Nouvelles

SDED – Réouverture Abattoir Saint-Cyrille-de-Wendover

Publié le 24 juillet 2013

Mise au point des intervenants impliqués

Réouverture de l’Abattoir Saint-Cyrille-de-Wendover prévue à l’automne

Drummondville, le mercredi 24 juillet 2013 – Suite à la publication de plusieurs articles depuis l’annonce du projet de relance de l’Abattoir de Saint-Cyrille-de-Wendover, les différents intervenants impliqués désirent faire une mise au point sur l’état de la situation. Bien que le projet est toujours en cours d’élaboration, les promoteurs demeurent confiants de pouvoir annoncer la réouverture de l’abattoir au cours de l’automne 2013.

Étapes de mises en place
Comme tout plan d’affaires, il faut suivre les différentes étapes permettant d’assurer la productivité et la rentabilité du projet d’entreprise. Dans ce cas-ci, plusieurs éléments doivent être considérés, tels que l’approvisionnement, la gestion de l’abattoir, la distribution et le financement du projet. Chaque aspect fait actuellement l’objet de démarches auprès d’intervenants ciblés.

À ce titre, le comité provisoire a récemment reçu les statuts constitutifs de leur coopérative d’abattage par le gouvernement du Québec, ayant pour objectif d’assurer les approvisionnements en vaches à l’abattoir. Ce scénario permettra à la coopérative de devenir actionnaire de l’abattoir, une fois que celle-ci sera redémarrée.

Pour sa part, le porte-parole du conseil d’administration provisoire de la coopérative d’abattage du Québec, Paul Doyon, confirme que « les producteurs sont avisés et désirent être informés du projet de relance ». « Les premières rencontres effectuées auprès des groupes de producteurs se sont avérées positives, constate-t-il. Mais nous voulons y aller étape par étape. On veut que ça roule doucement et que chacun comprenne bien où nous voulons aller. » Il ajoute : « Nous avons le sentiment que les producteurs souhaitent que ça marche, cette fois. Ils veulent travailler en partenariat, ils sont prêts à se serrer les coudes, ils croient que nous pouvons redorer l’image du bœuf du Québec. »

Malgré cette période de l’année achalandée, correspondant à la récolte, les producteurs impliqués continuent malgré tout à rencontrer leurs confrères des différentes régions du Québec pour leur présenter le projet de relance et répondre aux questions.

Comité provisoire de relance
Le comité provisoire est formé actuellement de quatre producteurs agricoles, ainsi que  messieurs Jean-Guy et Stéphane Dubé, impliqué depuis plus de 35 dans la gestion d’abattoir. La Société de développement économique de Drummondville (CLD Drummond) agit, quant à elle, à titre d’intermédiaire auprès des différents acteurs impliqués afin d’assurer la relance de cet abattoir.

Pour le commissaire industriel de la SDED, Daniel Pageau, l’abattoir demeure un équipement indispensable autant pour les producteurs de bovins que pour la population du Québec en général : « Ayant été au cœur des discussions auprès de différents promoteurs, la SDED agit comme un agent de cohésion depuis le début des discussions. La relance de cet abattoir aura une incidence positive sur l’ensemble des producteurs et sur l’économie régionale. Pour nous, il s’agit d’une opportunité de pouvoir réintégrer près de 125 emplois dans une entreprise de chez nous. »

– 30 –

Source :
Daniel Pageau, commissaire industriel
Société de développement économique de Drummondville (CLD Drummond)
819 477-5511, 210
d.pageau@sded-drummond.qc.ca

Pour information :
Paul Doyon, producteur agricole et porte-parole du conseil d’administration provisoire de la Coopérative d’abattage du Québec
418 389-7141
pauldoy345@hotmail.com

Retour

Autres nouvelles

nouvelle Weber America

4 février 2008

nouvelle Mission en Alberta

22 janvier 2008

MENU