Nouvelles

La SDED commente le palmarès de la FCEI

Publié le 22 octobre 2009

La SDED commente le palmarès de la FCEI

Drummondville, le  jeudi 22 octobre 2009 – Contacté par Astral Média pour commenter le récent palmarès de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), M. Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville (SDED), se dit étonné par la position occupée par Drummondville. En effet, dans ce classement soutenant identifier les meilleures villes pour faire des affaires au Canada, la ville se retrouve derrière Thetford Mines et Shawinigan, mais devant Québec, Montréal et Granby, une ville pourtant dynamique à bien des égards.
« Nous savons que le palmarès repose sur des statistiques recueillies auprès de Statistiques Canada, mais également sur un sondage effectué auprès des membres de l’organisation », dit M. Dupont. « Voulant mieux comprendre comment notre ville a pu se retrouver à cette position, nous avons contacté la FCEI pour en savoir davantage, mais cette dernière n’a pas été en mesure de nous donner le nombre de membres présents à Drummondville, ainsi que le nombre de membres ayant répondu au sondage », précise M. Dupont.

En fait, sur les douze indicateurs retenus, dont plusieurs reposent sur la perception des individus sondés, deux sont plus problématiques pour Drummondville : le nombre de travailleurs autonomes et le rendement commercial futur, soit les attentes des entrepreneurs envers les performances de leur entreprise. « En ce qui concerne les travailleurs autonomes, un réajustement des critères de sélection de la mesure Soutien aux travailleurs autonomes d’Emploi-Québec pourrait peut-être corriger la situation », affirme M. Dupont. « Quant au rendement commercial futur, le résultat du sondage soulève un questionnement à mes yeux. Il y a tout juste un mois se tenait chez nous le Défi Emploi Drummond où 1 200 emplois étaient offerts aux visiteurs de la foire. Qui plus est, les 85 entreprises sur place ont déboursé au total plus de 41 000 $ pour y prendre part. C’est donc un signe plus qu’évident de vitalité économique. Il ne s’agit pas ici de perception, mais d’un fait réel. », ajoute M. Dupont.

« De plus, sur une base régulière, les différentes statistiques ont démontré que le taux d’activité dans notre région était dans les meilleurs au Québec. Selon les analystes, le taux d’activité sur le marché du travail est un des meilleurs indicateurs de la santé économique de notre société. », renchérit M. Dupont.

Encore il y a quelques semaines, M. Jean Charest, premier ministre du Québec, de passage à Drummondville, affirmait : « Ici, à Drummondville, le taux de chômage est parmi les plus bas au Québec, le taux de participation au marché du travail est parmi les plus élevés de la province et la construction tourne à plein régime […] »

« Bien entendu, certaines de nos entreprises traversent une période plus difficile et se retrouvent notamment sur un programme de temps partagé, particulièrement celles dépendant de la santé économique du marché américain », reconnaît M. Dupont. « Par contre, d’autres sont en croissance soutenue.  La stratégie de diversification de Drummondville demeure la bonne et nous entendons bien la poursuivre. Malgré le contexte économique moins favorable, rappelons que l’an passé, les entreprises manufacturières ont tout de même investi 162 millions de dollars à Drummondville. », maintient M. Dupont.

« Bref, ce palmarès est d’une utilité certaine à la FCEI qui souhaite probablement mieux connaître ses membres, mais il ne peut certainement pas servir d’outil de mesure de la santé économique d’une ville », conclut M. Dupont.

– 30 –

Source :
Dominic Jacques
Agent de communication
Société de développement économique de Drummondville
Téléphone : 819 477-5511, poste 212
Courriel : d.jacques@sded-drummond.qc.ca

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU