girl est une entreprise proposant plusieurs services dans le milieu du costume, de la scène, du cinéma, de la publicité, du théâtre et de l’art visuel. Ayant un parcours de créatrice, Madame Dauphinais a obtenu un diplôme de patronniste lui permettant d’offrir plusieurs services, tels que de la sous-traitance pour des entreprises déjà établies et une approche personnalisée à la pièce pour les consommateurs, sans oublier la location de costumes de créations uniques. De plus, elle offre également de se déplacer sur un grand territoire comme habilleuse et costumière dans des évènements estivaux.

Isabelle Duguay, souhaitant démarrer une entreprise spécialisée dans la médiation familiale et en consultation psychoéducative, a bénéficié d’un montant de 15 000 $ pour réaliser ses projets. Par l’entremise de Isabelle DuguayMédiatrice familiale, elle souhaite, entre autres, favoriser une séparation/divorce à l’amiable, dans le respect des lois et des valeurs des individus, tout en favorisant l’adaptation de leurs enfants face à cette nouvelle réalité, et ce, sans avoir recours à un cadre juridique.

Drummondvilloise de souche, Isabelle Duguay connait bien les services de la région centricoise.  Elle désire mettre à profit ses compétences à la fois cliniques et organisationnelles à travers la mise en place d’un bureau de consultation en médiation familiale, expertise que le réseau public ne couvre pas actuellement.  De plus, grâce à son titre de psychoéducatrice, elle offrira des services complémentaires de support aux enfants et aux familles dans l’adaptation de cette nouvelle situation qui provoque des moments de transition et une série de changements pour tous les membres de la famille.  Elle touchera aussi les défis entourant la recomposition familiale et les modes de communication entre les parents.

Stéphanie Guilbeault a, quant à elle, obtenu la somme de 12 000 $ afin d’être en mesure de mettre sur pied son entreprise Les TrOnches, à Drummondville. Cette dernière se spécialise dans la fabrication de peluches haut de gamme. Les TrOnches sont en fait des peluches et des coussins aux couleurs, aux textures et aux effets sonores qui permet d’éveiller les sens des jeunes enfants. Jusqu’à maintenant, Les TrOnches sont représentées par des chats, des dinosaures, des robots, des monstres et des hiboux, mais la famille s’agrandit constamment. Jusqu’à maintenant, il y a une douzaine de modèles de TrOnches dans les différents points de vente et en ligne au www.lestronches.ca.

Finalement, Michel Genest, souhaitant démarrer une entreprise spécialisée dans le service de vente, d’entretien et de livraison de couches lavables à Drummondville sous le nom de Buanderie Chinook, a bénéficié d’un montant de 12 000 $ pour réaliser ce projet. Monsieur Genest a donc mis sur pied une entreprise qui tient compte de ce qu’il recherchait lui-même comme client : un service écologique, économique, pratique, et qui encourage l’économie locale. La mission de cette nouvelle entreprise est de permettre aux familles ayant de jeunes enfants dans la région de Drummondville et les environs d’obtenir un service de couches et débarbouillettes lavables en leur fournissant un service de collectes et de livraisons à domicile. Le tout, en offrant des produits écologiques de qualité et à meilleur prix que l’offre actuelle de produits jetables.

Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE)
Le programme de la Fondation Canadienne des Jeunes Entrepreneurs (FCJE) est un organisme caritatif qui fournit de l’accompagnement de prédémarrage, des ressources d’affaires, du financement de démarrage et du mentorat pour aider les entrepreneurs, âgés de 18 à 39 ans, à lancer leur propre entreprise et à connaître le succès.

La FCJE peut prêter jusqu’à 15 000 $ aux jeunes entrepreneurs pour leur permettre de démarrer leur entreprise. De plus, chaque entrepreneur est jumelé individuellement à un mentor expérimenté du monde des affaires, qui l’accompagnera pendant les deux premières années de l’entreprise, pour favoriser le partage des connaissances et un meilleur taux de succès.

Les gens désirant obtenir de l’information sur les services offerts par l’entremise de ce fonds peuvent contacter la SDED par téléphone au 819 477-5511 ou par courriel à info@sded-drummond.qc.ca.

– 30 –

Renseignements:
Francis Jutras
Agent de communication
Société de développement économique de Drummondville
819 477-5511, poste 212
f.jutras @sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU