Nouvelles

Le développement du secteur tertiaire : une priorité pour Drummondville

Publié le 18 septembre 2018

Le Comité de pilotage sur le développement du secteur tertiaire, mis en place par la Ville de Drummondville, a officiellement déposé, ce lundi 17 septembre, un rapport riche en informations et suggérant de judicieuses stratégies qui favoriseront la tertiarisation de l’économie drummondvilloise.

Le Comité avait pour objectifs, notamment, de faire état des lieux en identifiant les forces, points de vigilance, menaces, opportunités et défis qui guettent Drummondville. Il souhaitait proposer une stratégie ainsi que des moyens concrets afin de permettre un virage tertiaire de l’économie drummondvilloise à court et à plus long terme, tout en consolidant le développement de son secteur manufacturier. Finalement, le comité voulait, à la lumière de son rapport, affirmer le rôle de Drummondville comme capitale régionale du Centre-du-Québec.

Il est a noter que la mise en place de ce comité répondait à la dix-septième orientation de la planification stratégique 2017-2022 de la Ville de Drummondville, soit modéliser le développement du secteur tertiaire.

Quatre pôles d’orientation porteurs et à fort potentiel

Le Comité a établi divers pôles d’orientation qu’il considérait particulièrement importants afin de permettre à Drummondville de développer davantage son secteur tertiaire, en tenant compte de sa situation actuelle, ainsi que des opportunités à saisir. Ces quatre pôles d’orientation se concentrent autour des activités reliées à la transformation numérique du secteur manufacturier, au développement d’initiatives reliées au domaine de la santé, aux activités rattachées au secteur de la recherche et du développement et, finalement, aux activités intégrant le secteur du commerce électronique à l’écosystème de la logistique du transport et de la distribution.

Des stratégies qui favoriseront la tertiarisation de l’économie drummondvilloise

Au cours de ses travaux, le Comité a identifié plusieurs stratégies qui permettront à la ville de Drummondville d’effectuer efficacement et de manière durable son virage tertiaire, sans nuire à sa force manufacturière.

Mieux comprendre les besoins de Drummondville

À la lumière du rapport, il est essentiel d’effectuer une cartographie détaillée afin de développer des connaissances pointues sur les activités tertiaires dans le secteur manufacturier. Il est également important de connaître les services utilisés ainsi que leurs provenances, de manière à déterminer les chaînons manquants de la chaîne de valeur des entreprises présentes à Drummondville. À titre d’exemple, il s’agit d’une opportunité qui peut être saisie en visant l’implantation d’un service d’agent de brevets à Drummondville, qui pourrait même couvrir un bassin plus large d’entreprises.

Bâtir et développer un écosystème solide

Selon le rapport, il est primordial de mettre en place un écosystème qui permettra de soutenir les pôles stratégiques d’orientation, particulièrement celui de la transformation numérique du secteur manufacturier, de la recherche et du développement, et du commerce électronique. À cet égard, il est proposé de cibler certains grands joueurs, puis de leur offrir la flexibilité et l’accueil nécessaires afin qu’ils permettent le développement d’un écosystème qui devra être notamment nourri par une stratégie d’incubation et de start-ups. Le projet de Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI) constitue un catalyseur important entre les entreprises et les secteurs de l’éducation, de l’économie, de l’innovation, de la recherche et de l’entrepreneuriat. Il s’avérerait un environnement de collaboration unique et novateur pour les entreprises de Drummondville, de la région et du Québec et enverrait un signal clair partout en province sur le positionnement stratégique unique de Drummondville en tant que capitale du manufacturier.

Miser sur le recrutement, la formation et la rétention de la main-d’œuvre

Dans le rapport, il est également mentionné que le défi de la main-d’oeuvre, que ce soit pour son recrutement, sa formation ou sa rétention, doit être au cœur de toutes les stratégies. Drummondville est en concurrence avec pratiquement toutes les villes du Québec à ce sujet. Il est donc pertinent de s’assurer d’une intégration complète des différentes composantes afin que Drummondville ait du succès à ce chapitre. Au plan de la formation, le rapport met l’accent sur l’importance de la mise en place d’une structure de formation continue souple et adaptée aux besoins des entreprises, dont l’objectif est l’apprentissage permanent. Ainsi, le rapport fait état de l’importance de bonifier et d’améliorer la pertinence, la flexibilité et l’accessibilité de la formation. Ceci étant, le principal frein à la croissance économique ne sera pas le manque d’emplois, mais bien le manque de travailleurs employables. Sur le plan du recrutement, l’objectif principal, selon le rapport, est de regarder les différents bassins disponibles au Québec, au Canada et dans le monde, en fonction des besoins et des spécificités de Drummondville.

Positionner Drummondville

Au-delà de sa réputation de ville manufacturière dynamique et en pleine croissance, selon le rapport, Drummondville a tout à gagner à communiquer et à promouvoir efficacement son attractivité. Il est estimé que Drummondville doit se doter d’une stratégie de communication territoriale qui mise sur ses forces attractives, souvent méconnues, en fonction des clientèles recherchées pour venir combler les emplois liés à la pénurie de main-d’oeuvre et pour bonifier l’offre des services tertiaires. Toutes les infrastructures reliées à la qualité de vie et aux saines habitudes de vie (le projet de la promenade multifonctionnelle en est un bel exemple), servant à bonifier la vie culturelle et sportive (comme l’annonce récente d’un complexe multisport contenant une piste d’athlétisme) et à maintenir un niveau compétitif d’accès aux soins de santé publics et privés, doivent être encouragées. D’autres aspects mentionnés dans le rapport, comme le tourisme ainsi que l’offre culturelle et sportive, ont un impact sur le recrutement; selon le rapport, ils doivent être intégrés dans la stratégie de recrutement, car ils constituent d’excellentes composantes de la qualité de vie drummondvilloise et une vitrine efficace et dynamique de Drummondville.

«En tant que maire, je veux voir Drummondville très active en termes de création d’emplois et de nouvelles entreprises. Il est important de se donner tous les moyens pour garder Drummondville à l’avant-plan à l’échelle nationale, dans le but de diversifier son économie dans un ensemble intégré et cohérent avec sa force

manufacturière, tout en misant sur l’innovation et la productivité de son secteur tertiaire. Finalement, Drummondville se doit d’être créatrice de bonheur pour ses citoyennes et citoyens, tout en favorisant le développement des entreprises de son territoire. Avec ce rapport, Drummondville se donne les outils pour que son économie continue d’être performante dans les années à venir», mentionne Alexandre Cusson, maire de Drummondville et président du comité de pilotage.

Il ne fait nul doute que la qualité du travail réalisé par le Comité repose entre autres sur sa composition. En effet, des personnes provenant de différents horizons et disposant d’une expertise variée et complémentaire y ont contribué :

  • Alexandre Cusson, maire de Drummondville, président de la Société de Développement Économique de Drummondville et président du Comité de pilotage sur le développement du secteur tertiaire à Drummondville;
  • Gilles Pépin, président de Humanware;
  • Christian Mercier, président et directeur général de UV Mutuelle;
  • Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville;
  • Francis Adam, directeur général de la Ville de Drummondville;
  • Daniel McMahon, recteur de l’Université du Québec à Trois-Rivières;
  • Brigitte Bourdages, directrice du Cégep de Drummondville;
  • Vincent Bourassa, directeur régional du Centre-du-Québec. Ministère de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation du Québec;
  • Mawana Pongo, direction des politiques et de l’analyse économique, Ministère de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation du Québec;
  • Annick Bellavance, conseillère municipale de la Ville de Drummondville;
  • Nicolas Martel, président de la Chambre de Commerce;
  • Amada Aldama, membre du conseil d’administration du regroupement interculturel de Drummondville;
  • André Komlosy, président chez Vision Stratégik;
  • Mathieu Audet, directeur de cabinet du maire, Ville de Drummondville.

«Le rôle de la Ville de Drummondville dans le développement de son économie est particulièrement important et, par la mise en place du comité de pilotage sur le développement du secteur tertiaire, nous avons pu réunir les principaux acteurs du tissu économique de notre ville afin de produire un rapport stratégique permettant, notamment, d’identifier les opportunités de croissance et de développement économique de notre ville», ajoute Alexandre Cusson, également président de la Société de développement économique de Drummondville.

Concernant le secteur tertiaire

Le secteur tertiaire représente l’un des secteurs importants de l’économie du Québec, tant en ce qui a trait à l’emploi que par  rapport au plan de production (PIB). Ces dernières décennies, le secteur tertiaire a connu une croissance fulgurante. Cette prépondérance accrue du secteur des services image une transformation socio-économique non négligeable. Ce changement, souvent décrit comme l’apparition d’une société postindustrielle, prend toute sa place dans le paysage économique du Québec, du Canada.

La Ville de Drummondville et ses partenaires économiques mettront en place les outils nécessaires au développement du secteur tertiaire à Drummondville. Bien que ce rapport n’ait pas la prétention d’offrir de réponses définitives, il constitue avant tout un outil de réflexion visant à fournir des orientations et des pistes de solutions pour la réalisation de ce qui pourrait constituer un virage économique majeur pour Drummondville.

La population est invitée à prendre connaissance du rapport et du détail de ses recommandations en visitant le site Web de la Ville de Drummondville au drummondville.ca.

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

Contactez - nous

819 477-5511

info@sded.ca

En savoir plus

Devenir membre

Touchez les avantages d'être membre de la SDED

S'inscrire

Infolettre

Abonnez-vous à l’infolettre de la SDED pour ne rien manquer

S'abonner

Guide et outils

Consultez nos guides et outils pour le démarrage d’entreprise

En savoir plus
MENU